Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact         Liens
 
 
 
 
Château de Quinsonnas
 

 

 

      Un certain Galterius de Quincenas est au XIIe siècle témoin d'une donation au temple de Vaulx, sur Roche, Four, Bonnefamille. Pierre de Quincenas est témoin d'une donation aux chartreux des Ecouges en 1179/1185 et Jacelmet de Quincenas, en 1275. Le village de Quinsonnas est attesté en 1244. En 1339, l'enquête delphinale, dans la description du mandement de La Tour-du-Pin, dit qu'il y a un bourg clos à Quinsonnas. Vers 1404, la juridiction de Quinsonnas est reconnue au seigneur du lieu ; un hommage de 1427 montre qu'il s'agit de la famille de Grolée, qui fonde une chapelle à Quinsonnas à cette même date, sous le titre de la Sainte Vierge, de Saint François et de Sainte Suzanne. En 1540, le château est dit ruiné. C'est vraisemblablement à la famille de Pourroy, qui le possède au XVIIe siècle (hommage de 1687), qu'on doit la reconstruction des lieux. Situé sur une butte dominant la vallée de la Bourbre, tant côté Bourgoin que côté Cessieu, le site est bordé par une pente abrupte au nord, tandis que les autres versants présentent des pentes plus douces.

Quelques éléments architecturaux remontent à la période médiévale : l'ensemble des murs de l'enceinte avec les deux tours de plan circulaire au nord doit appartenir à cette époque au moins pour sa partie basse. On y voit des archères en croix, ouvrant sur une chambre de tir largement ébrasée, voûtée en plein cintre. Le XVIIe siècle voit une recomposition avec une certaine recherche de symétrie et de monumentalité (belles fenêtres à meneau plat, encadrement en molasse gris vert, avec cordon d'appui filant). La cour centrale est comblée et deux corps de logis en U sont édifiés au sud et à l'est. Le logis sud, le mieux conservé, est en fait constitué de deux pavillons séparés par un grand porche. Le bâtiment Est repose sur une enfilade de pièces semi-excavées, couvertes de voûtes. A une troisième période disparaît le logis nord supposé ; les pavillons d'entrée sont alors transformés en logements, par comblement de l'espace central. Le mur de façade du bâtiment Est, côté cour, est prolongé vers le nord. Belles dépendances côté sud, de part et d'autre d'une seconde cour.

 
château de Quinsonnas 38300 Serezin-de-la-Tour, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.


Propriétaire de cette demeure, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant par mail un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

Licence photo©webmaster"B-E", libres de droit à condition de nous demander et citer la source. (1)

 

 
 

 

 
 
 

 

 

 
(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions,vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.
 

 
Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.