châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Montréal
 
 

   Un ouvrage fortifié (fort du Rocq) défendant l'angle sud-ouest de l'enceinte et la rivière, est attesté à cet endroit au XIVe siècle. Construction du logis actuel commencée vers 1520 pour le vicomte Pierre d'Aspremont par l'ingénieur lombard, Giovanni Ridolfo Mormorini da Lombardo, interrompue par la mort du maître d'oeuvre avant 1530, et celle du commanditaire en 1531, la construction ne fut reprise et achevée qu'à partir de 1570 pour Adrien d'Aspremont. Il semble que des travaux furent effectués en 1540 et qu'en tout cas l'ouvrage était assez avancé en 1565 pour que le banquet offert à Charles IX eut lieu à l'hôtel neuf du Roc. Au XVIIe siècle, on détruisit ce qui subsistait des fortifications (courtines, fossés), réaménagement du château à partir de 1730 (pavillons de la cour), puis vers 1775 (fenêtres du corps de logis, ferronneries et décor intérieur). Vendu comme bien national, le château fut divisé. Après 1850, le toit des tours est transformé, les abords vers la rivière réaménagés aux XIXe et XXe siècles, le château abrite actuellement la mairie.
Il subsiste des vestiges de l'édifice primitif dans le mur de soutènement de la terrasse et sous le sol de la cour ; le château se composait à la fin du XVIIIe siècle du logis dominant la rivière, précédé au nord d'une cour d'honneur flanquée de deux pavillons (celui de l'ouest ouvrait à l'étage sur la chapelle sainte Catherine) et bordée sur la terrasse par des parterres à la française, à l'est un grand jardin à l'italienne (avec orangerie, théâtre de verdure, portique) dominait le port du Sablot au sud ; la cour d'honneur, fermée par des grilles, était précédée d'une avant cour donnant sur la rue ; de l'autre côté de la rue, en symétrique, cour de cavalerie bordée au nord des écuries en hémicycle, à l'est de communs ; à l'ouest de cette cour, une seconde abritait le chenil ; il subsiste le logis, la cour et le pavillon est, l'avant cour en partie, les écuries et les communs ; la partie basse du logis en moyen appareil régulier de calcaire, jusqu'au premier niveau (sauf partie centrale au nord), correspond à la construction du début du XVIe siècle.

Éléments protégés MH : le château avec sa cour, les murs et les grilles de clôture, le portail de ferronnerie, les anciennes écuries, la cour de cavalerie et la dépendance, ainsi que les façades et les toitures du pavillon dit de l'Orangerie : inscription par arrêté du 15 juin 2012.

château de Montréal, rue Alsace Lorraine, 40300 Peyrehorade, propriété de la commune, hôtel de ville.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.