châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Sceaux
 
 

      C’est au XVe siècle, en 1470, qu’il est fait mention, pour la première fois, d’une demeure seigneuriale à Sceaux. Jean de Troyes, dans la chronique de Louis XI, rapporte que le Roi "vint dîner à Ceaux-le-Grand, en un hôtel qui appartient à maître Jehan Baillet". Les Baillet restèrent à Sceaux pendant plus de cent ans. En 1597, à la famille Baillet succéda la famille Potier de Gesvres. Louis Potier fit construire un château. En 1644, son fils René, agrandit la propriété au sud en achetant les terrains marécageux de la Mer Morte (futur emplacement du bassin de l’Octogone). Peu après sa mort en avril 1670, ses héritiers vendaient la terre de Sceaux à Jean-Baptiste Colbert, ministre du Roi Louis XIV. Le domaine ne couvrait qu’une cinquantaine d’hectares. Colbert agrandit la propriété et transforme le château. La façade ouest sur les jardins est peu modifiée, mais elle est élargie par l’augmentation des pavillons d’angle. A l’inverse, la façade Est, du côté de l’entrée, est totalement transformée. Elle est doublée par des galeries de circulation d’où partent deux ailes en retour d’équerre terminées par des pavillons de plan carré : au sud une orangerie et la chapelle, au nord les offices et la conciergerie, l’entrée d’honneur est reconstruite, couronnant les guérites que gardent les animaux de Colbert, accueillant le visiteur. La licorne symbole de l’intégrité du ministre combat un dragon et le dogue, image de la fidélité tient un loup à la gorge. Le peintre décorateur Charles Le Brun établit un programme décoratif dans lequel symboles et allégories tiennent une place essentielle. Il réalise de grands décors peints pour l’intérieurdu château de Sceaux, la chapelle et les pavillons de jardin comme le pavillon de l’Aurore qui seul a subsisté.
Le grand jardinier André Le Nôtre est chargé de réaménager les jardins, il interviendra au château de Sceaux pendant plus de vingt ans à chaque agrandissement du parc. Jean-Baptiste de la Quintinie plante le potager et le fontainier Nicolas, le Jongleur, aménage le réseau hydraulique. Les plus habiles sculpteurs de l’époque travaillent pour orner les bâtiments et les jardins: Jean baptiste Tuby, Antoine Coysevox,les frères Marsy, Jean-Baptiste Théodon, Michel Anguier, Pierre Puget et François Girardon. En 1683, au décès de Colbert, son fils aîné, le marquis de Seignelay hérite de tous ses biens. Devenu seigneur de Sceaux, en 1685 il offre au roi une fête magnifique dont les gazettes de l’époque rendront compte. En 1686, Jules Hardouin Mansart construit une nouvelle orangerie qui sera trouvée si belle qu’elle servira aussitôt de galerie, d’autres espaces seront trouvés pour protéger les orangers. Après avoir fait l’acquisition de la seigneurie de Châtenay, Seignelay agrandit le domaine, le portant à 227 hectares. Le Nôtre peut créer le grand canal, la terrasse qui le surplombe, et le long tapis vert qui prolonge les parterres à l’ouest du château. En 1700, il devient la propriété du duc et de la duchesse du Maine. En 1720, la duchesse crée le jardin de la Ménagerie. Pendant la deuxième moitié du XVIIIe siècle, le parc est parfaitement entretenu par ses différents propriétaires, le prince de Dombes, le comte d’Eu et leur cousin le duc de Penthièvre. A la révolution, le domaine est confisqué comme bien national, puis vendu en 1798. Les statues sont dispersées, et les jardins sont ruinés puis le château est détruit vers 1803. Au XIXe siècle les nouveaux propriétaires, le duc et la duchesse de Trévise restaurent le domaine.
Un château de style brique et pierre est reconstruit sous le Second Empire, à partir de 1856. En 1870, la guerre de saccage, une fois de plus, le parc et les bâtiments. En 1923, la princesse de Cystria Faucigny Lucinge, descendante des Trévise, vend le domaine au département de la seine qui doit lotir une partie du parc pour financer les travaux de restauration, confiés à l'architecte Léon Azéma. Le parc est replanté, les pièces d’eau curées, de nouvelles cascades sont construites à l’emplacement des anciennes, détruites à la Révolution. Le parc est inauguré, en 1935, par Albert Lebrun, président de la République. Le musée de l’Ile de France, installé dans le château, ouvre ses portes en 1937. Depuis 1971, la propriété est gérée par le département qui mène une politique active de mise en valeur...

Éléments protégés MH : les façades de la maison dite "Pavillon de Hanovre" : inscription par arrêté du 24 mars 1925. Les parties du domaine de Sceaux comprenant le pavillon de l'Aurore ; la clôture ancienne du château avec les pavillons des Gardes, le pont, les fossés et les deux groupes de Coysevox placés sur les piliers de chaque côté de la grille d'entrée ; l'orangerie ; la balustrade des Pintades ; les trois bassins circulaires situés dans les parterres à la française faisant face au château ; le grand canal ; le grand bassin de l'Octogone : classement par arrêté du 24 septembre 1925. La décoration à peintures du XVIIIe siècle de la maison de Mademoiselle Guimard, provenant de l'immeuble 100 rue de Paris à Pantin et remontées dans le musée de l'Ile de France : inscription par arrêté du 19 octobre 1928. Le portail du Petit Château sis 17, rue du Docteur-Berger : inscription par arrêté du 17 avril 1931. Le bain des Chevaux de Sceaux avec ses murs entièrement appareillés en pierre, son fond pavé et sa rampe inclinée, situé dans le parc département de Sceaux : inscription par arrêté du 12 février 1993.

château de Sceaux 92330 Sceaux, tel. 01 41 87 29 50, ouvert au public, visites du 1er novembre au 31 mars de 10h à 13h et de 14h à 17h, du 1er avril au 31 octobre de 10h à 13h et 14h à 18h, jusqu'à 18h30 le dimanche...

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Licence photo©webmaster B-E, photos ci-dessous interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander.

 
 
 
 
château de Sceaux château de Sceaux château de Sceaux 
 
 
château de Sceaux château de Sceaux château de Sceaux château de Sceaux 
 
 
château de Sceaux  château de Sceaux
 
 
 
   
 
 

(1)    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.