châteaux de France
           Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact         Liens
 
 
 
 
Château d’Urfé
 

 

 
château d’Urfé

    Cette forteresse érigée entre les XIIe et XIVe siècles fut la première résidence attestée de la famille des Raybe d'Urfé, un des plus anciens lignages nobles du Forez. Au fil du temps, elle accompagne leur ascension comme leur déclin. Il s’agit d’un château de frontière, fruit de l’hostilité des puissances de la région. Au XIIe siècle, le comte de Forez et l’archevêque de Lyon s’opposent pour le contrôle du Forez. C’est dans ce contexte que les seigneurs de Beaujeu ont profité de cette querelle pour confier, vers 1130, à Arnoul Raybe, la place d’Urfé. Le château prend de l’ampleur au début du XIVe sous l’impulsion de Guichard d’Urfé, descendant du premier occupant du site. Engagé dans l’armée dès 1377, il devient bailli du Forez de 1409 jusqu'à sa mort en 1414. Claude d’Urfé, s’impose sur la scène nationale, son fils, Jacques se marie avec Renée de Savoie et parmi les six fils de Jacques d’Urfé, c’est Anne d’Urfé qui fait du château-fort sa retraite. Anne d’Urfé, poète et homme d’armes, choisit le repli dans la vieille forteresse médiévale, suite à des déboires politiques et sentimentaux.

Engagé auprès de la Ligue, il choisit de se rallier à Henri IV, ce qui lui vaut des relations tendues avec son frère Honoré. A la belle saison, Anne d’Urfé occupe la vieille forteresse qu’il aménage au goût de la Renaissance, y installant des galeries dans la cour et un verger au pied de la façade nord. En 1621, à la mort d’Anne, le château commence à accompagner le lent déclin de la famille. Le château traverse le XVIIe et la 1ère moitié du XVIIIe siècle sans être très occupé, les soucis financiers d’une famille de plus en plus divisée conduisent à sa vente et de la seigneurie d’Urfé. Après six siècles dans la même famille, il est acquis en 1766 par le Marquis de Simiane qui le cède dès 1781 à la famille de Meaux. La tourmente de la Révolution transforme le château en carrière de pierres où chacun se sert, le transformant petit à petit en ruine au XIXe siècle, son allure de plus en plus décharnée lui vaut une sinistre réputation et le surnom de "Cornes d’Urfé". Les tentatives de restauration de la famille de Meaux au XXe siècle sont battues en brèche par le vandalisme qui se poursuit. (1)

château d’Urfé
château d’Urfé

 
château d’Urfé 42430 Champoly, tel. 06 83 58 83 31, M. Eric Desèvre, le site est pris en charge à partir de 1979 par l’Association pour la Renaissance d’Urfé, qui tente d’y faire revivre l’esprit d’un lieu, du haut du donjon, il offre un panorama exceptionnel où une table d’orientation permet de se repérer facilement.
 
Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.

 

Nous remercions M. Philippe Bucherer pour les photos qu'il nous a adressées pour illustrer cette page.

 

 
 

 

 
 
 
 
 
 

 

 

 
(1)
Source : Norbert Gros, Urfé, historique du château, 2005, édité par l’Association pour la Renaissance d’Urfé.
(2)  Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers mais également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 

Copyright © webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu Tous droits réservés