châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Borne
 
 

  En 1153 lorsque Guillaume de Borne concède le lieu des Chambons afin qu’il y soit fondé une abbaye. Acte passé à Borne, in nostro castello. Hommage en 1242 par Gaucelin de Borne au sénéchal de Beaucaire, au nom du roi de France, pour la moitié du château et du terroir de Borne. Gaucelin et Garin, seigneurs de Borne, frères, reconnaissent en 1245 devant Randon de Châteauneuf, seigneur de Luc, que leur père et ses prédécesseurs tenaient en fief de Bernard d’Anduze et de ses prédécesseurs et qu’eux tiennent de Randon de Châteauneuf et de ses successeurs le castrum de Borne ainsi que le mandement de Borne avec toute la justice et le dominium. Ils reconnaissent aussi tenir de Randon de Châteauneuf les péages et stratas du castrum et mandement de Borne. A la requête de Randon de Châteauneuf, prétendant avoir été spolié du castrum de Borne par Gaucelin et Guigue de Borne, le sénéchal de Beaucaire convoque les parties aux Vans le 6 des nones de mars 1253. Devant le juge et lieutenant du sénéchal comparaît un messager pour informer le sénéchal que Gaucelin et Guigue de Borne ne pourront comparaître à ce jour. Le même jour comparaît Randon de Châteauneuf : celui-ci déclare qu’il tenait le castrum de Borne en fief du roi et que Gaucelin et Guigue de Borne ont envahi en armes ce castrum et l’on soustrait à Randon. Randon de Châteauneuf demande au sénéchal de Beaucaire et à ses lieutenants de lui faire restituer le castrum de Borne. La sentence est rendue sur la place du castrum de Barjac le mardi avant la Pentecôte 1254. Randon de Châteauneuf devra être remis en possession du castrum de Borne ; Gaucelin et Guigue de Borne qui ne se sont pas présentés et n’ont pas envoyé de procureur seront jugés par contumace. Gaucelin et Guigue de Borne n’ayant pas cédé, les troupes de Randon de Châteauneuf et les troupes royales reprennent de force le castrum de Borne. Pierre de Borne reconnaît tenir en 1301 en fief du roi, représenté par le bailli du Vivarais et du Valentinois, et de l’abbaye des Chambons tout ce qu’il possède dans le castrum de Borne. Vente en 1320 par Guillaume de Randon, seigneur de Luc, à l’abbaye des Chambons du château et du mandement de Borne avec tous ses droits au prix de 2100 livres tournois. Le mandement confronte d’une part le terroir de Saint-Laurent-les-Bains, le mandement du château de Paris et le terroir de Saint-Martin de Valgorge.
Transaction en 1323 entre l’abbé des Chambons et le roi de France à la suite de la saisie du château de Borne par les officiers du roi. L’abbé considérait la saisie de la seigneurie de Borne comme injuste, disant avoir acheté de Guillaume de Randon le château de Borne et en avoir payé les lods au trésorier du Domaine. Les officiers du roi affirmaient, quant à eux, que Guillaume de Randon n’avait pas le droit de vendre cette seigneurie ; le roi Louis IX lui en ayant seulement donné la garde. La vente est donc considérée comme nulle. Il est convenu toutefois que tous les droits que l’abbé avait achetés de Guillaume de Randon seront communs entre le roi et l’abbé, chacun pour moitié, excepté ce qui était possédé avant cette acquisition par l’abbaye. Les vestiges du château de Borne occupent, dans un site remarquable, le flanc d’un pointement rocheux dominant une boucle du ruisseau de même nom. Le château semble se composer d’un haut donjon quadrangulaire remarquablement conservé, datable vraisemblablement du XIIe siècle, et d’un logis, sans doute l’aula, qui lui est immédiatement accolé. Le château a fait l’objet d’une importante campagne de restauration en 2002. Les ruines d’un petit bourg castral sont encore visibles au pied du donjon. À 500 m à l’est, se dresse le village de Borne, groupé autour de l’église Saint-Sauveur, sans doute d’origine altimédiévale. En 1212, Garin de Borne, Vierne, veuve de Guillaume de Borne, et les moines des Chambons passent un accord devant la porte de l’église de Borne. (1)


château de Borne 07590 Borne, propriété publique, visite des extérieurs uniquement si vous pouvez y accéder !

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Nous remercions chaleureusement M. Bernard Drarvé pour les photos qu'il nous a adressées afin d'illustrer cette page.
A voir sur cette page "châteaux de l'Ardèche" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
 château de Borne  château de Borne
 
   
 
 


(1)
     Source : Atlas des châteaux du Vivarais (Xe-XIIIe siècles) Éditions Pierre-Yves Laffont, en vente sur ALPARA

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.