châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Fontaine Henry
 
 
château de Fontaine Henry château de Fontaine Henry château de Fontaine Henry château de Fontaine Henry
 
 

   C’est au XIe siècle qu’est édifiée une première forteresse sur le flanc d’une colline dominant la vallée de la Mue. Entre 1200 et 1220, Henri de Tilly remplace l’antique demeure par un nouveau château accompagné d’une chapelle seigneuriale. Le fief sera désormais connu sous le nom de Fontaines-le-Henry puis de Fontaine-Henry. En 1374, Jeanne de Tilly épouse Philippe d’Harcourt qui devient seigneur du lieu. Après la guerre de cent ans, Jean d’Harcourt puis son fils Pierre entreprennent de reconstruire le château dans l’esprit nouveau de la Renaissance française. Les travaux durent pratiquement un siècle, entre la fin du XVe siècle et les années1560. Le château dresse sur l’une des faces du puissant pavillon carré du donjon (désormais décoré de pilastres et de frises) une composition de colonnes classiques encadrant de hautes fenêtres. La toiture, d’une hauteur de 15 m, possède une pente si accentuée que, longtemps, elle sera connue comme le plus haut toit de France. Depuis son origine, le château est demeuré dans la même famille sans jamais être vendu, se transmettant de générations en générations par les femmes. Après les familles de Tilly et d’Harcourt, celles de Morais, Boutier de Château d’Assy, de Montécler, de Marguerie, de Carbonnel, de Cornulier et d’Oilliamson ont tour à tour possédé le domaine par voie d’héritage. C’est Henri de Canisy qui réalise le parc à l’anglaise au XIXe siècle. Son tracé avec de belles pelouses onduleuses est un écrin pour le château qui demeure un des plus beaux monuments français de la Renaissance. Depuis la grille d’entrée, les masifs boisés sont judicieusement disposés pour créer des zones hautes et sombres encadrant la partie plus claire de la façade merveilleusement ciselée du château. Tout autour, des perspectives savantes sans effet tapageur mettent en valeur le chef-d’œuvre d’architecture et sa chapelle, traitée comme une « fabrique » à la mode en ce temps-là. Le parc se prolonge à l’est et au sud, sur le flanc escarpé de la vallée et dans une prairie humide où serpente la Mue. Des étangs s’étendent aux pieds du château, l’un deux possède même une île surmontée d’un kioque. Le parc est classé parmi les sites en août 1959. Il s’étend sur plus de 72 hectares en suivant la vallée boisée de la Mue au nord et à l’est jusqu’à la limite de commune de Thaon. Au sud, Il rejoint le vallon de la vieille église de Thaon.
Derrière ses grilles, le château apparaît brusquement à la vue, au milieu de la clairière de sa cour et des pelouses ornées de buis et de massifs floraux. Sa façade claire se détache sur le vert des frondaisons des arbres majestueux qui l’entourent, tel un joyau révélé par son écrin. Au nord, les communs et les écuries sont réervés à l’accueil des visiteurs. Ils sont bordés par un petit bois de feuillus et de conifères qui le sépare d’une vieille et grande ferme à cour fermée. Au sud du château, la chapelle précède le parc. Si celui-ci a souffert des années, des coups de vent et des maladies, il n’en demeure pas moins tel que son créateur, Henri de Canisy, l’a voulu. Les vues vers le château et sa chapelle sont de toute beauté sous le couvert d’arbres stupéfiants de grandeur : platanes, hêtres pourpres, tilleuls, érables, frênes, ifs... Très entretenu près des bâtiments, le parc boisé, entrecoupé de prairies, devient plus sauvage en s’en éloignant. Des arbres centenaires y voisinent avec des sujets plus jeunes dans une atmosphère de sous-bois plus naturel. Le parc se prolonge, à l’est, sur le flanc escarpé de la vallée de la Mue. Le coteau est boisé de feuillus qui masquent les vues vers le vallon. Un chemin descend vers le fond humide où seul un ancien moulin apparaît dans la végétation. Il ne subsiste rien des étangs et des îles aménagés dans la prairie humide. Tout l’espace est aujourd’hui recouvert de jeunes saules et de peupliers qui colonisent le fond du vallon. La rivière coule au pied du versant Est, coteau boisé qui ferme le site à l’est et au nord. Au sud du château, vers Thaon, les pentes les plus douces sont cultivées alors que les plus pentues sont recouvertes de bois épais. Près du vallon de la vieille église, la Mue coule dans une prairie humide a demi dissimulée par les herbes de ses rives. Moins boisé à cet endroit, le terrain se couvre de grandes herbes où les floraisons blanches des ombellifères et mauves des digitales composent un tableau estival digne de l’école de Barbizon.

Éléments protégés MH : le château, y compris la terrasse avec le mur de soutènement, la chapelle et le puits : classement par arrêté du 22 novembre 2011.

château de Fontaine Henry 14610 Fontaine-Henry, tel : 02 31 26 93 67, ouvert au public de Pâques au 2 novembre de 14h30 à 18h30. Fermé le mardi. Non loin des plages du Débarquement, ce château de la Renaissance domine la vallée de la Mue, sur demande, des devis de réceptions privées ou d’entreprise peuvent être établis. Gîte dans l’ancienne sellerie du Marquis de Cornulier...

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Licence photo©webmaster"B-E", photos interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander (Contact)

 
 
 
 
château de Fontaine Henry château de Fontaine Henry château de Fontaine Henry château de Fontaine Henry
 
 
 
château de Fontaine Henry château de Fontaine Henry château de Fontaine Henry
 
 
 
château de Fontaine Henry château de Fontaine Henry château de Fontaine Henry château de Fontaine Henry
 

 

château de Fontaine Henry château de Fontaine Henry château de Fontaine Henry château de Fontaine Henry

 

   
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.