châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
 
Château de Brécourt
 
 
Château de Brécourt Château de Brécourt
 
 

   La famille Jubert est propriétaire de la seigneurie de Brécourt de 1531 à 1706. Dès la fin du XVIe siècle, importants travaux menés par Henri Jubert, fils de Henri 1er et héritier de celui-ci : fossés épaulés en pierre de taille et peut-être construction d'une demeure plus importante venant remplacer l'ancien manoir. Château construit ou terminé vers 1625 par Jean Jubert, fils de Henri, sire de Brécourt et de Douains, conseiller au Grand Conseil, membre de la Cour des Aides de Normandie. Propriétaires successifs : François de Monceaux, marquis d'Auxy ; famille Guésdier de Saint-Aubin ; Philippe Pottier, conseiller à la Cour des Aides de Normandie. En 1688, Alphonse Jubert passe contrat pour la fondation de la chapelle ; la bénédiction a lieu le 9 novembre par le curé de Brécourt. En 1764, Nicolas Louis Jubert, marquis de Bouville devient propriétaire des fiefs de Douains et de Brécourt, faisant rentrer à nouveau celui-ci dans la famille Jubert. Château pillé le 13 juillet 1793, lors de la bataille de Brécourt, dite "bataille sans larmes" ; vendu comme bien national le 16 fructidor an VII. Au XIXe siècle, le château est en la possession du marquis de Pérignon, maréchal d'Empire, puis de sa famille, jusqu'en 1903. Plusieurs propriétaires se succèdent au XXe siècle. Pendant la seconde guerre mondiale, le château est occupé et bombardé ; en 1952, le parc est dépecé. En 1979, il est transformé en hôtel-restaurant de luxe. Au XVIIIe siècle, des pavillons sont construits sur la cour d'honneur, dans l'alignement des deux pavillons d'angle du corps de logis ; côté Est, ils se terminent chacun par une tour ronde couronnée d'un toit en poivrière dont la base plonge dans les douves. Au XIXe siècle, ces bâtiments sont reliés au bâtiment principal par deux ailes à loggias qui rappellent le style du château. La cour d'honneur est précédée d'une avant-cour plantée d'une double rangée de tilleuls. Côté Ouest, les douves sont couronnées par une balustrade en pierre taillée. Au Nord du château, se trouve un vestige de la chapelle Notre-Dame, édifice reconstruit vers 1850 sur le modèle de l'église de Jouy-sur-Eure, à l'emplacement de l'ancienne église paroissiale de Brécourt, devenue au XVIIe siècle une dépendance du château. En 1955, la chapelle du XIXe siècle est démolie en raison de son mauvais état ; seule la façade est épargnée. La pierre tombale de Henri II Jubert et son frère Michel, visible à l'entrée du château, provient de l'ancienne église, où ils furent inhumés. Les briques qui servirent à la construction du château proviennent peut-être du lieu-dit "La Briqueterie", visible sur le cadastre ancien. Au 19e siècle, le parc est transformé en parc paysager.
Corps de logis central de plan rectangulaire flanqué de deux pavillons symétriques d'une toiture plus élevée ; l'ensemble, construit à la limite du premier et du deuxième quart XVIIe siècle, est orné, aux angles de l'élévation Ouest, de tourelles en encorbellement avec des dessins en brique rose et en brique vernissée (trois sur quatre subsistent, dont deux intactes) ; communs de la cour d'honneur du XVIIIe siècle ; ailes latérales joignant le corps de bâtiment principal aux communs construits au début du XIXe siècle ? (visible sur cadastre ancien) ; chaînes de briques et pierre autour des baies ; corps de logis avec toiture en pavillon couverte en ardoise ; lucarnes à fenêtres pendantes ; tables de brique rose décorées de briques vernissées sur les façades ; escalier droit avec balustrade de chêne sculpté dans le corps de logis central ; escaliers à vis dans les tourelles Nord et Sud ; pièces décorées de boiseries du XVIe siècle (grande salle du rez-de-chaussée) et du XVIIIe siècle ; plafonds soutenus par des poutres en coeur de chêne ; sols pavés de tomettes hexagonales en terre cuite au bois ; saut de loup ; jardin paysager...

Éléments protégés MH : les façades et les toitures du château et des communs, l'avant-cour (y compris le pont d'accès et ses douves) et la cour d'honneur, les douves entourant le château : inscription par arrêté du 28 juin 1967.

château de Brécourt, route de Vernon, 27120 Douains, tél. 02 32 52 40 50, authentique château hôtel 4 étoiles, proche des Jardins de Claude Monet à Giverny.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Nous remercions M. Vincent Tournaire, du site
webtournaire.com/paramoteur.parapente.htm, pour les photos qu'il nous a adressées pour illustrer cette page. (photos interdites à la publication)

 
 
 
 
   
 
 
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 
Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.