châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Cormes
 
 

 Le dernier descendant de la famille Raoul de Cormes, vendit en 1275 la seigneurie que ses ancêtres possédaient depuis longtemps à la famille de Jean Barat, qui la céda en 1357 à Philippe Grossetête, vicomte d'Orléans. Pendant la guerre de Cent Ans, Nicolas Grossetête hypothèque le château. Comme il ne pouvait rembourser ses dettes, ses créanciers demandèrent sa vente, Grossetête se retrancha dans le château, les gens du roi durent le prendre par la force. Mais dès la nuit suivante, Grossetête les en chassa et il fallut l'arrêter pour que l'ordonnance fut exécutée. En 1448, Pierre de Fontenil, son créancier était seigneur de Cormes. Il passa à Etienne de Foville vers 1495, qui l'hypothèque à nouveau en faveur de Pierre Briçonnet, qui en prit possession à la fin du XVe siècle. A ce moment, le château, entouré d'eau, était flanqué de six tourelles avec pont-levis, rempart et créneaux. Ruiné par les Anglais, Pierre Briçonnet le fit rebâtir en 1525 dans le style de la première Renaissance française. Quand on se souvient qu'une Briçonnet avait épousé M. Thomas Bohier, constructeur du château de Chenonceau on comprend l'élégance de Cormes et sa parenté avec le célèbre château de la Loire.
Une douve hémicirculaire prolonge l'étang et entoure complètement l'ancien plan féodal qui est indiqué par les bases de deux tours rondes saillant à l'est. La façade Est est marquée de cinq pilastres plats et saillants, typiquement Renaissance, montant jusque sous l'entablement et couronnés de chapiteaux corinthiens. En horizontal, deux bandeaux saillants ornés de losanges coupent la façade et séparent les étages. Les portes sont décorées, à linteau en plein cintre, et surmontées d'un fronton triangulaire. Au début du XXe siècle, un bâtiment couvert en terrasse a été accolé le long de la façade arrière. Les neuf ouvertures gothiques en plein cintre proviennent de la démolition de l'Hôtel-Dieu d'Orléans. Deux pavillons de dépendances et deux tours basses carrées sont placées de façon symétrique de part et d'autre de l'allée d'arrivée.


Éléments protégés MH : les façades et les toitures du château à l'exception de l'adjonction du XIXe siècle ; les les deux colombiers et les douves : inscription par arrêté du 27 octobre 1971.

château de Cormes 45490 Saint Cyr en Val, propriété privée, ouvert pour les journées du patrimoine.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Nous remercions chaleureusement M. Patrick Deysson pour les photos qu'il nous a adressées pour illustrer cette page.

 
 
 
 
 Château de CormesSaint Cyr en Val  Château de CormesSaint Cyr en Val
 
 
 
   
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.