châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Randan
 
 
Château de Randan château de Randan château de Randan
 
 

     Le premier seigneur de Randan connu est Beaudoin en 1204. En 1210, sa fille épouse Hugues du Chastel. En 1378, Marguerite du Château épouse Pierre de Chalençon, vicomte de Polignac. En 1518, Anne, héritière des Chalençon de Polignac épouse le comte François de La Rochefoucauld. Au milieu du XVIe siècle, le château-fort est remanié. En 1607, Marie Catherine de La Rochefoucauld épouse Henri de Bauffremont, marquis de Senecey, ambassadeur en Espagne. Marie Catherine, dame d'honneur d'Anne d'Autriche et gouvernante du jeune Louis XIV, voit son domaine de Randan élevé au rang de duché pairie pour elle et ses descendants directs. En 1714, la mort sans postérité du petit-fils de Marie Catherine éteint le duché et fait passer le château à un lointain parent, le duc de Lauzun. À la mort de la duchesse en 1740, le château passe aux Dufort de Lorges, puis par mariage, en 1781, à César de Choiseul, duc de Praslin. Mais ces dernières familles ne semblent guère s’intéresser à Randan. En 1793, le château est pillé, les archives brûlées et la chapelle détruite. En 1818, le domaine est divisé entre les deux enfants du duc de Praslin. En 1821, Adélaïde d'Orléans achète la part du duc de Praslin et celle vendue au comte de La Valette. Elle fait considérablement remanier le château. Elle lègue Randan à son neveu, le duc de Montpensier. Cette famille y réside ponctuellement jusqu'à l'incendie de 1925.
Adélaïde d'Orléans est la sœur cadette de Louis-Philippe, dont elle est l'amie et la conseillère fidèle. Au décès de la douairière d'Orléans, Adélaïde et Louis-Philippe se partagent unefortune considérable (environs soixante millions) qui permet à Madame Adélaïde d'acheter et d'agrandir le domaine de Randan, d'acheter le domaine voisin de Maulmont et de reprendre profondément les deux châteaux. Louis-Philippe suit de près les projets et les travaux de sa sœur à Randan. Randan devient la résidence préférée de Madame Adélaïde qui y fait de nombreux séjours jusqu'à sa mort en 1847. Elle se montre d'une grande générosité avec la commune (restauration de l'église, aide pour la création de l'école, travaux de voirie etc...). Le conseil municipal reconnaissant souhaite faire ériger un monument en souvenir de la princesse.
Lorsqu'Adélaïde d'Orléans achète Randan, le château est très endommagé, il ne doit d'être debout qu'à la solidité de ses murs. Fontaine, aidé par Paschal-Lepage (qui supervise les travaux en l'absence de Fontaine) garde le corps de logis principal mais rase l'ancienne chapelle et des communs jugés trop proches du château. Le château est agrandi par l'ajout de nouvelles parties qui donnent à l'ensemble un aspect symétrique. La nouvelle chapelle devait être néo-gothique, mais un habile projet de Fontaine fait changer la propriétaire d'avis, elle opte pour une réalisation néo-classique. Vers 1831 Adélaïde d'Orléans se plaint des désagréments liés à la cuisine en rez-de-jardin. On construit une grande aile pour abriter les services de la cuisine.
Le château est dans un immense parc, avec un jardin à la française et de nombreuses dépendances pour les employés et pour le régisseur du domaine. Le château est en briques roses et grises avec des chaînages en pierres claires. Le corps de logis rectangulaire est flanqué de deux petites ailes en retour d'équerre et cantonné côté jardin par deux grosses tours circulaires. Le corps de logis central est surplombé par deux tours polygonales. La façade d'honneur est ouverte sur deux niveaux plus les combles mansardés. Le coté jardin, plus bas que la terrasse d'honneur d'un niveau, permet d'ouvrir largement le rez-de-jardin. L'ensemble du bâtiment repose sur des caves. Le rez-de-jardin abrite à l'origine les services de la cuisine, mais vers 1831 ces derniers sont déplacés et laissent la place à trois salons en enfilade. La tour sud-ouest est aménagée pour Louis-Philippe qui y dispose d'une antichambre, d'une chambre à coucher ou bureau, d'une garde-robe et d'un escalier. La tour sud est occupée par Adélaïde d'Orléans. La face arrière du rez-de-jardin abrite la salle à manger des valets ainsi que la resserre pour les bronzes et la pièce de service pour l'argenterie. Au rez-de-chaussée, il y trois salons: le grand salon, le salon du roi (relié à ses appartements) et le salon de Madame. Au premier étage, Fontaine aménage trois grandes chambres.
Le château de Randan reste une propriété de campagne tournée vers la villégiature et la vie de famille. Les pièces de réception ne sont pas hypertrophiées. Les châtelains qui se sont succédé au XIXe siècle installent au château les apports de la modernité. L'orangerie bénéficie rapidement du double vitrage, d'un système de chauffage et de plaques de fonte qui récupèrent la chaleur du fumier déposé tout exprès le long du mur nord. En 1835, on installe un escalier en fonte pour accéder au jardin, cet escalier est sans doute l'un de premiers (si ce n'est le premier) de ce type placé en Auvergne. Les successeurs d'Adélaïde d'Orléans apportent l'eau courante et l'électricité (avant 1925).
Le château est très gravement endommagé par un incendie en 1925. La chapelle, les dépendances et les collections zoologiques sont préservées. Le domaine bénéficie d'une importante entreprise de valorisation depuis une vingtaine années qui vise à redonner son éclat au domaine royal de Randan.

Éléments protégés MH : le domaine royal en totalité dans toutes ses composantes, comprenant les bâtiments (château, chapelle, cuisines, ensemble des communs, logement de l'inspecteur, orangerie avec son générateur électrique, glacières, chaumière, obélisque, fabriques et édicules), les jardins, le parc avec ses bois, les prés, les étangs, les landes, les allées, les parterres, le  système hydraulique, les clôtures, l'ensemble des éléments tels que jardinières, ferronneries, pergolas ou lanternes, l'allée du Mail, la place du château, le passage donnant sur la rue Saint-Jean, le parc de Nemours avec le lac de la Presle : classement par arrêté du 21 février 2001.

château de Randan 63310 Randan, ouvert tous les jours, sauf mardi, visite libre ou guidée. Du 30 mai au 30 juin de 14 à 19h, du 1er juillet au 30 août de 10 à 19h, du 31 août au 30 septembre de 14 à 18h

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.
Licence photo©webmaster"B-E", photos interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander (Contact)

 
 
 
 
château de Randan château de Randan Château de Randan château de Randan
 
 
 
   
 
 
 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/patrimoine, que nous remercions chaleureusement
 
Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.