châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de chateauneuf-en-Auxois
 
 
 
 château de Châteauneuf en cote d'or  château de Châteauneuf-en-Auxois  château de Châteauneuf cote d'or
 
 
 

       Sur son éperon rocheux, l’imposante silhouette du château médiéval témoigne aujourd’hui encore du rôle défensif qui fut le sien pendant des siècles. Les premières traces de sa construction remontent au tout début du XIIe siècle, lorsque Jean de Chaudenay fit ériger un château neuf pour son fils, qui en prit possession en 1175. Le donjon carré date de cette époque. Au milieu du XIVe siècle, la guerre de Cent Ans amène dans la région les grandes compagnies. L’enceinte et les cinq tours, reliées par des courtines, s’élèvent pour protéger seigneurs et villageois... Après avoir traversé le Moyen Âge et ses tourments, la lignée des Châteauneuf s’éteint en 1457, lorsque Catherine de Châteauneuf est condamnée au bûcher pour avoir empoisonné son époux, le château est confisqué et confié par le duc Philippe le Bon à son conseiller Philippe Pot, futur Grand sénéchal de Bourgogne. La vie à la forteresse devient moins martiale. A la fin du XVe siècle, on élève le grand logis, un logis d’hôtes et une chapelle dans le pur style gothique. Assiégé pendant les guerres de Religions en 1590, le château passe ensuite entre les mains de plusieurs familles aristocratiques, qui poursuivent l’aménagement intérieur et la transformation des logis. Durant la Révolution, devenu bien national, il est vendu aux enchères. En 1936, le comte de Vogüe qui l’habita, en fait don à l’Etat. Il fait l'objet dans le dernier quart du XXe siècle d'un réaménagement des salles du premier étage et de plusieurs campagnes de travaux, dont la couverture du logis Philippe Pot, jusqu'alors à ciel ouvert. Bâti à l'extrémité d'un éperon rocheux, le château domine la vallée de la Vandenesse. Protégé sur ses flancs nord et est par un large fossé taillé dans le roc, il est constitué d'une enceinte allongée formée de hautes courtines et flanquée de cinq tours rondes. On y accédait au nord-est et au sud-est par deux pont-levis à flèches. L'enceinte renferme un donjon presque carré et deux corps de logis adossés aux courtines, ainsi qu'une chapelle isolée du rempart à l'origine. Au nord-ouest, le donjon, dont les baies ont été remaniées, présente sous la corniche des fenêtres de tir, en partie murées ; on accède à l'étage par un escalier extérieur contemporain des derniers aménagements intérieurs. Entre le donjon et l'entrée nord-est, le parement intérieur de la courtine est ponctué de corbeaux qui supportaient un chemin de ronde ; au milieu de cette courtine, une tour carrée arasée porte les traces d'un pont-levis archaïque à balancier. Les deux tours flanquant l'entrée actuelle sont desservies chacune par un escalier en vis, l'un dans une tourelle polygonale hors-oeuvre, l'autre dans-oeuvre en façade. Les deux grosses tours d'angle en fer-à-cheval du flanc sud-est comportent un étage de soubassement couvert d'une coupole à oculus zénithal et un rez-de-chaussée voûté, percés de canonnières ; les deux étages d'habitation, ruinés, sont pourvus de cheminées et de fenêtres à coussiège. Le logis principal, dont la façade en pierre de taille a été remaniée, comprend un étage carré et un étage de comble éclairé par des lucarnes à jouées de pierre et haut pignon à rampants fleuronnés. Il est flanqué d'une tourelle d'escalier octogonale, dont la porte jouxte un puits sous auvent. Ce bâtiment comprend au rez-de-chaussée une grande salle avec cheminée monumentale ; l'étage conserve une chambre avec fenêtres à coussièges et cloison en pan-de-bois ; la distribution des autres pièces a été refaite à l'époque classique. Située dans le prolongement du logis, la chapelle rectangulaire, couverte d'un berceau lambrissé, est ornée de peintures murales. Le second logis dit de Philippe Pot ou logis des hôtes, a perdu toutes ses divisions intérieures, sauf le mur de refend ; seules sont conservées les cheminées monumentales, dont celles des cuisines au rez-de-chaussée. Il était desservi par un escalier en vis dans-oeuvre en façade, dont la tourelle circulaire émerge du toit.
La plupart des bâtiments sont ouverts au public ; le donjon du XIIe siècle, la tour carrée dans laquelle on entrait à l’origine par une porte située au premier étage accessible par une échelle, le logis de Philippe Pot du XVe siècle, le grand logis du XVe siècle à l'architecture gothique, les tapisseries des Flandres, les appartements, le mobilier médiéval, les pièces du XVIIe siècle, dont les ornements de façade s’apparentent à ceux de l’ancien palais ducal de Dijon. La tour sud du XIVe siècle et son appareillage militaire surplombant la vallée, la chapelle avec ses carreaux vernissés, ses peintures "à la détrempe" du XVe siècle, représentant les douze apôtres et le Christ. Le château est classé Monument Historique par arrêté du 10 décembre 1894.

château de Châteauneuf 21320 Châteauneuf-en-Auxois, tél. 03 80 49 21 89. ouvert au public, visites du 15 mai au 14 septembre de 10h à 12h et 14h à 19h. Du 15 septembre au 14 mai de 10h à 12h et 14h à 18h, fermé les lundis. Le bourg de Châteauneuf-en-Auxois est classé parmi les plus beaux villages de France à visiter également.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Licence photo©webmaster"B-E", libres de droit à condition de nous demander et citer la source. (1)

 
 
 
 
 château de Châteauneuf  château de Châteauneuf château de Châteauneuf   château de Châteauneuf
 
 
 
 château de Châteauneuf  château de Châteauneuf  château de Châteauneuf château de Châteauneuf-en-Auxois 
 
 
 
 château de Châteauneuf-en-Auxois château de Châteauneuf-en-Auxois  château de Châteauneuf-en-Auxois  château de Châteauneuf-en-Auxois 
 

 

 
     
 
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 

 

Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.