châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château d'Eguilly
 
 
 
château d'éguilly château d'éguilly château d'éguilly
 
 
 

   Le château d'éguilly aurait été construit à la fin du XIIe siècle, les deux tours rondes flanquant l'aile sud pourraient dater de cette époque, mais la date 1181, avancée par Courtépée, semble due à une lecture erronée des initiales gravées autour de l'écu du portail. La chapelle, placée sous le vocable de Saint Hubert, date de la deuxième moitié du XVe siècle, à la même époque construction du logis, ainsi que le corps d'entrée, ce dernier sans doute sur des bases plus anciennes dont témoigne la petite fenêtre du XIIIe siècle. Le logis a été transformé à la fin du XVIe siècle, peut être après le mariage, en 1578 de Françoise d'Eguilly avec François de Choiseul comme en témoignent la porte d'entrée, le décor peint du plafond de la grande salle du rez-de-chaussée et le puits couvert de la cour. Le château aurait été rebâti en partie en 1692, toujours selon Courtépée, mais ces remaniements semblent avoir affecté surtout la décoration intérieure notamment plusieurs cheminées à décor de stuc de l'étage. A la fin du XVIIIe siècle, le château échoit à la famille Mac-Mahon. Transformé en ferme, puis laissé à l'abandon, il a bénéficié depuis 1983 d'une importante restauration.
Le château d'Eguilly est situé sur un terrain plat à l'est du village, dont il est séparé par l'autoroute A6. Entourés par un large fossé (anciennes douves) , les bâtiments sont distribués autour d'une enceinte trapézoïdale, flanquée au sud par deux tours rondes et au nord par deux tours carrées angulaires. On accède à la cour à l'ouest par un pont dormant et un ouvrage d'entrée en partie ruiné. Celui-ci, percé d'un portail en arc brisé accosté d'une porte piétonne rectangulaire, est surmonté par les rainures d'un pont-levis à flèche. Entre les rainures se trouve un écu mutilé et, à droite, un écu armorié en losange accompagné des lettres gothiques "o.t.g.c.". La partie gauche de l'ouvrage d'entrée présente, au-dessus d'un larmier régnant, une fenêtre au linteau décoré d'un arc trilobé et d'un étoile en relief ; les autres baies ont un encadrement chanfreiné. Dans la courtine est, une porte à linteau en accolade, défendue par une tour carrée, précède une passerelle. Le logis de plan en L, au nord, comprend un rez-de-chaussée et un étage carré ; le comble est éclairé côté cour par des lucarnes à fronton triangulaire. Le portail en plein-cintre à bossages un-sur-deux est surmonté d'un fronton brisé, interrompu par un relief martelé ; il donne accès à un escalier rampe sur rampe à deux volées. Au rez-de-chaussée se trouve une vaste cuisine couverte d'un plafond à solives apparentes supporté par un poteau central et une grande salle au plafond peint. Les tours carrées sont percées de petits jours à linteau décoré d'un arc en accolade et de canonnières. A l'est, une chapelle à deux travées voûtée d'ogives est éclairée par trois fenêtres en arc brisé à remplage, deux dans le mur droit et une dans le mur du chevet ; elle est pourvue d'une cheminée, d'un tabernacle mural et d'un lavabo. Dans le choeur liturgique subsistent des vestiges d'un carrelage en terre cuite vernissée à motifs. Sous la chapelle s'étend une crypte couverte d'une voûte surbaissée avec doubleau ; on y accède par une porte ouverte dans le mur du chevet, sous la fenêtre axiale, et par un escalier en vis dont l'entrée est située à gauche de la porte de la chapelle. Au sud de la cour, un vaste bâtiment de dépendances est flanqué de deux tours circulaires percées de canonnières et de fenêtres de tir. Dans la cour, face à la chapelle, un puits à margelle circulaire, cantonnée de cinq colonnes engagées, galbées et cannelées, est couvert d'une coupole dont l'extrados sculpté imite des tuiles en écaille.

Eléments protégés MH : le château, y compris les communs et les douves, le sol de la cour, le mur de soutènement et le puits: classement par arrêté du 7 décembre 1993. L'ancien jardin du château : inscription par arrêté du 7 décembre 1993.

château d'Eguilly 21320 Eguilly, ouvert au public avec animations thématiques spécifiques, atelier pour adultes, atelier pour enfants, colloques, conférences ainsi que des expositions temporaires, pour les horaires voir le site officiel du tourisme en Côte-d'Or: http://www.cotedor-tourisme.com/chateau-d-eguilly

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Licence photo©webmaster"B-E", libres de droit à condition de nous demander et citer la source. (1)

 
 
 
 
château d'éguilly château d'éguilly château d'éguilly
 
 
 
château d'éguilly château d'éguilly château d'éguilly château d'éguilly
 
 
 
   
 

 

 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 

 

Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.