châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Rochebonne
 
 

           A la fin du XIe siècle, on voit apparaître, comme témoin d'une donation, un certain Bertrand de Rocha Bonna. En 1078, il est question de Pons de Brion, époux de Arnaude de Chateauneuf, dame en partie de Chateauneuf et de Rochebonne. On trouve un autre Pons de Brion au XIIIe, lorsque Rochebonne est l'objet d'une parierie entre ce seigneur et Guillaume de Chateauneuf, Hugues et Gerenton de La Mastre. En 1273, Pons de Brion vend à Guillaume de Chateauneuf tout ce qu'il possède dans le Château, la seigneurie et le bourg de Rochebonne. Les de la Mastre ayant à leur tour cédé leur part, au début du XIVe les Chateauneuf se trouvent seuls seigneurs de Rochebonne. En 1303, Guillaume de Chateauneuf fait dans son testament un legs à l'église sainte Agathe de Rochebonne. Dans un autre acte de 1328, Guillaume de Chateauneuf apparaît comme seigneur du castrum de Rochebonne. Pendant les guerres de Religion, le château joue un rôle militaire, Pons de Rochebonne étant un des principaux chefs catholiques de la région. Il est pris en 1577 par le chef protestant Lacroix, puis en 1580 et à nouveau pillé et détruit en 1595. Sa ruine date sans doute de cette époque car vers 1760, le curé de Saint Martin écrit que le château est entièrement détruit. Au début du XIXe siècle, le propriétaire se plaint que les paysans viennent lui voler ses pierres.
Entre Le Cheylard et Saint-Martin-de-Valamas, sur le versant nord de la vallée de l’Eyrieux, se dresse, perché de façon spectaculaire sur un étroit éperon rocheux haut d’une trentaine de mètres environ, les vestiges d’un petit donjon carré. Le pointement de migmatite portant cette tour est aujourd’hui totalement isolé du relief environnant par un très profond fossé réutilisant sans doute une faille naturelle. La base d’un pont de pierre, qui devait permettre de franchir le fossé, est encore visible à proximité du donjon. Celui-ci prend l’aspect d’un bâtiment de plan carré. Au début du XXe siècle, il mesurait encore environ 9 m de hauteur mais aujourd’hui seule la face nord est à peu près intacte. Ce donjon présentait trois niveaux sur plancher avec une basse-fosse aveugle. Au 1er niveau, la face septentrionale ainsi que la face orientale montrent chacune deux étroites ouvertures (surmontées d’un linteau droit ou couvertes d’un arc en plein cintre). On ne sait rien des ouvertures qui perçaient éventuellement les faces ouest et sud du donjon, mais c’est vraisemblablement par cette dernière, et au premier étage, que se faisait l’accès à la tour. De nombreux fragments de tuile à l’intérieur du bâtiment laissent supposer que celui-ci en était couvert et sans doute avec un toit à quatre pans. Les caractéristiques de ce bâtiment, semblable à de nombreux autres donjons vivarois, permettent de placer sa construction dans le courant du XIIe siècle. Sur ce même pointement rocheux, les vestiges très arasés d’une chemise enserrant le donjon sont encore visibles.
En contrebas du donjon, à l’ouest et au sud, s’étend une étroite plate-forme rocheuse sur laquelle se sont établis divers bâtiments plus ou moins ruinés. À l’ouest, on distingue deux bâtiments. Au sud, trois corps de bâtiment, appuyés contre la paroi rocheuse, se développent en enfilade. Le plus occidental de l’ensemble est extrêmement arasé, mais c’est là que se trouvait l’entrée du château au milieu du XVIIIe siècle. Le corps de logis le mieux conservé se trouve au centre. Il présente une tour quadrangulaire en saillie, qui montre encore trois ouvertures datables de la fin du Moyen Âge (XVe siècle ?) et l’emplacement de deux cheminées. Lors d’un état des lieux réalisé en 1763 le château est déjà ruiné et pour certaines parties de celui-ci la ruine s’est faite "de temps immémorial". Le château domine un petit bourg castral, lui aussi largement ruiné, qui était apparemment non enclos. (1)

château de Rochebonne 07310 Saint-Martin-de-Valamas, pour atteindre les vestiges, il faut empreinter la D 120 qui passe, vers 850 mètres d'altitude, juste au-dessus de l'éperon rocheux qui les porte, très beau panorama...

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Licence photo©webmaster B-E, photos ci-dessous interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander.
A voir sur cette page "châteaux de l'Ardèche" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 

château de Rochebonne   Saint-Martin-de-Valamas

château de Rochebonne   Saint-Martin-de-Valamas 
 
 
château de Rochebonne   Saint-Martin-de-Valamas château de Rochebonne   Saint-Martin-de-Valamas château de Rochebonne   Saint-Martin-de-Valamas 
 
   
 
 


(1)
      Source : Atlas des châteaux du Vivarais (Xe-XIIIe siècles) Éditions Pierre-Yves Laffont, en vente sur ALPARA

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.