châteaux de France
             Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact
 
 
 
 
Château de Largentière
 

 

 
château de Largentière

          Dès la fin du XIIe siècle, les textes attestent de la présence de mines d’argent à Largentière. Au tournant des XIIe et des XIIIe siècles, les évêques de Viviers construisent un château pour défendre, face aux comtes de Toulouse qui ont eux-mêmes bâti le château voisin de Fanjau, leurs droits sur les mines d’argent, élément d’importance dans le patrimoine épiscopal à cette date. Dans le courant du XIIIe siècle, l’occupation de cette portion de la vallée de la Ligne se densifie jusqu’à la formation d’un véritable bourg qui bénéficie de l’intérêt et de la protection de l’Église de Viviers, alors débarrassée de la concurrence de la maison de Toulouse, et de la présence d’un atelier monétaire épiscopal. L’évêque et le chapitre de Viviers possèdent alors chacun une maison à Largentière. Dès avant 1299 la petite ville est entourée d’une enceinte qui englobe aussi le château ainsi qu’une église paroissiale, peut-être tardive, elle existe toutefois déjà en 1214, dédiée à la Vierge. En 1404 ou 1481, on sait que Jean de Montchenu fit agrandir le château.

Un avant poste fut construit au devant de l'entrée, pourvu d'une poterne et d'une porte carrée alors que l'entrée intérieure forme une arcature à plein cintre, on voit encore à l'extérieur les entailles ou s'engageaient les poutrelles du pont levis. Les marquis de Brison, acquéreur du château en 1714, modifièrent l'allure de la vieille bâtisse. On leur doit le perron monumental et l'escalier de la façade sud, l'aménagement de la terrasse qui s'y trouve et le comblement des fossés. Bref le vieux castel épiscopal devint une véritable maison de plaisance. A la Révolution, la municipalité pétitionna pour acquérir le château de "l'émigré Brison". On y installa le tribunal, les prisons et la gendarmerie. Sous le Consulat, il fallut rendre aux émigrés les biens qui n'avaient pas été vendus, et les du Roure de Brison récupérèrent leur château vers 1802. Ce fut pour l'affermer au département pour 1100 francs par an jusqu'en 1845, date à laquelle la commune acheta l'édifice pour en faire un hôpital local jusqu'en 1996 et connaît nombre de bouleversements. Celui-ci n’a été que très récemment désaffecté.

château de Largentière
château de Largentière

Le château de Largentière est bâti, au nord-est de la ville, sur un pointement rocheux dominant d’une cinquantaine de mètres la Ligne. Le cœur du château est un donjon carré bâti en bel appareil régulier de grès. Celui-ci a conservé toute sa hauteur d’origine, mais il a été complètement englobé dans des constructions postérieures qui le masquent pour l’essentiel. Le donjon comporte trois niveaux voûtés et un quatrième couvert d’un toit à quatre pentes. Les étages sont desservis par un escalier à vis bâti dans l’épaisseur du mur. La tour est au centre d’une enceinte quadrangulaire de taille très réduite. L’enceinte est renforcée sur trois de ses angles par des contreforts. Les niveaux de sol ayant été très fortement exhausses, la porte est actuellement invisible. Ce château primitif homogène, et datable de la fin du XIIe ou du début du XIIIe siècle, correspond sans doute au "château vieux" de Largentière mentionné à la fin du XIVe siècle. À la fin du XVe siècle, le château est considérablement agrandi. Le "château neuf" absorbe totalement le château préexistant, fossilisant en quelque sorte celui–ci.

 
château de Largentière 07110 Largentière, tel. 04 75 36 83 44, siège l'association "Au delà du temps", campement médiéval en juillet et août. Pour scolaires et groupes animations médiévales sur réservation en avril, mai, juin, septembre et octobre.

Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.

Photos sous licence photo©webmaster.eb, libres de droit à condition de demander et citer la source.

château de Largentière

 

 
 

 

 

 

 

 
 
 
 
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions,vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.
 

 

Copyright © webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu Tous droits réservés