châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Crissay sur Manse
 
 

       La présence d'un édifice fortifié antérieur à la guerre de Cents Ans est probable bien qu'il soit impossible d'en donner les tracés exacts compte tenu des bouleversements du site. Au XIIe siècle, la famille Turpin, originaire du Vendômois, entre en possession du fief de Crissé qu'elle conservera jusqu'en 1632. C'est vraisemblablement à Guillaume Turpin qu'il faut attribuer la construction d'un premier édifice défensif sur le site du château au début du XIIIe siècle, à l'ouest du logis actuel, entre la tour à pans coupés et la tour d'escalier circulaire sud-ouest. Un linteau en bois dans le souterrain a été daté de 1308. Les plus anciens bâtiments conservés se situent dans la partie nord du site et datent de 1350. Il s'agit de deux corps de bâtiment perpendiculaires couverts en appentis. Dans l'aile ouest, au sud, le mur médiéval a été modifié à la fin du XVIe siècle avec la création de travées dont les baies sont restées inachevées et par l'ajout d'une tour d'escalier sur plan carré. D'autres modifications eurent lieu au XVIIIe siècle (baies). Ces bâtiments ont été déclassés en communs, appellation qu'ils ont conservée de nos jours. Le logis neuf, situé en contrebas du précédent, est inachevé et a connu plusieurs changements de parti.
Deux principales phases de construction ont été établies par l'analyse dendrochronologique : l'une démarre vers 1408-1411 avec la construction du logis proprement dit, épaulé d'un corps de bâtiment au sud-ouest parfois appelé à tord "donjon", et d'une tour carrée au sud-est, reliés ultérieurement par un bâtiment couvert en appentis, aujourd'hui disparu. La seconde phase de travaux est due à Jacques Turpin qui fait reconstruire la façade nord du logis vers 1496 et aménager grande salle. Un prolongement à l'est était prévu mais les travaux sont restés inachevés. De cette époque date également la construction du bâtiment couvert en appentis, jouxtant au sud la grande salle. Vers 1507 fut construite la galerie voûtée d'ogives qui reliait le logis au mur d'enceinte ouest. Au nord du logis, la chapelle date de 1507-1510. Le corps de logis a été déclassé en ferme au XVIIe siècle et la chapelle transformée en grange. L'interruption des travaux au cours du XVIe siècle a figé le château dans cet état confus. A ce jour, aucun plan ni compte de construction n'a été retrouvé.
L'austère bâtiment en moellons qui ferme le site au nord est percé d'une porte en arc brisé précédée à l'origine d'un pont-levis qui surplombait un profond fossé creusé dans le tufeau, destiné à protéger le site au nord. De ce fossé partent plusieurs galeries d'extraction. De part et d'autre de la porte s'élevaient deux tours semi-circulaires dont subsistent les arrachements. Le logis est construit en pierre de taille sur un soubassement en pierre dure. Au sud-ouest, se tient une tour d'escalier circulaire. Un corps de bâtiment détruit y était accolé et joignait une tour carrée au sud-est ; il en reste deux pans de murs perpendiculaires où l'on voit les arcs formerets d'une voûte d'ogives. La salle qu'elle couvrait comportait une cheminée. Au nord, la façade du logis montre une légère modification d'orientation vers l'est. A l'est du corps de logis, trois cheminées n'ayant jamais servi montrent la prolongation prévue du bâtiment de ce côté. En retrait se dresse une tour d'escalier hors oeuvre abritant un escalier en vis en maçonnerie, qui dessert la grande salle, les latrines et le comble. La grande salle, dont les murs sont peints en rouge "sang de boeuf", a conservé ses menuiseries d'origine. Au plafond, les poutres en chêne soutiennent des solives posées sur l'arête entre lesquelles viennent se placer des entrevous en tufeau. La charpente du logis est à chevrons-formant-fermes.

Éléments protégés MH : les bâtiments suivants constituant le château et les dépendances : le corps de logis et la galerie basse ; la chapelle ; les vestiges de l'enceinte, y compris la tour commandant l'accès ouest ; les communs constitués de deux ailes en L et la portion de mur y attenant : inscription par arrêté du 7 septembre 1995.

château de Crissay sur Manse 37220 Crissay-sur-Manse, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.