châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Cabrerets
 
 
       
 
 

La première mention de la famille Barasc détentrice du fief de Cabrerets, concerne en 1259 l’hommage rendu par Dorde de Barasc au comte Alphonse de Poitiers pour le lieu de Cabrerets. Les Cardaillac Bioule succédèrent aux Barasc, par le mariage d’Hélène de Barasc et de Raymond de Cardaillac. Les Cardaillac vendirent, en 1439, leur fief au baron de Gramat, Antoine de Gontaud créa la branche des Gontaud-Cabrerets et entreprit la construction du château actuel. La datation de l'édifice, ou tout au moins d'une partie du château, repose sur les renseignements historiques et sur les analyses de dendrochronologie. Les résultats des analyses réalisées sur des bois des plafonds et des charpentes de la tour sud-ouest, de la tour d'escalier et de l'aile sud invitent à situer l'ouverture du chantier en 1507 ou peu après, la mise en place de la toiture de la tour sud-ouest en 1512 et l'achèvement des travaux en 1514-1515. A cette campagne appartiennent aussi les deux tiers de l'aile ouest, qui n'a pas conservé de bois d'origine. La datation proposée correspond bien au décor sculpté dont le style est celui des environs de 1500, avant que n'apparaissent les motifs de la Renaissance. Les Gontaud résident à Cabrerets depuis le XVe siècle, Antoine de Gontaud ayant échangé, semble-t-il, en 1439 ses possessions du Rouergue contre d'autres en Quercy, dont Cabrerets pour lequel l'hommage reste à Antoine de Cardaillac-Bioule. Antoine II de Gontaud teste le 13 janvier 1520 dans le "château neuf de Cabrerès". Lui succède Raymond de Gontaud, qui teste en 1542. Celui-ci a épousé en 1514 en premières noces Françoise de Bonnafous de Mayrinhac-Lentour et de Teyssieu, et c'est à eux que l'on attribue la construction du deuxième château. Il est tentant en tout cas de rapprocher les dates apportées par la dendrochronologie et celle du mariage de Raymond de Gontaud. L'extrémité nord de l'aile ouest ainsi que la tour nord-ouest ne sont probablement pas antérieures aux dernières décennies du XVIe siècle, à en juger d'après la forme des bouches à feu. Les pierres laissées en attente à l'angle nord-est du logis comme à l'extrémité orientale de l'aile sud montrent que l'édifice n'a pas été achevé. Le château a été pillé pendant la Révolution, les écus aux armes des Gontaud-Biron martelés. Il est alors partagé entre plusieurs propriétaires, puis les différentes parties sont progressivement achetées par les descendants de Joachim Murat à partir de 1850 (la tour nord seulement vers 1940). En 1957, l'aile ouest présentait un crénelage "récent" qui a disparu depuis au profit d'un étage de comble. Philippe Sahut d’Izarn, le propriétaire actuel et descendant de la famille des Gontaud, est très attaché à la conservation du château. Il entretient et consolide progressivement les différentes parties du château comme la tour Marcennac, au nord, restaurée de 1994 à 1997.
Le château est bâti sur un éperon rocheux qui domine la vallée du Célé et le village. Il se compose de deux ailes, l'une à l'ouest avec deux grosses tours circulaires aux angles, l'autre au sud, construite au bord de l'escarpement rocheux dont elle suit le tracé. L'aile Est est continuée au XVIIe siècle (avec terrasse à balustres et charpente en carène). Cette dernière construction a bénéficié de démolitions de constructions antérieures. Au sud, le réseau de caves creusées dans le roc et la tour constituent la première construction défensive. La grosse tour sud est le point de jonction des deux ailes en V, qui constituent le plan du château. La deuxième tour ronde, à l'angle nord-ouest, est dotée d'un escalier dans l'épaisseur du mur. Aux deux-tiers de la façade ouest, une limite dans l'appareil atteste l'existence de deux campagnes de travaux différentes. Cette façade conserve des fenêtres moulurées des XVe-XVIe siècles, celles du nord datant du XVIIe siècle. Les deux tours devaient être réunies par une courtine et un chemin de ronde. Une terrasse à balustres sur arcades a été plaquée sur l'aile Est au XVIIe siècle. Dans l'aile ouest, les salles conservent plusieurs cheminées monumentales des XVIe et XVIIe siècles. Dans la salle à manger se trouvent deux toiles peintes du XVIIe siècle, illustrant des thèmes du 16e : chasse au faucon et chasse à courre.

Éléments protégés MH : le château de Cabrerets en totalité : classement par arrêté du 28 novembre 1996

château de Cabrerets 46330 Cabrerets, ouvert au public aux Journées du patrimoine et pour des visites ponctuelles. Nous remercions le propriétaire, M. Philippe Sahut d'Izarn, pour les précisions qu'il nous a adressées.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Licence photo©webmaster"B-E", photos interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander (Contact)
Nous remercions M. Vincent Tournaire du site http://webtournaire.com/paramoteurparapente.htm, pour les photos aériennes qu'il nous a adressées. (photos interdites à la publication)

 
 
 
 
château de Cabrerets château de Cabrerets château de Cabrerets château de Cabrerets
 
 
château de Cabrerets château de Cabrerets château de Cabrerets château de Cabrerets
 
 
chateau de Gontaud Biron chateau de Gontaud Biron chateau de Gontaud Biron
 

 

château de Cabrerets château de Cabrerets château de Cabrerets château de Cabrerets
 
 
château de Cabrerets château de Cabrerets château de Cabrerets château de Cabrerets
 
 
château de Cabrerets

château de Cabrerets

château de Cabrerets

château de Cabrerets

 
 
   
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
 
 
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.