châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
 
Château de Lord Davis
 
 
 
 

      En Grande-Bretagne, le jeune Lord Davis s'éprend d'Antoinette Bouchat, fille d'un petit notable de Riom et gouvernante de ses petites sœurs. La famille du lord désapprouve cette liaison, officialisée par un mariage et le couple part pour la France. À la même période, le père de John Mortimer meurt, laissant à son fils sa fortune (estimée à neuf millions or). Le couple décide de construire un château à Charbonnières-les-Varennes, où la famille Bouchat possède quelques terres et selon la tradition une maison, qui est démolie pour laisser place à la nouvelle demeure. Parallèlement, Lord John Davis achète de nombreuses parcelles autour du château ainsi que plusieurs maisons de rapport pour s'assurer une rente supplémentaire et peut-être marquer encore davantage son arrivée dans le pays.
Il s'agit d'un bâtiment de plan massé, rectangulaire, de trois niveaux plus des combles mansardés, reposant sur un étage de soubassement. Construit en pierre claire importée de Souvigny, ses façades reprennent le vocabulaire de l'architecture du XVIIIe siècle. Le château est entouré de murets couronnés de grilles ouvragées dans l'esprit du XVIIIe siècle. Le parc et les dépendances (dont les grandes écuries) sont séparés du château et du petit jardin d'agrément qui l'entoure. En effet, lorsqu'il achète les parcelles autours de celle du château, il pense pouvoir faire supprimer la petite route qui traverse ce qui constitue alors un domaine. Il n'en sera rien. Pour pouvoir tout de même accéder au parc depuis le château, il fait creuser un passage sous la route, aménagé en une grande grotte rocaille. L'étage de soubassement est occupé par les services, notamment par la cuisine. Au rez-de-chaussée, se trouvent les pièces de réception de part et d'autre de l'axe central vestibule-escalier d'honneur. Le vestibule est assez lumineux et dispositif rare, il est séparé de l'escalier d'honneur, qui est pourtant dans son prolongement, par une cloison largement vitrée ornée de motifs dépolis. La cage d'escalier ainsi isolée (elle est fermée de tous les côtés) protège l'accès à l'étage privé et limite les pertes de chaleur. Le vestibule ouvre sur la salle à manger (à droite) et le salon (à gauche). Ces deux pièces sont séparées du vestibule par deux doubles portes formant une sorte de minuscule antichambre. Le salon de style Louis XV présente un sol en marqueterie (d'au moins cinq essences différentes), de boiseries de hauteur aux trumeaux peints de putti représentant les arts, d'une cheminée en marbre sculptée surmontée d'un très grand miroir. Les adoucissements aux stucs dorés (faunes au milieu de guirlandes et de rubans), mènent au plafond moulurés dont l'ovale central est bordé de peintures de fleurs et de végétaux. Le salon donne, sur un bureau-bibliothèque qui ouvre sur la face arrière et sur la terrasse qui prolonge le salon. Le bureau est orné de roses qui se retrouvent aussi bien sur les tentures que sur les trumeaux. La salle à manger offre des décors inspirés du XVIIe siècle. Le sol est en marqueterie de bois, comme le salon. Les murs portent des lambris d'appui sculptés. Le plafond à caissons présente des grotesques et le monogramme DB pour Davis et Bouchat. Entre l'office et le bureau, il y a le grand escalier d'honneur en pierre claire avec une rampe en fer forgée aux motifs du XVIIe siècle noirs et dorés. Les étages sont dévolus à la vie privée: le premier étage compte trois chambres, le second trois.
Le couple Davis n'a pas eu d'enfants, le château a été légué à des nièces d'Antoinette Davis qui ne s'en sont guère occupées. Le château passe entre les mains de nombreux propriétaires, il devient même Kommandantur quelques temps. Le parc a souffert de la tempête de 1999, les toitures également. Des tentatives de reconversion ont considérablement modifié le sous-sol (devenu boite de nuit) et les chambres (pour accueillir des hôtes payants). Le château est patiemment restauré depuis 2004 par les nouveaux propriétaires...

Éléments protégés MH : le château en totalité, y compris son parc avec sa clôture et son portail, ainsi que les intérieurs avec leurs décors, conformément au plan joint à l’arrêté : inscription par arrêté du 18 mars 2016.

château de Lord Davis 63410 Charbonnières-les-Vieilles, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de ce monument, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

   
 
 
 
   
 
 
 
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.