châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Joserand
 
 
château de Joserand château de Joserand château de Joserand
 
 

  Au XIIe siècle, le château appartient à la famille de Jozerand. Par donation de Philippe-Auguste, le château passe à Archambaud V de Bourbon en remerciement de ses bons et loyaux services et de ceux de son père. En 1221, Archambaud V de Bourbon donne le château à Guichard IV de Beaujeau, seigneur de Montpensier. Par le mariage de sa petite fille Jeanne, le château passe aux mains de Jean II comte de Dreux (1292). En 1345, le couple n'ayant pas eu d'héritier, le château passe à Bernard de Ventadour. Ses fils vendent le château à Pierre Giac, seigneur de Châteaugay et chancelier du duc de Bourbon. Vers 1480, le château passe à Guillaume de Laqueuille, neveu de Louis de II de Giac mort sans enfant. C'est probablement les de Laqueuille qui reconstruisent le château. En 1545, Gilbert de Laqueuille l'apporte par mariage à Pierre de Rochefort d'Ailly. La famille d'Ailly agrandit le château en créant une aile au nord. En 1719 ou 1740, le château est vendu à Pierre Joseph Faure, seigneur de Boisse et maître ordinaire de la Chambre des Comptes de Paris. En 1760, le château est vendu à Étienne de Champfour, procureur général à la Cour des Aides de Clermont. En 1845, le comte Amédée de Chabrol achète le château.
Duban supprime une aile et les courtines qui masquaient la vue. Les percements sont modifiés pour offrir des pièces plus lumineuses. Le corps de logis occidental est prolongé pour accueillir deux salons au rez-de-chaussée et des chambres à l'étage. La partie ouest est prolongée, on utilise des remplois pour conserver une unité authentique. La couverture des tours et tourelles est modifiées. La tour nord-ouest est surélevée. Les toitures sont modifiées et on adopte uniquement de l'ardoise pour conférer une plus grande unité à l'ensemble. L'escalier rampe-sur-rampe est remplacé par un escalier en vis placé dans ta tour octogonale à la liaison des deux corps de logis. Hormis la façade ouest, la restauration/reprise des façades vise à accentuer le caractère Renaissance des décors. On s'inspire des motifs des châteaux de la Loire au début du XVIe siècle.
Le mur pignon ouest reçoit un petit avant-corps largement vitré qui offre une terrasse qui prolonge la chambre du comte, lui permettant de profiter du paysage par tous les temps. Le par est doté d'une entrée monumentale, un remploi surmonté de merlons et flanqué d'une tourelle crénelée et d'une échauguette. Le parc à l'anglaise est probablement dessiné par le comte de Choulot. Vers 1850, le comte de Chabrol achète des éléments sculptés qui proviennent du palais ducal de Riom et les fait remployer dans les nouvelles parties du château ou dans le parc.
Le château est toujours entouré des murs d'enceinte, ramenés à la hauteur de quelques assises pour conserver les traces du château fort sans s'enfermer dans les hautes murailles. Le corps de logis repris par Duban adopte la forme d'un L. La partie orientale, la plus massive comporte deux niveaux plus des combles mansardés. L'aile occidentale a trois niveaux. À la jonction des deux bâtiments, il y a une tour à l'extérieur et une tour polygonale contenant l'escalier à l'angle intérieur. Les extrémités du L sont cantonnées d'une tour chacune. Le mur pignon occidental est prolongé par une extension percée de trois baies en façade et d'une baie latérale qui offre au rez-de-chaussée une pièce propice à l'observation de la nature et à l'étage une terrasse. Les façades sont assez sombres, les décors sont concentrés sur les tours, les lucarnes et le mur pignon ouest.

Éléments protégés MH : lla porte, la balustrade et la rampe d'escalier provenant de l'ancien palais ducal de Riom, les remontés dans le parc : classement par arrêté du 15 avril 1970. Le château en totalité, y compris ses décors intérieurs (escalier, vestibules, cuisine, salle à manger, grand salon, galerie, salon grenat, petit salon lambrissé, chambres des étages, pièces des tours avec leur cheminée), l'enceinte extérieure avec ses courtines formant terrasses, ses tours, la porterie, les communs avec leur clôture, l'orangerie, la serre, les jardins avec leurs système hydraulique (à l'exclusion des parties déjà classées) : inscription par arrêté du 14 juin 2002.

château de Joserand 63460 Jozerand, location de chambres d'hôtes.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Licence photo©webmaster"B-E", photos interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander (Contact)

 
 
 
 
château de Joserand château de Joserand château de Joserand
 
 
 
   
 
 
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 
Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.