châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de La Tour du Crieu
 
 

   Situé à l'entrée du village, le château aurait été l'ancienne résidence des viguiers, construite au cours du XVIIe siècle. L'ensemble du bâti a été fortement remanié dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Le cadastre de 1828 indique que le logis a été modifié profondément, ses dimensions ont été réduites, une tour à l'ouest a disparu et le plan ne comporte plus ses multiples avancées. Les dépendances existantes en 1828 sont celles qui longent la voie du côté du château. Du logis d'origine, il ne nous est parvenu que peu d'éléments visibles. Dans la deuxième moitié du XIXe siècle marquée par l'essor agricole, une série de nouvelles dépendances sont bâties. Le château et ses dépendances furent le siège d'une exploitation d'environ 200 ha de vignes et de céréales. Le dernier propriétaire est M. Veyrolet. Le château a été habité jusque dans les années 1950-1960. Il est aujourd'hui occupé par des associations. La dépendance de l'acacière, destinée à l'origine au stockage du grain avec un logement sur une partie de l'étage, restaurée il y a peu de temps, sert de salle des fêtes communale.
La demeure, ceinturée d'un mur bahut surmonté d'une grille, est située au milieu d'un parc d'agrément arboré. Elle est orientée sud-est, vers les terres, et présente un plan rectangulaire duquel se détache une tour carrée située à l'angle sud-ouest. Le logis comporte de grandes ouvertures rectilignes ordonnancées sur quatre niveaux. De grandes pièces sont distribuées par un couloir central. Un escalier en ormeau est positionné latéralement à la façade arrière. La tour communique avec chaque niveau, espace de remise mis à part au grenier où un pigeonnier constitué d'alvéoles en argile cuite a été ménagé. Les façades comportent un enduit couvrant taloché formant un faux bossage en soubassement. Un large liseré blanc peint souligne les baies et suggère un faux chaînage d'angle. A l'arrière, dans l'alignement de la voie, un premier ensemble de dépendances désaffectées, en mauvais état, est constitué d'étables et d'un logement agricole. Il est ouvert sur une cour comportant un puits et deux abreuvoirs ainsi que trois vieux platanes. L'enduit des murs est hétérogène : affleurant avec des incrustations de brique laissant dépasser des galets et des rangs de brique, ou bien à la chaux couvrant. Les encadrements de baie sont arqués segmentaires et sont quelque peu différents selon que l'enduit est couvrant ou non. Couvrant, il s'arrête au droit des briques d'encadrement et donne aux baies un aspect rectiligne. Trois niveaux de percement sont réalisés. Dans la continuité, au nord, cinq hauts bâtiments se succèdent. Orientés vers les terres, ils sont désaffectés, mis à part le dernier, aménagé en atelier municipal. Ces ceux derniers ensembles d'annexes agricoles comportent des ouvertures rectilignes arquées segmentaires ainsi que des demi-lunes ou des oculi pour les combles. Le château ainsi que les bâtiments agricoles cités ci-dessus se développent dans un espace clos. Le mur de clôture, enduit au ciment, ménage deux accès, l'un pour l'allée au-devant des bâtiments agricoles et l'autre pour l'entrée principale du logis. Le parc de la demeure est planté d'arbres de haute tige et de diverses haies, son entrée principale est placée côté route. La grille est soulignée par deux renflements du mur et deux piliers de brique enduits au ciment surmontés de deux boules pleines. Deux petits pavillons, à usage de volière, couverts d'une tôle lisse d'aluminium oxydée et ornés d'épis de faîtage, forment clôture au départ des renflements. De l'autre côté de la rue, en alignement et faisant face à l'arrière de la première dépendance citée, se trouve la construction dite "l'acacière", ouverte sur la voie. L'enduit des murs est affleurant sur les galets. Derrière, un parc arboré ceinturé d'un muret de galets s'étend vers le sud. La propriété constitue un ensemble d'agrément typique de la fin du XIXe siècle.

château de la Tour du Crieu, avenue du Pat, 09100 La Tour-du-Crieu, propriété de la commune.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux de l'Ariège" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
 
 
 
   
 
 


(1)
    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.