châteaux de France
             Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact
 
 
 
Château dit Le Donjon

 

 
Château dit Le DonjonNiort

  Le plus remarquable ensemble de donjons jumeaux de France se dresse en pleine ville de Niort, sur le bord de la Sèvre. Il s’agit en réalité des vestiges d’un très important ensemble d’un périmètre de 700 mètres, armé d’une dizaine de tours, dont il formait le cœur: le château de Niort. C’est Henri II Plantagenêt qui, pour protéger les domaines de son épouse, d’Aliénor d’Aquitaine, ainsi que le port médiéval tout proche, décida la reconstruction de cette forteresse, entre 1160 et 1175. Les deux donjons carrés sont hauts de 28 et 23 mètres et ont un plan semblable. Chaque angle est appuyé d’un contrefort cylindrique et les murs d’un contrefort semi-rond. Le donjon sud, entièrement dans son état d’origine, présente sous son crénelage, des mâchicoulis bandés sur arcs entre ses tourelles-contreforts. Système des plus anciens connus en France. Celui au nord s’effondra en partie en 1719 et fut reconstruit un peu moins haut.

Distants de seize mètres, l’un et l’autre étaient reliés par deux courtines prolongeant leurs faces nord-ouest et sud-est, renforcées par des contreforts semi cylindriques. La cour ainsi délimitée, accessible par un pont-levis, en façade, formait un piège redoutable en cas d’incursion ennemie en raison des tirs effectués des terrasses des donjons. La porte d’entrée actuelle du premier étage a été percée à la fin du XVIe siècle pour le séjour de Catherine de Médicis et son linteau est orné de trygliphes et métopes. L’entrée d’origine consistait en une modeste porte en plein cintre, identique à celles de l’intérieur, elle n’était accessible que par une échelle de bois et se situe à gauche de la tour d’entrée actuelle, au sud-est. Le bâtiment central couvert d’une toiture d’ardoises a été créé, sans doute dès le XIVe siècle, en couvrant la cour comprise entre les deux donjons. Deux importantes cheminées furent ensuite construites dans les salles du premier étage pour ajouter du confort à ces bâtiments.

chateau dit Le DonjonNiort

L’extérieur et surtout l’intérieur laissent voir de nombreuses marques de tâcherons, remontant à la construction de l’édifice. La tour sud possède trois niveaux accessibles, comme dans l’autre tour, par un escalier en vis, chaque niveau étant voûté en berceau brisé, ou plein cintre pour le troisième. La tour nord en possède quatre dont deux sont dépourvus de voûtes et délimités par un plafond de bois. Les salles basses du corps central, couronnées de voûtes surbaissées, sont remarquables par leur appareillage ordonné autour d’une clef en losange portant la date de ces travaux, 1750 à 1752. Restaurées en 1980, elles ont retrouvé leur allure d’origine et leur sol a été reconstitué à partir des traces d’arrachement et des gargouilles d’écoulement des eaux usées. Elles abritent actuellement les salles d’archéologie du musée. Les autres salles abritent le musée d’ethnographie créé dès 1896 à la suite du premier Congrès National d’Ethnographie Populaire tenu à Niort à cette date, à l’origine du musée du costume poitevin devenu, plus tard, municipal.

L’escalier et les salles de la tour nord ont révélé, lors de récents travaux de restauration, une série intéressante de graffitis de marins anglais d’un vaisseau capturé en 1782 et dont l’équipage a laissé d’émouvants textes gravés avec soin donnant précisément les noms du navire, le Surprise Cutter, et ceux des membres d’équipage. De la terrasse nord, on bénéficie d’un point de vue exceptionnel sur la ville et les environs. Les bâtiments, achetés à l’Etat par la Ville sous le premier Empire, ont servi de prison, de service d’archives et abritèrent la mairie de1792 à 1848. C’est dans la cour du château de Niort, qui renfermait de nombreux bâtiments, le logement du capitaine, une chapelle et l’église Saint-Gaudent, qu’Aliénor d’Aquitaine signa la charte de franche-commune accordée aux Niortais en 1203. Les noms de la plupart des châtelains résidant au château (XVe–XVIIIe siècles) nous sont connus. Une compagnie d’invalides y séjourna au XVIIIe siècle jusqu’en 1793. Le donjon de Niort est ouvert au public tous les jours sauf le mardi, il abrite un musée municipal de 1ère catégorie, contrôlé par l’Etat.

 
château dit Le Donjon, rue Duguesclin, 79000 Niort, tel. 05 49 28 14 28, ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 12h30 et de 14h à 17h, expositions temporaires et ouverture d'une nouvelle pièce, le Cachot Noir, qui abrite les nouvelles collections archéologiques. Fermé le 25 décembre et le 1er janvier.

Propriétaire de cette demeure, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant par mail un historique détaillé, merci.

Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.

 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

 

 
(1)    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers mais également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 

Copyright © webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu Tous droits réservés