châteaux de France
             Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact
 
 
 
 

 

 
Château de Chambord
château de Chambord

       Pour comprendre Chambord, il faut se laisser gagner par l’exaltation et la démesure de François Ier, tout juste âgé de vingt cinq ans, qui veut donner au monde le témoignage spectaculaire de ses deux passions : l’architecture et la chasse. Pour en prendre toute la mesure vous devez vous abandonner à la découverte d’un lieu unique, construit au début de la Renaissance. Tout d’abord franchir un mur de 32 kilomètres de long et pénétrer dans une forêt dense et giboyeuse, et découvrir en son cœur un joyau architectural intact. Ensuite, il faut se laisser écraser par son gigantisme en dehors de toute échelle humaine, et vous faire surprendre par cette alchimie des formes et des structures où rien n’est laissé au hasard. Chambord est bien plus qu’un château: c’est une architecture d’exception, une prouesse technique, un colosse de pierres, tout simplement "le rêve" du jeune roi François 1er.

 
La clarté géométrique du plan, l’harmonie de ses proportions, la fantaisie de ses toitures hérissées de tourelles, de cheminées, de lucarnes vertigineuses sont autant de sources d’émerveillement et de spécificités de Chambord. L’ombre de Léonard de Vinci, "architecteur officiel" qui meurt quelques mois avant l’ouverture de ce grand chantier en 1519, plane sur l’étonnant escalier à doubles révolutions...
François Ier, commanditaire et grand veneur, séjourna au château quelques semaines pour chasser, le laissant vide de meubles après chaque passage et, finalement inachevé. Les successeurs de François Ier ne viennent quasiment jamais à Chambord. Si Henri II poursuit les travaux de l’aile de la chapelle, Charles IX n'y chassera qu’à de rares occasions et c’est Gaston d’Orléans qui redonne un peu de vie aux lieux.
château de Chambord
château de Chambord Exilé par deux fois dans le Comté de Blois par son frère Louis XIII, il y réside souvent entre 1634 et 1660 et en assume les transformations et restaurations avec l’installation de ses appartements dans l’aile Royale. Mais la construction n’est terminée qu’avec Louis XIV, qui aime ce lieu prestigieux, au point d’y faire huit séjours ponctués de chasses, de ballets et de pièces de théâtre, dont le Bourgeois Gentilhomme, qui fut jouée la première fois au château de Chambord en 1670. Venant avec la cour dès 1668, il fait terminer l’aile de la chapelle, transformer une partie du premier étage du donjon afin d’y aménager une suite royale et surélever l’enceinte basse d’un étage pour y loger plus de monde. Au XVIIIe siècle, le château se transforme en cadeau royal prestigieux. Stanislas Leszczynski beau-père de Louis XV, attend du château un refuge, suite à l’exil auquel son pays l’a contraint et c’est dans ce contexte qu’il occupe Chambord pendant huit années.
En 1748, Maurice de Saxe devient, pour deux ans, le nouvel occupant de Chambord et afin de le récompenser des victoires militaires remportées pour la France, il est promu maréchal et reçoit en 1748, de Louis XV, le titre de gouverneur à vie du domaine. Maurice de Saxe fait aménager les écuries de Jules Hardouin Mansart afin d’y placer un haras royal. La mort du maréchal de Saxe en 1750 amène à Chambord son neveu, le Comte de Friesen, qui y réside pendant cinq ans. A partir de 1784, l’installation à demeure du marquis de Polignac, en tant que gouverneur, maintient un château meublé et de nouveaux aménagements voient le jour dans l’éventualité d’un passage de Louis XVI. A la Révolution, les tergiversations concernant le devenir de Chambord, justifient le fait que la demeure abrite tour à tour des magasins à fourrage, un atelier de fabrication de poudre, une maison d’arrêt et le siège de la 15e Cohorte de la Légion d’Honneur. château de Chambord
château de Chambord

Après la victoire à la bataille de Wagram en 1809, Napoléon offre Chambord au maréchal Berthier qui n’en profite que deux jours, suite à la mise en vente par la veuve de ce dernier, autorisée par Louis XVIII. Une souscription est organisée pour le racheter afin de le remettre à l’héritier de la couronne. Il s’agit du duc de Bordeaux, petit-fils de Charles X. C’est lui qui, en 1820, alors qu’il n’a pas encore un an, devient le nouveau propriétaire des lieux. Contraint à l’exil, il ne découvre son bien qu’en 1871 à l’occasion d’un séjour, pendant lequel il rédige le fameux manifeste expliquant les raisons qui l’amènent à refuser la couronne. Malgré cet exil, il commence la restauration du château, que ses neveux, les Bourbon Parme, poursuivent intensément de 1881 à 1892 avec, notamment, la réfection de la lanterne du donjon. Propriété de l’Etat depuis 1932, Chambord poursuit sans relâche ses restaurations...
Eléments protégés MH : Château : classement par liste de 1840. Domaine national incluant la totalité des sols et bâtiments à l'intérieur du mur d'enceinte, y compris celui-ci avec ses pavillons et entrées ainsi que le "tour d'échelle" : classement par arrêté du 2 avril 1997 modifié par classement du 22 janvier 1999.

 
château de Chambord 41250 Chambord, tél. 08 25 82 60 88, fax. 02 54 20 34 69, ouvert du 02 janvier au 21 avril de 9h à 17h 15, du 22 avril au 11 juillet de 9h à 18h 15, du 12 juillet au 17 août de 9h à 19h 30, du 18 août au 30 septembre de 9h à 18h 15, du 1er octobre au 31 décembre de 9h à 17h 15, dernier accès ½ heure avant la fermeture du château...
 
Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents relatifs à ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous, merci.
 
Nous remercions M. Vincent Tournaire, du site http://webtournaire.com/paramoteurparapente.htm, pour les photos aériennes qu'il nous a adressées. (Attention photos interdites à la publication)

château de Chambord
 
 
 

 

 
 
 

 

 
 
 
 
 

 
(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 

Copyright © webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu Tous droits réservés