châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Viviers
 
 

  Viviers devient siège épiscopal vers 475 après l’abandon du siège primitif d’Alba. Dans le premier tiers du VIe siècle, l’évêque de Viviers Venance (517-535) entreprend de grands travaux et entoure notamment la cité d’une enceinte, dont on ne connaît toutefois rien. Viviers est mentionné comme castrum à deux reprises dans des textes du haut Moyen Âge6. Passé la fin du IXe siècle, le terme n’est plus utilisé pour la ville épiscopale. À la différence d’autres évêques, les évêques de Viviers ne paraissent pas avoir construit de château stricto sensu dans leur cité épiscopale. Toutefois, le quartier canonial, de par sa situation topographique et de par son enceinte, ainsi que le palais épiscopal, de par son plan, pouvaient en tenir lieu.
Le quartier canonial de Viviers occupe au Moyen Âge l’intégralité d’une haute croupe calcaire nord-sud, détachée du coteau rhodanien. À l’est, le fleuve baignait le pied du rocher et à l’ouest, entre celui-ci et le rebord du lit majeur du Rhône, s’étendait la « ville laïque ». La plate-forme sommitale de cette éminence rocheuse, bien protégée au nord et à l’est par des abrupts rocheux et par une forte pente à l’ouest et au sud, est encore entourée d’une enceinte, remarquablement conservée. L’extrémité nord de l’éperon porte à l’Époque Moderne et encore aujourd’hui le nom de Châteauvieux, ce qui semble déjà être le cas au milieu du XIVe siècle. L’essentiel des fortifications conservées autour du quartier canonial est attribuable aux travaux menés durant la Guerre de Cent Ans à partir de 1359. L’élément le plus ancien de l’enceinte canoniale de Viviers est une tour-porte, devenue par la suite campanile, qui date, du moins pour partie, de la fin du XIe siècle. Cependant, aucune enceinte de pierre ne semble avoir fonctionné avec cette tour qui s’articulait peut-être seulement, dans un premier temps, avec une palissade. Aucun élément défensif ne paraît donc contemporain de la tour-porte. Cependant, des portions de murailles et de tours sont antérieures aux travaux de mise en défense du XIVe siècle et pourraient jalonner le tracé d’une enceinte du XIIe ou du XIIIe siècle plus réduite. Au sud, une tour circulaire très modeste est intégrée dans des constructions plus récentes. Au nord de la cathédrale, s’élève une tour rectangulaire très remaniée. Le rez-de-chaussée est voûté en berceau et les autres niveaux sont planchéiés ; la plate-forme sommitale étant crénelée. Ces deux tours ne sont probablement pas construites avant le XIIIe siècle. Enfin, certaines des courtines qui entourent encore l’éperon de Châteauvieux, dont une percée de deux archères de facture sommaire, sont antérieures au XIVe siècle. (1)

château de Viviers 07220 Viviers, propriété publique, visite des extérieurs uniquement.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Licence photo©webmaster B-E, photos ci-dessous interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander.
A voir sur cette page "châteaux de l'Ardèche" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 

château de l'Ourse   Viviers

château de l'Ourse   Viviers

 château de l'Ourse   Viviers
 
 
cité de Viviers Viviers  village de Viviers
 
   
 
 


(1)
      Source : Atlas des châteaux du Vivarais (Xe-XIIIe siècles) Éditions Pierre-Yves Laffont, en vente sur ALPARA

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.