châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
Château de La Fin
 
 
 
 
 
 

   Le fief de La Fin fut constitué par le regroupement de trois seigneuries primitives, dont les sièges étaient installés sur trois mottes féodales : la motte de La Fin-Baron ou existait un château primitif qui, en 1554, avait disparu et la motte féodale ne portait plus que l'ancienne chapelle seigneuriale. La motte de la Fin Fourchaud, dont la seigneurie appartenait en partie, en 1343, à Pierre Calbrun, chevalier, conseiller du duc de Bourbon. En 1435, Jean de Bertine, issu des seigneurs de La Fin, laissa la seigneurie à sa fille Alix, qui l'abandonna à Jean Mareschal, écuyer, seigneur de Fourchaud et des Noix. La motte de La Fin-Rabotin fut la plus importante et une famille de chevaliers s'y installa dès le XIIIe siècle, mais elle n'avait conservé qu'une partie du domaine et vivait le plus souvent dans son château de Beauvoir ou à Cindré. En 1503, damoiselle Loyse de La Fin, veuve de Jehan d'Isserpens, écuyer, seigneur de Vaumas, fait aveu d'un fief très éclaté comprenant le tiers de la "mothe aux Fourniers", les domaines des hôtels de Chambort et de Vaumas et plusieurs autres revenus. A sa mort, la seigneurie échoua à son fils Jean, chanoine de Lyon et à sa fille Madeleine.Vers 1523, Pierre Mareschal, écuyer, fils de Jean, seigneur de La Fin-Fourchaud, regroupa les terres de Fourchaud et de Rabotin, pour devenir seigneur de La Fin. Au début du XVIe siècle, le nouveau seigneur de La Fin, Louis de Montalban poursuivit l'oeuvre de remembrement et laissa son fils Regnaud, un fief qui avait regroupé les droits seigneuriaux de La Fin. Au début du XVIIIe siècle, la famille de Champfeu transmet la terre de La Fin à l'écuyer Michel de la Barre, dont les descendants étaient encore propriétaires à la veille de la Révolution. Les maisons seigneuriales abandonnées furent, au XIXe siècle, remplacées par un château ou l'alternance de la brique rose et de la pierre blanche souligne angles et encadrements. Le corps de logis de plan rectangulaire à deux niveaux et un niveau de comble, reçoit sur les angles deux pavillons carrés en retour d'équerre. Le plus important, à quatre niveaux, écrase par son volume l'ensemble de la construction. Le second, plus petit, à trois niveaux, pris en oeuvre, forme avant-corps. L'autre façade, côté jardin reçoit un pavillon de plan carré. (1)

château de la Fin 03230 Thiel-sur-Acolin, propriété privée, ne se visite pas, visible de l'extérieur.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de ce monument, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

 
 
 
 
   
 
 
 


(1)    Extrait : Châteaux, Fiefs, Mottes, Maisons Fortes et Manoirs en Bourbonnais aux éditions De Borée en vente sur Amazone. fr
(2)    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 

 

Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.