châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château du Roquet
 
 
 
 
 
 

 La maison et tènement du Roquet, attestés en 1490, appartenaient en 1539 à Philippe du Crozet. En 1561 Louis de Bourbon, prince de Dombes, les érigea en fief en faveur de Louis du Crozet, son conseiller et trésorier général. Vendu aux Villars, le fief passa aux Loras, à André Voisin en 1660 et à ses neveux Blandin. Le fief du Roquet, repris en 1731 par François de Pure, chevalier, est acheté pendant la Révolution par Henri Jordan, banquier lyonnais, qui reconstruit le château. Lorsque le domaine est saisi comme bien national en 1793, l'édifice n'est pas achevé. Probablement terminé au début du siècle suivant, il appartient en 1823 aux Roux de Saint-Céran, puis à Merlino, qui l'agrandit en 1841 et ajoute deux nouvelles constructions en 1860. Les armoiries au-dessus du portail peuvent être attribuées à cette famille. Le domaine était planté de mûriers pour l'élevage du ver à soie dont les cocons, stockés dans un entrepôt, étaient expédiés aux soyeux de Lyon. Après la guerre de 1914-1918, il est vendu aux pères du Saint-Sacrement qui y installent un petit séminaire. Ils ajoutent un corps de bâtiment au nord, avec une chapelle (disparue) au rez de chaussée. L'école (trente élèves environ) fonctionne jusqu'à la guerre. Un projet d'aménagement en hôpital rural en 1944, n'est pas réalisé. En 1950 est créé un centre de rééducation pour enfants inadaptés, l'Arc-en-Ciel, toujours en activité. Les communs sont transformés en salles de sport et de jeu. Construction d'un bâtiment dans le parc en 1978 et adjonctions secondaires. Domaine fermé par un mur de clôture en calcaire et pisé, avec portail en pierre à trois portes; le bâtiment s'élève dans un parc arboré, qui conserve un vestige de jardin régulier ; le bâtiment principal de plan rectangulaire, de trois niveaux à dix travées régulières est formé de deux corps juxtaposés couverts de deux toits de tuiles plates mécaniques : ancien château bâti en calcaire, de sept travées et adjonction au nord (pisé ?) ; à l'est, au fond de la cour qu'ombrage un cèdre bicentenaire, sont disposés les anciens communs de deux niveaux (écurie, fenil, logement du cocher à baies en plein-cintre, dépendances agricoles en pisé).

château du Roquet 01600 Trévoux, propriété privée, centre socio-éducatif L'Arc-en-Ciel.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de ce monument, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

 
 
 
 
   
 
 
 
 
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 

 

Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.