châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de La Ferté Saint Aubin
 
 

   La Ferté Nabert, la Ferté Sénecterre, la Ferté Lowendal, et la Ferté St Aubin, tels furent les noms que prit ce château déroutant, selon ses propriétaires successifs, composé de bâtiments d'âges différents qui lui font gagner en originalité ce qu'il perd en unité. Entouré d'eau et de bois, majestueux bien que disparate, ce château gagne à être vu de nuit sous le flamboiement des projecteurs, mieux encore, la vue aérienne permet d'en comprendre le plan inachevé. Dès le XIe siècle, existait à cet emplacement un châtelet gardant le passage du Cosson appelé La Ferté Nabert, son 1er seigneur connu vers 1150 s'appelait Raoul des Nids. En 1250, c'est un Renaud de l'Isle qui est seigneur de La Ferté par son mariage avec Isabeau, fille de Henri des Nids. Ensuite c'est les Mornay et les Graçay qui en deviennent propriétaires par mariage avec des de l'Isle. Puis leur succèdent les de Meung, les La Châtre, les d'Estampes, puis Louise d'Estampes, dame de la Ferté Nabert, qui meurt sans enfants en 1575, en faisant hériter les Saint Nectaire. A partir de ce moment, les documents ne manquent pas. La famille est connue et illustre. Elle existe encore et porte le nom de Ferté-Senectère. C'est Henri de Saint-Nectaire qui construisit la partie gauche du château en briques dite "le petit château". En 1617, la terre de la Ferté est érigée pour lui en marquisat par le Roi Louis XIII. Son fils Henri II fut un vaillant soldat, et il devint maréchal de France et le Roi le récompensa en érigeant la Ferté Nabert en duché pairie sous le nom de la Ferté Senecterre. Le maréchal de Senectère mourut en 1681 après avoir commencé la reconstruction du château. C'est lui qui éleva le beau corps de logis de la partie droite dont une moitié seulement a été réalisée, on en a longtemps attribué les plans à Jules Hardoin Mansard puis à Thibaut Poissant qui travailla à Vaux-le-Vicomte. On pense aujourd'hui qu'il a été érigé vers 1630 par l'architecte du duc d'orléans Théodore Lefèvre. En 1746, il fut vendu au maréchal de Lowendal qui ne le garda que 9 ans, mais ajouta les communs situés sur la partie droite du château. Après avoir changé de mains plusieurs fois le château fut vendu en 1822 à François Victor de Masséna, prince d'Essling, duc de Rivoli, fils du célèbre général d'Empire, le nouveau propriétaire s'y ruina en fêtes et dépenses somptuaires. Le château devait changerde nombreuses fois de propriétaires avant d'être acheté en 1947 par le comte d'Hoffelize.

Éléments protégés MH : le château proprement dit et ses deux ailes isolées ; la poterne d'entrée ; les soutènements du terre-plein et les quatre ponts qui y accèdent : classement par arrêté du 29 juillet 1961. Le parc délimité au nord par le mur de l'orangerie, au sud par la route de Vannes, à l'ouest par la route nationale 20, les douves étant comprises intégralement : inscription par arrêté du 7 mars 1995.

château de La Ferté Saint Aubin 45240 La Ferté Saint Aubin, tel. 02 38 76 52 72, ouvert au public tous les jours de 14h à 18h du 18 février au week-end de Pâques et de 10h à 19h à partir du week-end de Pâques.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Licence photo©webmaster B-E,
photos ci-dessous interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander.

 
 
 
 
 château de La Ferté Saint Aubin château de La Ferté Saint Aubin  château de La Ferté Saint Aubin
 
 
 
   
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.