châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château d'Assier
 
 

  Jacques Ricard de Gourdon de Genouillac (1465-1546), dit Galiot, a hérité de sa mère, Catherine du Bosc, du quart de la seigneurie d'Assier, et c'est en tant que seigneur du lieu qu'il apparaît dans le dénombrement de 1504 ; à Assier, qu'il tient de l'abbé de Figeac, il possède alors colombier, moulins, fours, etc. et la moitié de la seigneurie avec toutes justices. Ancien page de Louis XI, écuyer de Charles VIII, Galiot de Genouillac devient maître de l'artillerie en 1512, sous Louis XII, participe aux guerres d'Italie et suit François Ier en captivité après la défaite de Pavie (1525). Il accumule charges et récompenses : sénéchal d'Armagnac en 1498, du Quercy en 1517, Grand écuyer de France en 1525... et enfin gouverneur de Languedoc en 1546, année de sa mort. Galiot de Genouillac a progressivement acquis différents biens à Assier, et toute la seigneurie, les dernières acquisitions étant de 1518 et 1534. G. Lacoste situait le début du chantier du nouveau château en 1524, sans citer de source ; bien qu'il considère que les achats de parts de la seigneurie puissent être des sources indirectes, B. Tollon retient que le chantier d'Assier et celui du château de Montal, peut-être commencé dès 1519, se sont probablement déroulés parallèlement : les différentes campagnes de travaux du château d'Assier seraient donc à placer entre 1520 et 1540, porte d'entrée et loggia étant mises en place en 1535, date gravée retrouvée en 1954.
Le château antérieur à la somptueuse construction de Galiot de Genouillac n'est connu qu'à travers la mention de la "tour del Sal". La "Tour des archives" montre trois états successifs, dont le premier est antérieur aux travaux des années 1520-1540 mais ne peut être antérieur au milieu du XVe siècle : ce serait donc un premier château construit par Galiot, et qui aurait été en partie englobé dans le grand château Renaissance. A la mort de Galiot de Genouillac, tous ses biens échoient à sa fille Jeanne, veuve de Charles de Crussol d'Uzès, dont les héritiers écartèlent leurs armes avec celles des Genouillac. Après la disparition de Jeanne, le château d'Assier est délaissé. En 1768, François-Emmanuel Crussol, duc d'Uzès, en vend les matériaux à un menuisier du village et en 1786, ce qui subsiste du dernier corps de logis est vendu à un avocat : les gravures des "Voyages pittoresques et romantiques dans l'ancienne France" en montrent les ruines en 1835. Des pierres sculptées se rencontrent éparses dans le village et ses environs. Placé juste en amont de la perte du ruisseau d'Assier, le moulin est vraisemblablement édifié à l'emplacement de l'ancien moulin médiéval, entre 1515 et 1524. La salle des meules, au rez-de-chaussée, comporte une cheminée en pierre de taille du XVIe siècle ; encore en place, les quatre paires de meules et leurs mécanismes peu usagés datent d'une modernisation tardive vers 1880, tout comme, en soubassement, les quatre rouets en métal, et, à l'étage, des vestiges de renvois d'angle qui servaient notamment à faire tourner une scierie extérieure au moulin. Il a cessé de fonctionner en 1914.
Bien qu'aux trois-quarts disparu, le château d'Assier est bien connu grâce, en particulier, à des dessins de la collection Gaignières, réalisés vers 1680 et en 1692. Les bâtiments entouraient une cour centrale en formant un vaste quadrilatère flanqué aux angles de tours rondes couvertes en dôme. On a depuis longtemps relevé qu'Assier était encore dans la lignée des "châteaux de plaine" du Moyen Age. Les constructions sont pour leur plus grande partie en moellons de calcaire noyés dans du mortier : il est probable que les élévations aient été enduites. Les toitures étaient en ardoise. La porte d'entrée monumentale était entièrement peinte et dorée. La "Tour des archives" a été transformée en véritable "tour à canon" par la construction d'une épaisse chemise destinée à des casemates de tir. Le bâtiment du moulin, à un étage, est en pierre. Le pigeonnier d'Assier est l'un des rares dans le Lot à avoir conservé sa date de construction, 1537, gravé sur le linteau. Si le linteau était l'emplacement idéal sur le pigeonnier pour recevoir diverses inscriptions ou ornementations, peu d'édifices fournissent une indication relative à l'époque de construction. Les quelques armoiries des seigneurs qui pouvaient figurer au-dessus des portes du niveau bas, à l'étage ou sous la corniche ont été pour la plupart martelées lors de la Révolution française. Edifié par Jacques Galiot de Genouillac, il est la marque de la puissance sociale et politique de son commanditaire. Le pigeonnier d'Assier totalisait 2300 boulins (nids en terre cuite) quand le domaine de Galiot de Genouillac comptait 1150 hectares (les pigeonniers comptaient traditionnellement 20 à 25 rangées de 60 à 80 boulins mais les gros colombiers possédaient jusqu'à 2 à 3000 boulins). Pigeonnier circulaire à toit conique surmonté d'un lanternon.

Éléments protégés MH : les restes du château et les parcelles de terrains avoisinantes : classement par arrêté du 2 septembre 1901.

château d'Assier, place du Château, 46320 Assier, tél. 05 65 40 40 99, classé en 1841 par Mérimée l’ensemble des ruines fut acquis par l’Etat en 1934, ouvert au public du 1er juillet au 31 août tous les jours 10h à 12h 30 et 14h à 18h 45, du 5 septembre au 30 avril tous les jours sauf le mardi, 10h à 12h 30 et 14h à 17h 30.


Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Licence photo©webmaster B-E, photos ci-dessous interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander.
A voir sur cette page "châteaux du Lot" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
Château d'Assier Lot Château d'Assier Lot Château d'Assier Lot 
 
 
Château d'Assier Lot Château d'Assier Lot Château d'Assier Lot  chateau d'Assier Lot
 
 
 
chateau d'Assier Lot  chateau d'Assier Lot
 
 
Château d'Assier Château d'Assier  Château d'Assier
 
   
 
 


(1)  
    source :  https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee/

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.