châteaux de France
           Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact         Liens
 
 
 
 
Château de La Clayette
 

 

 
château de La Clayette

    En 1307, Jean de Lespinasse, damoiseau, reconnaît tenir en fief le grand étang de la Claete, avec le moulin attenant. Reprise de fief faite en l’an 1368 par Philibert de Lespinace, seigneur de la Cleette, chevalier, conseiller du Roi, "qui reconnaît tenir en fief de Jean, fils du roi de France, duc de Berry, la place ou lieu de son étang de la Cleette, situé près de la maison forte dudit lieu avec toutes les appartenances de cette place". Le 3 mars 1396, dénombrement donné par Huguenin et Philibert, seigneur de Chantemerle et de la Clayette, fils de Jean de Chantemerle et Jeanne de Lespinasse. Le 2 août 1524, "arriva le très chrétien roy François 1er, en la maison forte de La Claete, là où il coucha la nuit et le mercredi suivant à prit son chemin à Beaujeu et à Lyon". Le 12 septembre 1568, Antoine de Chantemerle étant absent, son frère Marc avec grand nombre de gens armés de bastons à feu, est entré par force et violence au château de la Clayette, lequel il tient encore à présent, prit et ravit tous les meubles et tiltres, chassée et mise hors dudit château ladite de Bellenave, sa mère.

En 1596, serment de fidélité, prêté au roi Henry IV, par Claude de Chantemerles de Moles, chevalier, seigneur et baron de la Clayette, Vougy, Marchangy, Montplaisantin, lieutenant du prince de Mayenne, et par Jean de la Franchise, capitaine du château de La Clayette. Reprise de fief et dénombrement le 31 janvier 1625, de la baronnie de La Clayette, par Alice-Eléonore de Chantemerle de La Clayette, veuve de Messire Jacques de Brêches, seigneur dudit lieu et du Montot, à elle échue par droit de substitution de feu Messire Marc de Moles-Chantemerle-la Clayette, chevalier, seigneur et baron dudit lieu, Vougy, Nay, Nagu, Présentin, et dame Claude de Damas, ses père et mère, à cause du décès de Messire Claude de Chantemerle, son frère. Arrêt du conseil d’état en 1736, érigeant en comté la baronnie de La Clayette en faveur de Bernard de Noblet de Chenelettes: dans cette baronnie, il y a un grand château séparé du bourg par de grands fossés pleins d’eau et qui consiste en quatre corps de logis, accompagné de quinze tours; il était anciennement très fort et presque imprenable.

château de La Clayette
château de La Clayette

Le château de la Clayette, destiné à être en parti démoli au moment de la Révolution, a été épargné car il abritait la gendarmerie. La famille de l’Espinasse transformera la maison basse en maison forte en la cantonnant de grosses tours circulaires, au XIVe siècle. Au siècle suivant, la famille de Chantemerle fera construire la tour dite de Paray et sa tourelle ronde. La grande cuisine sera aménagée à cette époque ; c’est une vaste salle rectangulaire, avec une voûte surbaissée, divisée en deux travées sur croisées d’ogives et une grande cheminée avec manteau en arc surbaissé à son extrémité. C’est sans doute la famille de Damas qui fera construire les deux ailes opposées sur les douves, flanquées chacune d’une échauguette. La date de 1654 est indiquée sur l’aile qui est à l’est de la cour. Au XVIIIe siècle, la construction de l’Orangeraie et des jardins à la française lui donnent un très bel aspect. Le château sera très restauré après 1840, notamment sur les directives d’un élève du célèbre architecte Eugène Viollet-le-Duc. Les douves asséchées seront remises en eau.

Les murs du corps de logis, côté ville, seront percés de fenêtres à meneaux et croisillons, donnant sur des balcons de pierre. Le chemin de ronde est transformé en galerie. La construction du pont-levis actuel et sa porte fortifiée datent de 1900 environ. L’aile nord du XVIIIe siècle, renferme la partie la plus ancienne du château, une petite tour circulaire datée du XIIe siècle, dont le rez-de-chaussée est occupée par la chapelle, dont la voûte est recouverte d’une magnifique fresque d’anges musiciens, probablement du XIVe siècle. Eléments protégés MH : la porte d'entrée; la poterne entre la première cour et les jardins ; la poterne du XVe siècle entre la première et la deuxième cour ; les façades et les toitures des bâtiments formant deux ailes opposées sur les douves de part et d'autre de la deuxième cour en avant du château y compris la grosse tour ronde dite tour de Paray : classement par arrêté du 21 janvier 1946. La chapelle avec son vestibule d'entrée ainsi que leur décoration murale : classement par arrêté du 19 mai 1950. Le château en totalité: inscription par arrêté du 1er octobre 2002.

château de La Clayette
château de La Clayette

 
château de La Clayette 71800 La Clayette, tel : 03 85 28 22 07, abrite un musée qui est installé dans les dépendances du château appartenant à la famille de Noblet d’Anglure, château situé au cœur de la ville en bordure d’un lac de 30 hectares, visite des extérieurs uniquement.


Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.


Licence photo©webmaster"B-E", libres de droit à condition de nous demander et citer la source. (1)

 

 
 

 

 

 
 
 
 

 

 
 

 

 
 

 
(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 

Copyright © webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu Tous droits réservés