châteaux de France
             Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact
 
 
 
 

 

 
Château de la Meilleraye

        Un petit manoir féodal, relevant de la baronnie de Parthenay, s'élevait jadis sur l'emplacement du futur et beau château de La Meilleraye. Il fut acheté le 12 novembre 1574 par Jean de la Porte, apothicaire, à la famille Marafin qui avait succédé, dans la deuxième moitié du XVe siècle, aux Liniers, premiers possesseurs connus. Son neveu Charles I de la Porte, qui devint plus tard gentilhomme de la chambre du Roi Henri IV, hérita de La Meilleraye en 1585 et fit construire, vers 1620, par l'architecte Clément Métezeau, l'auteur de la digue de La Rochelle, un nouveau château. Marié à Claude de Champlais, il eut un fils qui poursuivit son oeuvre, en effectuant des travaux d'embellissement autour du corps de bâtiment qu'il avait trouvé nu et destitué de tous accompagnements. Ce fils était le maréchal Charles de la Porte, duc de La Meilleraye, sa tante Suzanne de la Porte épouse de François du Plessis, était la mère du cardinal de Richelieu. Charles II épousa en 1637, en deuxièmes noces, Marie de Cossé-Brissac qui vécut à La Meilleraye avec le jeune Armand Charles, son beau-fils, né en 1632 d'un premier mariage de son époux avec Marie d'Effiat.

Armand Charles épousa, en 1661, Hortense Mancini, nièce du cardinal Manzarin, et devint la même année duc de Mazarin, à la mort du cardinal. Il mena un train de vie princier et à la mort de son père en 1664, il hérita de toutes les charges que celui-ci occupait en Bretagne et à la cour de France. Malheureusement, il perdit la faveur royale et sa femme Hortense le quitta. Il était fort laid et austère et elle était belle et volage. Armand Charles se retira alors en 1673 à La Meilleraye, devint seigneur dévot, généreux, charitable et y mourut en 1713. Son fils, Guy Paul Jules, se distingua dans les armées de Louis XIV, il eut pour héritier un fils Guy Paul Jules, qui abandonna le château et en confia la garde à son serviteur, Claude François Gallas et à son fils Pierre François Gallas, concierge. Le château décadant fut vendu en 1776 au Comte d'Artois, frère de Louis XVI. Durant la Révolution, La Meilleraye fut séquestrée comme bien d'émigré, puis elle servit de carrière, exploitée par tous les propriétaires successifs. La statue du cardinal Richelieu fut brisée et la tête servit de contrepoids à un tournebroche. (1)


c
hâteau de la Meilleraye 79420 Beaulieu sous Parthenay, ruines romantiques, visite des extérieurs

Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.

Propriétaire de cette demeure, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant par mail un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

Licence photo©webmaster"B-E", libres de droit à condition de nous demander et citer la source. (1)

 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

(1)Source: Châteaux, Manoirs et Logis Deux Sèvres http://patrimoines-et-medias.pagesperso-orange.fr/accueil.html 
Sur le site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les
 
châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon en péril
et les
Châteaux du val de Loire, nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg : Châteaux Étrangers !
  

Copyright © webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu Tous droits réservés