châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Comblat
 
 

  Comblat est une ancienne seigneurie mouvante de Carlat. A une époque bien antérieure au château actuel, il y avait en ce lieu un vieux fort appelé Valleyrane ou Valteyrane. Ce fort et celui de Lussat, près de Vic, furent acquis, en 1343 ou 1345, par Guillaume de Viescamp. Ce seigneur ne laissa d'Hélis de Montpeyroux, sa femme, qu'une fille unique, Hélène de Viescamp, qui porta Comblat à son mari, Géraud Pallat, riche bourgeois d'Aurillac, dont la petite-fille, Geralde de Pallat, épousa vers 1430 Guiral de Vixouse. Celui ci obtint, en 1439, de Bernard d'Armagnac, comte de la Marche et vicomte de Carlat, l'autorisation de reconstruire un hôtel fort avec tours, tourelles, mâchicoulis, murailles, fossés, pont-levis, canonnières, bombardes et toutes choses nécessaires à la défense d'une place, précédé de cours, environné de terrasses, de jardins et de promenades qui en embellissent le séjour. Ce château dut évidemment remplacer l'ancien fort ruiné par les Anglais. Ce Guiral de Vixouse était capitaine du fort de Turlande en 1470. Jacques de Vixouse était l'un des officiers de Jacques d'Armagnac, duc de Nemours, vicomte de Carlat en 1475. Raymond de Vixouse, dit de Comblat et seigneur du lieu, épousa, en 1507 ou 1517, Soubeyrane de Beaufort, d'une famille du Rouergue, fille de Lancelot de Beaufort et d'Antoinette de Boissonies, dame du lieu, près de Vic. Louis de Joyeuse, évéque de Saint-Flour, accorda, en 1513, à Raymond de Vixouse et à sa femme la permission de faire construire une chapelle à leur résidence de Comblat. Raymond de Vixouse avait deux frères qui servirent dans l'artillerie et qui moururent sans alliances. Il ne laissa lui-même de son mariage qu'une fille, Antoinette de Comblat, mariée le 4 février 1541 à Jean de Cabanes, écuyer, que son beau-père substitua au nom et armes de Comblat, par acte du 1er juin 1561.
Jean de Cabanes-Comblat fut un vaillant homme de guerre, non moins habile dans les négociations. Il défendit successivement avec un indomptable courage les châteaux de Pestels, de Calvinet et autres, s'enferma dans celui de Carbonnières, où il fut fait prisonnier en 1582. Henri III et Henri IV, son successeur, le chargèrent de diverses missions dont il s'acquitta avec zèle et succès. Il devint écuyer de la reine Marguerite en 1586, et gentilhomme de la chambre du roi en 1605. Il avait épousé, le 28 août 1570, Gabrielle de Grenier de Mégemont, de laquelle naquirent plusieurs fils dont Antoine de Cabanes-Comblat, seigneur de Comblat et de la Boissonie, coseigneur de Vic, épousa, le 6 août 1610, demoiselle Catherine d'Apchier, fille de François, seigneur de Montbrun. Il servit pendant plusieurs campagnes, suivant attestation de M. de Noailles, de l'année 1619. Il eut, entre autres enfants : Louis, qui suit; Raymond, colonel du régiment de Roussillon, en 1651; et François, marié à Anne de Massebeau, et auteur du rameau des seigneurs de Gorces, près de Murat, représenté par Louis-Dominique de Comblat en 1724. Louis de Cabanes-Comblat succéda à son père dans toutes ses seigneuries, servit pendant six campagnes dans divers corps, et fut pourvu d'une lieutenance de chevau-légers dans la compagnie de Chambord, où il reçut un coup de mousquet dont il portait la cicatrice en 1666. Il rendit hommage au comte de Carlat en 1668. De son mariage avec Jeanne de Montfaucon, qu'il avait épousée le 17 décembre 1648, vinrent Christophe de Cabanes, mort sans postérité; Pierre, dont le sort est ignoré, et François de Comblat, capitaine au régiment de Coëtlogon, seigneur de Comblat, s'allia à Philiberte de Collinet, de laquelle naquit Marie-Françoise de Cabanes-Comblat, fille unique, mariée en 1716 à Joseph-François de La Carrière qui fait élever l'aile d'habitation à toit brisé, datée 1740 sur la girouette. Mort en 1755, laissant, entre autres enfants Raymond de La Carrière, officier aux gardes françaises, lequel épousa, en 1760, Marie-Dorothée de Senezergues de La Rode, fille d'un officier supérieur distingué, dont François-Marie-Guillaume de La Carrière, seigneur de Comblat et autres lieux, chevalier de Saint-Louis, marié en 1778 à Mlle Teillard, qui le rendit père de Nicolas de La Carrière-Comblat, épouse du marquis de La Baume-Pluvinel, qui était propriétaire de Comblat au XIXe siècle. (1)
Le château de Comblat est constitué d'un donjon du XVe siècle remanié au XVIe siècle, auquel a été accolée au début du XVIIIe siècle une aile sud de style classique, dotée de décors intérieurs de la même époque. C'est probablement à ce moment-là que furent construites les dépendances : chapelle, pavillon de jardin, communs, ainsi que le parc avec ses terrasses et son bassin.

Éléments protégés MH : le château en totalité avec les intérieurs et leurs décors (les cheminées monumentales, lambris, cheminées XVIIIe siècle avec leurs trumeaux peints), comprenant l'ancienne cuisine (rez-de-chaussée du donjon), la salle d'archive au dernier niveau de la tour nord. Le vestibule d'entrée et son escalier, les chambres du 1er étage et l'ensemble des dépendances comprenant le pavillon de jardin avec son décor peint, les communs, la chapelle, et les jardins avec leurs terrasses, bassin et fontaine : inscription par arrêté du 18 novembre 2002

château de Comblat 15800 Vic-sur-Cère, collège agricole, visite des extérieurs.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Licence photo©webmaster B-E, photos ci-dessous interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander.
A voir sur cette page "châteaux du Cantal" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 

chateau de Comblat à Vic sur Cère

chateau de Comblat à Vic sur Cère

 chateau de Comblat à Vic sur Cère
 
 
chateau de Comblat à Vic sur Cère

Château de Comblat à Vic sur Cère

   
 
   
 
 


(1)
      source : Jean-Baptiste Deribier du Châtelet, Dictionnaire statistique, ou histoire, description et statistique du Cantal.‎

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.