châteaux de France
           Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact         Liens
 
 
 
 
Château de Rosières
 

 

 
château de Rosières  Saint-Seine-sur-Vingeanne

  En 1294, Renaud de Saint-Seine, chevalier, reconnait tenir en fief du duc sa grange de Rosières et sa grange du Puits. En 1321, Pierre de Saint-Seine, chevalier, tient en un seul fief lige du duc sa maison séante en la ville de Saint-Seine-le-Recept-sur-Vingeanne et ses dépendances exceptée la tour située dans l'enceinte et circuit de ladite maison, et qu'il tient en fief de son cousin Messire Jean de Saint-Seine ; item la justice et seigneurie, et promet que s'il faisait faire aucune forteresse audit Saint-Seine, il la tiendrait en fief dudit duc, jurable et rendable. En 1474, Pierre et Guillaume de Saint-Seine, écuyers, frères, tiennent à Saint-Seine-sur-Vingeanne ce qu'ils ont en toute justice du fief de Mirebel, plus en toute justice la maison forte de Rosières ensemble le labourage d'une charrue. Le 23 octobre 1518, Claude de Fouche, écuyer, seigneur de Savoyaul et de Chamvigny, reprend de fief pour la maison forte et seigneurie de Rosières. En 1560, les Saint-Seine vendent la maison forte à Pierre de Haraucourt.

Le 24 avril 1794: "nous ne connaissons qu'un vieux fort appelé la tour situé à quelques distances du village et un vieux château sur le même territoire qui dépend de la métairie de Rosières. Le premier de ces gothiques bâtiments mérite une destruction pleine et entière ; il est inhabité et n'est point propre à y établir une manufacture ni une école nationale. Ce bâtiment était possédé par l'émigré Legouz"...
Aujourd'hui, le château de Rosière est un ensemble composite organisé autour d'une parcelle en drapeau, ouverte au nord par une tour-porche, et dominée au sud par une impressionnante tour forte partiellement fossoyée. De l'enceinte de la parcelle, il ne subsiste plus qu'une tour ronde partiellement remontée au XIXe siècle, à gauche de la porte ; une seconde tour, au nord de la première, existait encore sur le cadastre de 1838. La tour-porche est un bâtiment rectangulaire percé d'un passage unique voûté en berceau, surmonté d'un étage ouvert d'une croisée, auquel on accède au nord par une tourelle d'escalier hors-œuvre en surplomb, éclairée de petites baies à accolade.

château de Rosières  Saint-Seine-sur-Vingeanne
château de Rosières  Saint-Seine-sur-Vingeanne

 Le porche, les baies et la corniche régnant sur le tout sont ornés d'une tore outrepassée. Une première cour permet le passage entre l'entrée et la cour rectangulaire, au sud, fermée à l'est par un grand bâtiment d'exploitation, et à l'ouest par le logis principal, lui-même protégé à l'ouest par un fossé sec taillé dans la roche. Ce logis se compose d'un petit pavillon dans l'angle nord-ouest de la cour, de la tour maîtresse dans l'angle sud-ouest, et d'une galerie de style renaissance à escalier reliant ces deux éléments. La tour maîtresse comprend un étage de soubassement voûté, un rez-de-chaussée, deux étages carrés et un étage de tir à mâchicoulis, le tout recoupé aux deux-tiers de la longueur par un mur de refend portant les cheminées et l'escalier en vis, en-œuvre sur la façade ouest. Le rez-de-chaussée et les deux étages sont percés de baies simples ou à meneaux, à chanfrein droit. Deux croisées à congé et accolade ont été percées ultérieurement de part et d'autre de la grande salle du premier étage.

Une latrine s'ouvre près de l'angle nord-ouest au second étage. Le troisième étage semble avoir été reconstruit plus tardivement ; il était flanqué de trois tourelles octogonales en encorbellement, dont une seule subsiste, sur l'angle nord-est. Elle est munie de hourd, de deux fenêtres de tir et de deux canonnières. Le chemin de ronde qui fait le tour du troisième étage est protégé par un mâchicoulis. Le parapet est percé de trois fenêtres de tir à accolades et de deux archères-canonnières. Sur l'angle sud-ouest de ce bâtiment s'appuie une forte tour rectangulaire, percée que par de rares archères à niche sans étrier. L'entrée principale du donjon s'effectue à l'ouest, où un pont dormant enjambant le fossé donne accès à une porte bâtarde du XVIIe siècle. A l’intérieur du pavillon créé par Claude Bernard Maillard figurent deux tableaux représentant le château au XVIIe siècle, les plafonds peints, du XVIIe siècle, les chambres d’accueil méritent la peine d’être visitées, on y voit les armoiries des marquis de Saint Seine, un bel escalier à vis...

château de Rosières  Saint-Seine-sur-Vingeanne
château de Rosières  Saint-Seine-sur-Vingeanne

 
château de Rosières 21610 Saint-Seine-sur-Vingeanne, location chambres d'hôtes, tél 03 80 75 96 24. M. et Mme Bergerot. Le château offre la possibilité de loger huit personnes et compte 2 chambres et un appartement. Vous désirez uniquement visiter le château ? Il est ouvert toute l'année, tous les jours de 9h à 19h. Site du château: www.chateauderosieres.com. Email: rosieresbb@nordnet.fr. Nous remercions chaleureusement le propriétaire M. Bergerot, pour l'accueil lors de notre passage. A visiter absolument.

Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.

 

 
 

 

 

 
 
 
 

 

 

 
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 

Copyright © webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu Tous droits réservés