châteaux de France
             Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact
 
 
 
Château de Saint Augustin

 

 
château de Saint Augustin   Château-sur-Allier

  Vers la fin du XVIe siècle, Château-sur-Allier était ainsi décrite par Nicolas de Nicolay: "Autrefois petite ville, à présent ruinée, et n’y reste qu’un petit bourg auquel y a un prieuré, et tout auprès le chasteau-fort de Saint-Augustin, appartenant à Blaise de la Souche, sieur de Noyant". Le château était entouré de fossés, avec pont-levis. Il comportait un ancien bâtiment qui servait de grange et de pressoir. La basse-cour contenait les communs, c’est-à-dire deux granges et "deux autres corps de bâtiments de quatorze toises chacun", qui devaient être des étables. Il y avait aussi une chapelle et une tour ronde, qui servait de colombier. C’est sur cet emplacement qu’a été construit, au XVIIIe siècle le château actuel, probablement en 1735, par Gilbert de Veauce. Le corps de logis principal est un fort bâtiment à deux niveaux, surmonté d’une loggia couverte au sommet du toit. Construite en briques polychromes, la façade est ouverte de nombreuses fenêtres, dans le goût de l’époque, symétriques par rapport à la porte d’entrée en plein cintre, avec des linteaux à arc surbaissé.

Deux ailes basses prolongent le bâtiment en pignon. L’une d’elles se termine par une grosse tour ronde à cordon et lanterneau. De chaque côté, les communs, où subsiste encore la tour qui abrite la chapelle, encadrent une grande cour centrale.
Deux Perrin-Blanc, du Veurdre, en furent successivement capitaines. Château-sur-Allier appartenait à la ligne de défense des bords d’Allier, constituée par La Tour Badeul et le Coudray, au Veurdre, et Belleperche à Bagneux. Si la forteresse, qui donna son nom au bourg, ne survécut pas à la guerre de Cent Ans, on connait un peu mieux l’histoire des seigneurs de Saint-Augustin. La seigneurie de Saint-Augustin appartient à la famille de la Souche, à partir de 1505. Cette famille y est encore présente à la fin du XVIe siècle, puisque Nicolas de Nicolay mentionne que le fief de St-Augustin est tenu par Blaise de la Souche, seigneur de Noyant. En 1624, la dernière représentante de la famille de Montcoquier, Gilberte, portait le titre de "demoiselle de Saint-Augustin".

château de Saint Augustin   Château-sur-Allier
château de Saint Augustin   Château-sur-Allier

Elle épousa Étienne de la Souche, écuyer, qui lui était apparenté, ainsi que nous l’apprend l’acte de naissance d’Antoine, leur fils, en date du 10 avril 1628. Ils étaient en même temps seigneurs de Montcoquier, Foucaux, Le Bouls... En 1693, c’est un membre d’une vieille famille moulinoise, Michel Cadier, écuyer, qui était qualifié de seigneur de Saint-Augustin. Son successeur, Gilbert, était quant à lui chevalier et également en 1735, baron de Veauce. Philippe de la Souche sacrifia le 16 décembre 1687 à une des obligations des seigneurs ruraux: en compagnie de Sylvie de Bliny, comtesse de Sagonne, il fut parrain de Catherine, la "grosse cloche" de l’église du château. Une autre comtesse de Sagonne et le seigneur de Saint-Augustin, alors Claude Cadier, accomplirent en 1772 leur devoir tout comme leurs prédécesseurs un siècle plus tôt et parrainèrent la première cloche de l’église. La seigneurie était administrée par un châtelain: Antoine Resmony, le 25 février 1654, notaire royal au Veurdre et en 1676, nous est connu le nom d’un receveur.

A la Révolution, Auguste de Veauce fut arrêté et guillotiné. Le château fut, après la tourmente, racheté par ses neveux. Au début du XIXe siècle, Marie Guillemine Cadier de Veauce transporta, par son mariage, la terre de Saint-Augustin à Antoine de Joinville, leur fille épousa, en 1828, Paul de Rolland. Le château est depuis resté dans cette famille. Au XIXe siècle, le comte Chaillon de Jonville fit une campagne de gros travaux: notamment l'escalier d'honneur à double révolution avec décor à la grec, le vestibule palladien, la salle à manger à l'italienne et fit dessiner le jardin par l'architecte Lalos en 1820. Bâti en briques polychromes, c'est un joyau de l'architecture bourbonnaise, classé monument historique dans son ensemble. (1) La visite permet de découvrir les écuries, la chapelle et la salle à manger à l'italienne. Le beau parc est à la disposition des visiteurs pour un pique-nique au bord de l'étang. Chambres et table d'hôtes au château, location de salles, de la cour d'honneur et du parc pour mariages et réceptions.

château de Saint Augustin   Château-sur-Allier
château de Saint Augustin   Château-sur-Allier

 
château de Saint-Augustin 03320 Château-sur-Allier, tel. 04 70 66 42 01, ouvert au public, visite du 1er juillet au 31 août de 12h à 18h, autre période sur rdv. Accueille très sympatiques des propriétaires lors de notre passage!!!


Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.

Photos sous licence photo©webmaster, libres de droit à condition de demander et citer la source (2)

 

 
 

 

 
 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


(1)    Extrait : Châteaux, Fiefs, Mottes, Maisons Fortes et Manoirs en Bourbonnais aux éditions De Borée en vente sur Amazone. fr
(2)    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions,vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.
 

 
Copyright © webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu Tous droits réservés