châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Peyrepertuse
 
 
 
château de Peyrepertuse    Duilhac-sous-Peyrepertuse château de Peyrepertuse    Duilhac-sous-Peyrepertuse château de Peyrepertuse    Duilhac-sous-Peyrepertuse
 
 
 

    La première mention du château date de 1070, à une époque où le Pérapertusès était dans la mouvance des comtes catalans de Besalù. Passé dans le domaine des comtes de Barcelone en 1111, le château devient un fief de la vicomté de Narbonne. Au cours de la croisade contre les Albigeois, Guillaume de Peyrepertuse, ne voulant pas faire sa soumission est excommunié en 1224. Après l'échec du siège de Carcassonne, Guillaume se soumet et le château devient possession française en novembre 1240. Deux ans plus tard, Saint Louis ordonne la réalisation de l'escalier qui porte son nom. Dans les années 1250, le donjon St-Jordi est en cours de construction, on réaménage aussi le Donjon Vieux et l'église Sainte-Marie qui existait antérieurement. Avec le traité de Corbeil, en 1258, Peyrepertuse devient une forteresse royale française avancée sur la frontière du royaume d'Aragon. Et en 1285, le château sert de résidence forcée à des notables de Perpignan, lors de la guerre de Philippe le Hardi contre les Catalans. En 1355, il est remis en état de défense. En 1367-1368, Charles V, roi de France, autorise Henri de Transtamare, prétendant au trône de Castille, à se réfugier au château après sa defaite de Navaretle. L'année 1542 voit Peyrepertuse sur pied de guerre. Jean de Graves, seigneur de Sérignan, s'empare du château au nom de la Réforme, il est pris et exécuté avec quatre complices. Déclassé comme place frontière par le traité des Pyrénées en 1659, il perd son intérêt stratégique. Peyrepertuse est alors occupé par une faible garnison commandée par un officier subalterne, tout en conservant un gouverneur nominal. Il est abandonné dans les premières années de la Révolution puis vendu comme Bien National en 1820. Le site se compose de trois parties : l'enceinte basse et son donjon, l'enceinte médiane et le donjon Sant-Jordi. L'enceinte basse, de forme triangulaire, est protégée du côté Nord par une muraille, flanquée de deux tours de plan semi-circulaire, ouvertes à la gorge. Le mur Nord se termine par un éperon ou tour triangulaire. Le côté Sud, défendu par l'à-pic de la falaise, est aussi protégé par le retour de la courtine où l'on peut voir des latrines.

château de Peyrepertuse 11350 Duilhac-sous-Peyrepertuse, tél. 06 71 58 63 36, ouvert en février, mars, novembre, décembre tous les jours de 10h à 17h, Juillet et août tous les jours 9h à 20h 30, en avril, mai, octobre tous les jours de 10h à 18h 30, juin et septembre tous les jours 9h à 19h. Visite libre ou audioguidée.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Nous remercions M. Vincent Tournaire du site : http://webtournaire.com/paramoteurparapente.htm, pour les photos aériennes (ci-dessous) qu'il nous a adressées. (photos interdites à la publication)

 
 
 
 
château de Peyrepertuse    Duilhac-sous-Peyrepertuse château de Peyrepertuse    Duilhac-sous-Peyrepertuse château de Peyrepertuse    Duilhac-sous-Peyrepertuse château de Peyrepertuse    Duilhac-sous-Peyrepertuse
 
 
 
château de Peyrepertuse    Duilhac-sous-Peyrepertuse château de Peyrepertuse    Duilhac-sous-Peyrepertuse château de Peyrepertuse    Duilhac-sous-Peyrepertuse
 
 
 
 château de Peyrepertuse    Duilhac-sous-Peyrepertuse  château de Peyrepertuse    Duilhac-sous-Peyrepertuse  château de Peyrepertuse    Duilhac-sous-Peyrepertuse  château de Peyrepertuse    Duilhac-sous-Peyrepertuse
 

 

 
   
 
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 

 

Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.