châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
 
Château de la Mothe Saint Héray
 
 
Château de la Mothe Saint Héray Château de la Mothe Saint Héray Château de la Mothe Saint Héray
 
 

  En 1041, première mention d'un château, de matériaux inconnus probablement élevé sur une motte artificielle dans un site arrosé par la Sèvre. Au milieu du XIVe siècle, un château-fort en pierre est attesté, entouré de douves et précédé au nord-ouest d'une basse-cour fermée sur trois côtés par des communs importants pouvant loger une garnison. Des vestiges défensifs (archères), sont toujours visibles sur les élévations extérieures des communs, ceux-ci étaient ceints de fossés remplis d'eau. Entre 1604 et 1608, transformation du château-fort en logis, par Jacques Trotin : réaménagement des corps de bâtiments, entre les tours en conservant l'entrée fortifiée pour Jean de Baudean, le nouveau seigneur de La Mothe Saint Héray. Son fils Henri et Catherine de Pardailhan Armagnac, son épouse, ont fait élever entre 1634 et 1640 une orangerie surmontée d'une grande salle et accompagnée de deux pavillons par Nicolas Tillon, maître maçon du château de Richelieu dans l'Indre et Loire, dont les sculptures sont probablement dues à Jacques Nadeau et Jean Sauvage.
Réaménagement des communs en bâtiments agricoles et logement du fermier aux XVIIe et XVIIIe siècles. En 1778 deux projets de réaménagement du château, de reconstruction des communs et de tracé d'un parc, par Lequin de la Tour et le Niortais Bernard d'Aguescy, faits pour Amédé de Carvoisin, fils du seigneur de La Mothe, n'ont pas abouti. pendanr la Révolution, le domaine n'a pas été aliéné comme bien national. En 1840 le domaine a été vendu en lots et l'acquéreur du logis l'a fait démolir. De nombreuses sculptures ont été remployées dans les maisons du canton, une partie des communs a été conservée et transformée en plusieurs fermes.  Après de multiples usages, l'Orangerie, acquise en 1928 par la commune La Mothe Saint Héray, a été restaurée de 1928 à 1953. Les pavillons ont été restaurés de 1942 à 1955...

Éléments protégés MH : l'orangerie : classement par décret du 20 juin 1925, le pavillon d'entrée à gauche de l'ancien château: classement par arrêté du 10 octobre 1927. Le pavillon à droite de l'entrée de l'ancien château : classement par arrêté du 18 décembre 1927.

château de La Mothe-Saint-Héray, allée de l'Orangerie, 79800 La Mothe-Saint-Héray, propriété de la commune.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Nous remercions chaleureusement M. René Pistre pour les photos du château de la Mothe Saint Héray qu'il nous a adressées pour illustrer cette page ainsi que M. Vincent Tournaire du site
http://webtournaire.com/paramoteurparapente.htm, pour les photos aériennes qu'il nous a adressées (photos interdites à la publication)

   
 
 
 
Château de la Mothe Saint Héray Château de la Mothe Saint Héray Château de la Mothe Saint Héray Château de la Mothe Saint Héray

 

   
 

 

 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.