châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château d'Acquigny
 
 
château d'Acquigny château d'Acquigny château d'Acquigny
 
 

     Le domaine d’Acquigny est situé entre l'Eure et l'Iton au pied de hautes collines qui le protègent des vents froids. Remplaçant un château fort rasé en 1378, le château d'Acquigny a été bâti vers 1550 par Anne de Montmorency Laval, cousine du Roi de France, Henri II et proche de la reine Catherine de Médicis. Elle voulut que l'architecte Philibert de l'Orme, s'inspire de son amour pour son défunt époux, Louis de Silly, seigneur de La Roche-Guyon et construise sa demeure sur le plan de leurs quatre initiales entrelacées A.L.L.S, origine d'un plan complexe et d'une construction originale d´une rare élégance centrée sur une gracieuse tourelle à double loggias reposant sur une trompe en forme de coquille Saint Jacques. Le château et le parc ont été progressivement agrandis, puis transformés au XVIIIe siècle. Vers 1745, le Président d'Acquigny, Président à mortier du Parlement de Normandie, fit agrandir par l'architecte C. Thibault, le château en prolongeant les deux corps de bâtiments de la façade d’honneur de constructions légères surmontées de balustres s'associant harmonieusement à l’édifice originel comme pour en agrandir ou épanouir ses ailes accueillantes. A la fin de sa vie, le Président d'Acquigny fit construire un ermitage accolé à l'église, dénommé "le Petit Château", afin de s’y retirer et de vivre la règle de la "Grande Trappe de Soligny" tout en terminant une œuvre qui lui tenait à cœur, ses constructions d’églises. L'ensemble des constructions de la deuxième moitié du XVIIIe siècle, constitue un ensemble homogène en briques cuites et pierres de taille, les communs, l’église, l’orangerie et un grand parc romantique avec d’importants éléments de l’ancien à la française, au dessin régulier.
Du vaste parc à la française, il subsiste l’orangerie au briques pastel avec sa collection d’agrumes, le potager verger entouré de canaux le grand miroir, de vastes perspectives, de magnifiques arbres: platanes d’orient, tilleuls et marronniers. Le parc romantique fut créé à la fin du XVIIIe siècle, le réseau de canaux rectilignes et perpendiculaires fut complété par une rivière serpentine où se reflètent dans les bassins le château, les arbres de tailles spectaculaires, exotiques, et les arbustes. Inspiré par "les rêveries d'un promeneur solitaire" de Jean-Jacques Rousseau et par Goethe, un pont romantique, un chemin de roches, des cascatelles, et une cascade monumentale agrémentent cette rêverie au fil de l'eau et de l'histoire. Conçu à la fin du XVIIIe siècle, le parc paysager a été dessiné afin de mettre en valeur le domaine. L'alternance toute en courbe des pelouses, des bosquets d'arbres, d'arbustes à fleurs pour toutes les saisons et le plans d'eau constitue un paysage harmonieux tout en douceur. Dans ce site, chaleur et eau se conjuguent pour permettre la plantation en pleine terre de plantes de régions chaudes et un développement inhabituel aux arbres, exceptionnels par leur taille et leur rareté : platanes qui atteignent jusqu'à 47 m de hauteur ou jusqu'à 8 m de circonférence, pins laricio, séquoias, cyprès de Louisiane, hêtres pourpres, et sophoras du Japon offerts par Jussieu au Président d'Acquigny en 1768...
La diversité des essences est renouvelée lors des plantations par de nombreuses plantes de collection, cèdres du Liban ou de l'Himalaya, féviers d'Amérique, tulipiers de Virginie, pins parasol, agrumes en pleine terre, mûriers, micocouliers, arbousiers ou arbres aux fraises, metaséquoïa glyptostroboïdès et ginkobiloba, des variétés de bouleaux, cercidiphyllum ou arbres au caramel, arbres aux mouchoirs.

Éléments protégés MH : le château, à l'exception des parties classées : inscription par arrêté du 17 avril 1926. Les façades et les toitures du château : classement par arrêté du 17 septembre 1946. Les façades et les toitures des communs : inscription par arrêté du 6 août 1951. L'ensemble du domaine (bâti et non bâti), y compris le réseau hydraulique, à savoir : le parc en totalité, les sols et les plantations, y compris les murs et les portails, les canaux, la rivière, les ponts et les vannages et l'enclos du cimetière, ainsi que les terres et les prairies jouxtant le château au sud et à l'ouest, les façades et les toitures du commun nord et de la ferme du château, le bâtiment de l'orangerie, en totalité, le bras canalisé de l'Iton depuis son origine, le vannage des Portelles au lieu-dit les Planches, jusqu'au pont situé dans l'axe de l'avenue de l'église : inscription par arrêté du 20 août 1993.

château d'Acquigny, 1 rue Aristide Briand 27400 Acquigny, Tél. 02 32 50 23 31, ouvert les week-ends et jours fériés, du 1er dimanche d'avril à fin octobre de 14h à 18h. Ouvert tous les jours en juillet et août, de 14h à 19h. Visite libre ou guidée (14h30, 15h30, 16h30, 17h30). Groupes ouverture toute l’année sur rendez-vous. Scolaires visites adaptées à l’âge des enfants.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Nous remercions chaleureusement Madame Hélène d'Esneval pour les renseignements et les photos qu'elle nous a adressés afin de réaliser cette page.

 
 
 
 
château d'Acquigny château d'Acquigny château d'Acquigny
 
 
 
château d'Acquigny château d'Acquigny château d'Acquigny

 

   
 

 

 

(1)    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 
 
Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.