châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
 
Château de Coulonges
 
 
 
 

     L'existence du château de Coulonges est due à la destruction d’un château féodal, sur ordre de Louis XI et aux rôles joués par une famille venue du Périgord dont l’ancêtre Amaury d’Estissac avait acheté les seigneuries de Coulonges, Cherveux et autres. Amaury d’Estissac dès 1421 est au service du dauphin Charles, futur Charles VII père de Louis XI. Le fils de Jean d’Estissac, Geoffroy, est destiné selon la tradition, à l’église, mais cet humaniste, protecteur de Rabelais est grand animateur et constructeur. C’est lui qui fait construire le château renaissance de Coulonges en s’inspirant de l’art nouveau. Dès le XVIe siècle, cet ensemble de la renaissance connut une grande notoriété. Louis d’Estissac acheva l’œuvre de son oncle sur ce château de Coulonges les Royaux. Charles IX vint à Coulonges les Royaux avec le Duc d’Anjou, Marguerite de Valois fille d’Henri II et de Catherine de Médicis. Celle-ci et la cour attendaient au château la prise de Saint Jean d’Angely, assiégée par les troupes royales aux ordres du Duc d’Anjou. Saint Jean d’Angély se rendit le 2 décembre 1569 et Charles IX avec toute sa cour fît Noël à Coulonges les Royaux où ils séjournèrent durant deux mois.
Entre 1574 et 1585, Coulonges est entre les deux camps protestant et catholique. De nombreux chefs vont et viennent dans le château. A l’extinction d’une descendance mâle (Charles d’Estissac ayant été tué en duel) la demeure connaît de nombreuses vicissitudes qui nous mènent à son état actuel. En 1793, temps marqué par la Révolution française, le château Renaissance est vendu comme bien national. En 1866, Octave de Rochebrune, pour sauvegarder les principaux ornements du château; porte d’entrée, caissons des plafonds, escalier monumental, porte de la chapelle et cheminée alchimique, les fait transporter au château de Terre Neuve à Fontenay le Comte. Au début du XXe siècle, Alix Jean achète une partie du château. Après être resté quelques années aux mains de M. le comte de Bonnetière, le château de Coulonges et son parc sont acquis par la commune, il abrite actuellement l'hôtel de ville...
 De l'édifice qui devait, à l'origine, dessiner un plan à peu près carré, flanqué à ses angles de pavillons carrés et, au sud, d'une longue galerie de neuf arcades, il ne reste aujourd'hui qu'un bâtiment en équerre bordant une place au centre du bourg. Seules subsistent l'aile est et le départ de l'aile sud, occupée par la chapelle et les trois pavillons rectangulaires. Celui du nord a été amputé de son deuxième étage.

Éléments protégés MH : les vestiges de la galerie sud, contenus dans l'entrepôt de l'actuelle droguerie, ainsi que ceux du pavillon d'angle : inscription par arrêté du 7 juin 1993. Le château, le sol de l'ancienne emprise du château : classement par arrêté du 29 avril 1994.

château de Coulonges 79160 Coulonges sur l'Autize, tel. 05 49 06 10 72, ouvert du 1er Juillet au 30 aout tous les jours de 14h30 à 18h30 et du 1er Mai au 30 Juin et du 1er Septembre au 30 octobre sur RDV à prendre à l'hôtel de ville.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

   
 
 
 
   
 
 
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 
Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.