châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Saint Bernard
 
 
 
 
 
 

     L'existence du château est attestée depuis le XIIIe siècle : il appartenait alors aux Palatins de Riottier et fut vendu en 1250 par Guillaume Palatin à Guichard, sire de Beaujeu. En 1264, celui-ci l'aliène, avec toutes ses dépendances, à l'église de Lyon qui revendique la seigneurie de Saint-Bernard comme partie du Petit Franc Lyonnais. A la fin du XIVe siècle, le château fort est pris et pillé à plusieurs reprises, puis en 1468, lors du conflit franco-savoyard, par les troupes de Louis XI. En 1599, le chapitre cathédral vend à Martin Covet, riche négociant, récent baron de Montribloud et de Saint-Olive, la seigneurie de Saint-Bernard qui restera jusqu'en 1801 propriété de sa famille. Le corps de logis du château, surélevé au XVe siècle, est remanié au début du XVIIe siècle, probablement par Martin II de Covet, fils du précédent, qui est enterré dans le choeur de l'église paroissiale en 1617. Son neveu Nicolas, marié en 1628 à Elisabeth de Pure, fille du prévôt des marchands de Lyon, poursuit sans doute la modernisation de l'édifice. Les communs sont transformés ou ajoutés au XVIIIe siècle. Pendant la Révolution, le château est mis sous séquestre, les terriers brûlés le 27 brumaire an II, le pavillon d'entrée et les tours arasés. Des modifications s'opèrent encore au début du XIXe siècle, notamment la suppression du chemin de ronde côté ouest pour fermer le comble à surcroît en prolongeant le mur de façade. La date 1801 est peinte au goudron sur une fenêtre du deuxièmee étage. En 1923, le couple d'artistes André Utter et Suzanne Valadon achète le château qu'ils imposent comme résidence à Maurice Utrillo : le peintre y passera 10 ans. Ces peintres ont fixé, sur nombre de leurs toiles, les aspects les plus pittoresques de cette maison forte du XIIIe siècle. L'édifice est vendu en 1948, puis, après démolition des communs vers 1960 et revendu en 1989. Classé MH le 10 avril 1997, il fait actuellement l'objet d'un projet de complexe hôtelier. La restauration prochaine peut apporter de nouveaux éléments de datation, mais risque de détruire le site archéologique de la basse-cour (projet de parking).
Bâtiment construit en petits moellons de calcaire assises ; structure d'un château fort : mur d'enceinte, tour porche carrée, bases de tours d'angle à l'ouest, l'une remontée en moellons et galets. Basse-cour à sous-sol voûté, donjon logis de cinq niveaux cantonné de pavillons d'angle dans-oeuvre, éléments défensifs ; premiers niveaux en partie voûtes, escalier droit latéral entre murs, couvert d'un berceau incliné ; sur la tour porche d'entrée, toit à égout retroussé, tuiles écaillés vernissées. Le jardin est aménagé en trois parties, le jardin régulier en forme de trapèze est constitué de plusieurs carrés thématiques (jardins de couleur, jardin de sorcière, jardins éphémères et jardin aquatique) il se termine par un labyrinthe de six cents pommiers et poiriers menés selon les préceptes de taille fruitière ancienne (quarante formes fruitières différentes). La deuxième partie est consacré à la roseraie (roses Guillot, roses anciennes) et au jardin potager des écoles. Une terrasse fleurie surplombe la roseraie.

château de Saint Bernard 01600 Saint-Bernard, lieu-dit au Bourguignon, tel. 04 74 00 37 62, ouvert au public, visites sur rendez-vous.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de ce monument, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

 
 
 
 
   
 
 
 
 
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 

 

Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.