châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
 
Château de La Louvière
 
 
 
 

          Entre 1510 et 1550, Pierre de Guilloche, puis son fils Jean, se lancèrent dans de vastes opérations foncières. Ces importants remembrements autour de la maison noble de la Louvière, semblable à un modeste castel orné de plusieurs tours, furent à l’origine du domaine aujourd’hui. Dans les années 1572, les de Guilloche, de confession protestante endurèrent plusieurs vagues de persécutions et leur bien de La Louvière fut à maintes reprises mis à sac. Héritière de la maison de Guilloche, la dame de Roquetaillade vendit La Louvière en 1618 à Arnaud de Gascq, abbé commendataire de l’abbaye de Saint Ferme. Mais incapable de remettre en état la propriété, il en fit don en 1620 à la Chartreuse Notre-Dame de Miséricorde de Bordeaux. En novembre 1789, l’Assemblée Nationale confisqua les biens du clergé. Déclaré bien national, le domaine de La Louvière fut mis en vente au printemps 1791. Les enchères furent remportées par un négociant bordelais, Jean Baptiste Mareilhac.
La vieille maison et ses vestiges moyenâgeux n'étant pas à son goût, il fit appel à l'architecte François Lhôte, ancien élève de Victor Louis, auteur du Grand Théâtre de Bordeaux, il bâtit une belle demeure dans le plus pur style néo-classique. Pour la décoration intérieure, il sollicita François-Louis Lonsing, peintre d’origine flamande de grand talent qui réalisa les grisailles et les plafonds du salon rotonde sur le thème des amours Psyché. Victime d’un empoisonnement dû au maniement de pigments toxiques, cet artiste ne put achever ses travaux et mourut à La Louvière au printemps 1799. La famille Mareilhac présida à la destinée du domaine pendant une grande partie du XIXe siècle. En 1965, André Lurton, viticulteur, tomba sous les charmes de La Louvière et s’en rendit acquéreur.

Éléments protégés MH : les façades et les toitures du château avec son escalier, le grand salon et le vestibule avec leur décor, les façades et les toitures des ailes des communs, le cuvier, les deux portails avec leur grille, l'allée du parc, le bassin et le pavillon (tourelle) : classement par arrêté du 13 septembre 1991.

château La Louvière 33850 Léognan, Tél. 05 56 64 75 87, domaine viticole et location de la salle en pierre au rez-de-chaussée du château.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

 
 
 
 
   
 
 
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.