châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château d'Ingrandes
 
 

         Le château actuel fut construit aux XIV-XVe siècles. Les vestiges nous restent aujourd'hui, la charpente de la tour, avec ses hourds, a été datée de 1465. Henry IV, lors de ses guerres contre la Ligue, conquit le château et le donna au seigneur du Blanc, Antoine d'Aloigny, en remerciement de sa collaboration. Les tours en poivrières du donjon et de l'enceinte furent arasées en application du décret Royal de 1626, ordonnant la destruction de l'appareil militaire des places-fortes dans tout le royaume. Marie Henriette d'Aloigny, citée par Saint Simon comme étant une intriguante, fut éxilée de la cour de Versailles et vécut au château d'Ingrandes où elle y fit bâtir le logis XVIIe et l'église du village. Mis en vente en 1734, suite à la déroute financière de sa propriétaire, Claude Dupin, fermier général, ancêtre de George Sand, devint, en 1739, acquéreur des châteaux du Marquisat du Blanc (Ingrandes, Roches, Forges, etc.). Les circonstances de la destruction du corps de logis sont mal connues : celle-ci pourrait dater de la fin du XVIIIe siècle. Le mariage de la fille Dupin avec le Baron Vallet de Villeneuve installe cette famille à Ingrandes jusqu'au début du XXe siècle. En 1923, il devint la propriété de la famille Combescure, qui l'exploita en tant que ferme jusque dans les années 70. Les actuels propriétaires, Alain et Jacqueline Drouart font l'acquisition des ruines du château féodal en 1982. A ce jour, le logis du XVe siècle, restauré, le donjon sauvé, les travaux se poursuivent, le château est ouvert au public, il accueille de nombreux visiteurs lors de diverses manifestations.
L'enceinte dont il ne subsiste, en élévation, qu'une partie, a la forme d'un quadrilatère irrégulier. Elle est flanquée sur chaque angle d'une tour. Restent trois sur quatre, tronquées, elles sont recouvertes, pour deux d'entre elles, d'un appentis massé en tuile. Au milieu de la courtine regardant la rivière, dominant par sa masse et sa taille les autres tours, se dresse la tour maîtresse, puissant donjon, arasée. Au-dessus du premier niveau recouvert d'une coupole, trois salles de plan carré en occupent les étages. La communication s'effectue par un escalier en vis en œuvre. Au niveau défensif, le château présente de nombreuses archères lesquelles ont été transformées peu après la construction en canonnières.
Les constructions sont en moellons de calcaire sans chaînes en pierre de taille à l'exception du bâtiment du XIXe siècle, en moellons enduits avec chaînes ; la chaîne de l'angle nord-est des communs est moderne ; les tours d'enceinte nord-ouest et sud-ouest sont couverts d'appentis massés en tuiles ; le donjon est couvert d'un appentis massé en ardoises ; il possède un sous-sol coiffé d'une coupole, deux étages carrés et un étage de comble, desservis par un escalier en vis dans-oeuvre ; les communs et le bâtiment du XIXe siècle ont des toits à longs pans à pignons couverts, en tuiles ; les communs ont un étage carré ; le cellier, voûté en berceau, est situé sous le bâtiment du XIXe siècle ; le logis ruiné avait deux étages carrés desservis par un escalier en vis hors-oeuvre ; un escalier droit reliant la cour a l'extérieur du château, traverse le donjon au niveau du sous-sol ; un escalier extérieur moderne, couvert d'un appentis en tuiles, donne accès au donjon et aux communs.

Éléments protégés MH : les façades et les toitures du logis médiéval (à l'exclusion de la partie du logis du XVIIe siècle, surhaussée au XIXe siècle); les vestiges de l'enceinte avec ses courtines et ses tours ; les vestiges du donjon ; les vestiges de la tour d'escalier : inscription par arrêté du 1er octobre 1987.

château d'Ingrandes 36300 Ingrandes, tel. 02 54 37 46 01, cinq chambres et table d'hôtes, ouvert au public à l'occasion de manifestations ponctuelles.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.