châteaux de France
             Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact
 
 
 
 

 

 
Château de Beauregard
château de Beauregard   Cellettes

                Du manoir d'origine, il ne reste que peu de vestiges, entre autres dans le parc, une chapelle, antérieure au XVe siècle, encastrée sous une voûte d'arbres, portant gravé sur un écusson de pierre, deux coquilles Saint-Jacques, emblème des pèlerins de Compostelle, surmontées d'une croix. Une tradition locale veut que Beauregard ait été un pavillon de chasse de François 1er, à proximité de Chambord auquel il était relié par une longue allée rectiligne, le roi en fit don à son oncle, le Bâtard de Savoie. Le domaine est acquis en 1543 par Jean du Thier, contrôleur général des Finances d'Henri II. Ami des Arts, poète lui-même, il est le protecteur de Joachim du Bellay, de Ronsard qui lui dédie un poème ; "desquels tu as orné le somptueux chasteau de Beauregard, ton oeuvre, et tu l'as fait plus beau"... Du Thier confie à l'ébéniste du Roi, Scibec de Carpi, la réalisation des boiseries de son studiolo, le célèbre "Cabinet des Grelots".

 
      En 1617, Paul Ardier se retire à Beauregard. Il a servi la couronne de France sous trois rois: Henri II, Henri III et Louis XIII, comme contrôleur général des armées, puis trésorier de l'Epargne. C'est lui qui réalise l'exceptionnelle Galerie des Portraits, riche de 327 tableaux, de Philippe VI de Valois à Louis XIII, soit trois siècles d’histoire de l'Europe. Pavée d'un carrelage de Delft représentant une armée en marche, c'est une galerie unique tant par l'importance du nombre des portraits que par le caractère méthodique de leur choix, le haut fonctionnaire qu'est Paul Ardier s'est situé dans une perspective centrée autour du Roi et de la politique française. Proche de Blois, Beauregard reçoit la visite de personnages célèbres. Lorsque la cour de Louis XIII s'arrête à Blois en 1626, Richelieu craignant une conspiration accepte l'hospitalité d'Ardier et réside à Beauregard avec sa compagnie de mousquetaires.

château de Beauregard   Cellettes
château de Beauregard   Cellettes

 
    La grande Mademoiselle, en 1655 vient voir Vineuil le frère d'Ardier, compromis dans les intrigues de la Fronde avec Condé et cite sa visite dans ses Mémoires. La famille du marquis de Gaucourt qui possédait le château par héritage depuis 1752, le vendit en 1816, au vicomte de Preval, lieutenant général des armées du roi. Celui-ci s'occupa plus de la terre que du monument; il réalisa de vastes plantations de betteraves. Le Général vendit la propriété à la comtesse de Sainte-Aldegonde, veuve du Maréchal Augereau, duc de Castiglione. C'est à Beauregard que fut célébré en grande pompe le mariage de sa fille Marie Valentine avec le Marquis de Talleyrand Périgord, duc de Dino qui habitait le château de Valençay. De 1850 à 1925, Beauregard changea plusieurs fois de propriétaires, le Comte de Cholet, pair de France, de 1850 à 1912, M. Louis Tillier qui fit d'importants travaux dans le parc jusqu'en 1925.

 
      C'est par M. et Mme Marcel de Gossellin en 1925 que le château de Beauregard entra dans la famille des propriétaires actuels. En 1968, le comte et la comtesse Alain du Pavillon en héritèrent et par d’importants travaux d'aménagement restaurèrent le château et les communs. Des travaux qui se prolongent à l'heure actuelle par la restauration des 327 portraits ainsi que des boiseries de la Galerie des Illustres. Les communs et le parc ont été inscrits à l'Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1992. Commencèrent alors les travaux de restauration du parc et la réalisation du jardin des Portraits sur le plan de Gilles Clément, avec en projet une cédraie ainsi qu'un jardin d'écorces. Ce jardin, dont on admire d’abord la forme et les couleurs en surplomb, se dévoile lorsqu’on le traverse ; douze chambres de charmilles de douze couleurs différentes représentant les panneaux des règnes évoqués dans la Galerie de 327 portraits du château, soit 315 ans d’histoire implicitement racontés en fleurs et en couleurs.

château de Beauregard   Cellettes

Création également du "verger des écorces" afin d’accéder à la glacière du XVIIIe siècle entièrement restaurée, ou encore à implanter différentes collections botaniques (chênes, bambous, houx, parrotias) dont une Nursery internationale de cèdres...

château de Beauregard   Cellettes

 
château de Beauregard 41120 Cellettes, tél. 02 54 70 41 65, ouvert au public du 15 février au 12 novembre 2014. Fermeture annuelle de mi-novembre à mi-février sauf pour les groupes sur RDV. Février, Novembre de 10h30 à 17h le week-end et de 13h30 à 17h en semaine.Mars, Octobre : fermeture une heure plus tard. Avril, Mai : de 10h30 à 18h30 tous les jours. De Juin à Septembre : de 10h à 19h tous les jours.
 
Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents relatifs à ce château, (architecture, photos, historique...) ou si vous constatez une erreur, contactez nous, merci.
 
Les photos sont sous licence "photo©webmaster eb" libres de droit, à condition de demander et citer la source: http://www.chateau-fort-manoir-chateau.eu
. (1)

 
 
 

 

château de Beauregard   Cellettes

 
 
 
 
 

 

 

 
(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 

Copyright © webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu Tous droits réservés