châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château d'Ay
 
 

     Première mention en 1001-1003 lorsque Arbertus de castro Ay est témoin d’une donation faite à l’abbaye de Saint-André-le-Bas. Aymar, seigneur d’Annonay, reconnaît vers 1236 tenir en fief lige du comte de Forez, sous réserve de l’hommage dû au dauphin de Viennois, le castrum et le mandement d’Ay. Les seigneurs d’Annonay ne pourront aliéner ce fief, ni le comte en aliéner l’hommage. Aymar d’Annonay achète vers 1270 à Aymar de Beaudiner, moyennant 600 livres viennoises, le castrum de Ayo. Le seigneur de Beaudiner s’engage à faire régulariser ce contrat par l’archevêque de Vienne. En 1284, différend entre Artaud de Roussillon, seigneur d’Annonay, d’une part, Jocerand d’Ay, Jocerand d’Oriol et Arnaud d’Iserand, d’autre part. Artaud de Roussillon affirme que lui et ses prédécesseurs ont eu de temps immémoriaux la major seignoria dans le castrum et le mandement d’Ay. Par conséquent, il y revendique toute la justice. Jocerand d’Oriol, Jocerand d’Ay et Arnaud d’Iserand en disent autant pour leurs hommes et pour leurs biens. Guigue de Blaches, curé de Satillieu, témoin juré, déclare qu’aucun des coseigneurs n’a de seigneurie supérieure sur les hommes et sur les biens des autres coseigneurs. Il affirme que chacun a pleine justice sur ses hommes et sur ses biens. Au sujet de l’usage de cette justice, il a vu un homme appelé Pierre de la Chenal à qui Albert d’Ay avait fait arracher les yeux parce que celui-ci était entré par effraction dans l’église de Saint-Romain et y avait commis un vol. Guigue de Barne, témoin juré, dit la même chose sur la pleine seigneurie de chacun ; lui-même et d’autres nobles du château d’Ay ont interrogé le voleur en question. Les arbitres choisis par les parties décident que la pleine seigneurie appartiendra à Jocerand d’Ay et à Arnaud d’Iserand sur tous leurs hommes et sur tous leurs biens. La major seignoria appartiendra à Artaud de Roussillon, comme plus grand seigneur. Chacun pourra avoir des fourches sur son territoire. Testament en 1288 de Guillaume d’Ay. Il fait notamment un legs au luminaire des églises de Saint-Romain et de Sainte-Marie dans le mandement d’Ay. Sentence arbitrale rendue en 1294 entre Artaud de Roussillon, seigneur d’Ay et d’Annonay, d’une part, et Jean de Vaugrigneuse, prieur de Quintenas, d’autre part, au sujet de la justice du lieu de Quintenas. Hommage rendu en 1480 à Jacques de Tournon par Antoine de Canson pour tout ce qu’il possède dans le mandement de Vocance. L’acte est passé in castro de Ay.
Les vestiges du château et du castrum d’Ay dominent sur un éperon rocheux une boucle du ruisseau du même nom à environ 800 m au sud du village de Saint-Romain-d’Ay. Le cœur du château, sur le point le plus haut du site, est formé d’un donjon rectangulaire en granit à deux étages sur plancher, morphologiquement voisin de celui de Saint-Montan. Ce bâtiment est sans doute construit au début du XIIIe siècle mais il présente de nombreux aménagements postérieurs, se traduisant notamment par un important remaniement des ouvertures. Immédiatement au sud du donjon et relié à celui-ci par un pan de courtine hétérogène se dresse un ensemble de hauts bâtiments eux aussi forts remaniés mais dont l’état le plus ancien pourrait remonter à la fin du XIVe siècle. (1)

château d'Ay 07290 Saint-Romain-d'Ay, propriété privée, visite des extérieurs uniquement, la chapelle est actuellement un lieu de pèlerinage. A noter également qu'au moyen âge le castrum était protégé par une enceinte encore bien conservée aujourd'hui.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Licence photo©webmaster B-E,
photos ci-dessous interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander.
A voir sur cette page "châteaux de l'Ardèche" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
château d'Ay   Saint Romain d'Ay château d'Ay   Saint Romain d'Ay château d'Ay   Saint Romain d'Ay 
 
 
château d'Ay   Saint Romain d'Ay château d'Ay   Saint Romain d'Ay château d'Ay   Saint Romain d'Ay  château d'Ay   Saint Romain d'Ay
 
 
château d'Ay   Saint Romain d'Ay
château d'Ay   Saint Romain d'Ay
château d'Ay   Saint Romain d'Ay 
 
   
 
 


(1)
     Source : Atlas des châteaux du Vivarais (Xe-XIIIe siècles) Éditions Pierre-Yves Laffont, en vente sur ALPARA

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.