châteaux de France
             Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact
 
 
 
 

 

 
Château de Reichenberg

       Un château est mentionné en 1236, édifié par le duc Philippe de Lorraine, donné en fief à la famille de Reichenberg. En 1264, il y a deux fiefs, un concernant le château haut, l'autre le château bas; le château haut fut inféodé aux Hattstatt en 1331, le château bas, inféodé aux Mullenheim, fut détruit en 1374. En 1525, celui du haut fut endommagé lors de la guerre des Paysans et subsista à l'état de ruine. Il a été vendu en 1797 à Antoine Birr de Bergheim, qui l'exploita comme carrière et détruisit le mur d'enceinte. A partir de 1875, le docteur Ehret racheta des parcelles autour de la ruine et dégagea les bâtiments subsistants. Il fit restaurer le logis de plan rectangulaire haut de cinq niveaux au sud et reconstruire le donjon circulaire nord pour y installer la cuisine. En 1918, le château a été vendu au comte François de Pange qui poursuivit les travaux de réhabilitation, surélevant le donjon d'un niveau et faisant élever un corps de logis central, pour faire du château une véritable demeure. Racheté en 1920 par Edmond Bapst, ancien ambassadeur de France, il effectua un réaménagement intérieur.

Il fit élever par les architectes Paul Riegert et Adolphe Wolff un escalier d'honneur dans une tour accolée au mur ouest du logis et un escalier de service. Abandonné durant la guerre de 1939-45, le château fut à nouveau restauré par l'actuel propriétaire. La restauration entreprise en 1875 s'inscrit dans l'intérêt pour les ruines du Moyen-Age.
Le château se compose d'un édifice principal formé de trois corps de logis accolés et de deux bâtiments d'entrée au nord, de part et d'autre de la porte donnant accès à la cour. Le bâtiment principal au nord comprend l'ancien donjon dont la base en moellons a été fortement restaurée au XIXe siècle et l'étage en pan de bois bâti au XXe siècle ; au centre un corps de logis rectangulaire en moellons entièrement reconstruit au début du XXe siècle auquel est accolé une véranda en bois vitrée ; au sud, le logis rectangulaire haut de cinq niveaux a conservé son mur ouest à bossages avec trous de pince ; il a été restauré au XIXe siècle. Contre le mur ouest, une tour carrée, aux élévations néo-médiévales, abrite un escalier tournant à retours, avec rampe en fer forgé.

Les armes des Bapst, sculptées sur la porte extérieure, ont été remplacées par un écu à l'aigle impériale pendant la deuxième guerre mondiale. (1)

château fort de Reichenberg, route Thannenkirch, 68 Bergheim, propriété privée, ne se visite pas

Propriétaire de cette demeure, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant par mail des photos pour illustrer cette page, merci.

Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.

 
 
 

 

 
 
 
 
 

 

(1) Source Base Mérimée, culture.gouv.fr/culture & patrimoine : http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee.fr 
Sur le site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les
 
châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon en péril
et les
Châteaux du val de Loire, nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg : Châteaux Étrangers !
  

Copyright © webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu Tous droits réservés