châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de la Réauté à Ligugé
 
 

      Au début du XVIIe siècle, Catherine Duclos, veuve d'un contrôleur des greniers à sel de Paris, et son gendre Jacques Desanges, procureur au présidial et greffier des insinuations ecclésiastiques du diocèse, entreprennent de constituer un domaine clos à partir d'une métairie située dans la censive du prieuré Saint-Martin de Ligugé. La propriété est anoblie en 1622 à l'initiative du prieur de Saint-Nicolas de Poitiers, mais l'indispensable pigeonnier n'est érigé qu'en 1653. Jacques Desanges fils, avocat et bourgeois du corps de ville, se dessaisit en 1664 de La Réauté au profit de l'échevin et juge au présidial Claude Légier, qui à son tour la transmet à son fils en 1696. La maison décrite en 1622 est déjà en trois corps de logis à toitures indépendantes. Les deux ailes en retour, attribuées à Claude Légier fils, signalées dans un aveu de 1723, attestent la volonté du constructeur de préserver l'harmonie générale. L'ensemble, de composition classique, s'inscrit dans la tradition décorative du XVIIe siècle. Un portail en plein cintre, avec clé pendante et bossages façonnés en table, s'ouvre dans l'arrondi du mur. L'élévation sur cour, d'apparence symétrique, s'ordonne de part et d'autre d'un corps central de trois travées, simple en profondeur et coiffé d'un toit d'ardoises à croupes. Un comble brisé, dont le terrasson a reçu des tuiles creuses, recouvre les pavillons latéraux et les ailes. La travée médiane, dont les trois baies superposées présentent chacune un linteau en arc segmentaire, se distingue par un parement en bossage continu qui forme un léger ressaut et se poursuit à l’étage au-dessus de la corniche. Les travées latérales s’achèvent par un œil-de-bœuf soutenu par une table, accosté par des ailerons à volutes et sommé d’un larmier mouluré. Les lucarnes des combles brisés reproduisent le modèle de la lucarne de la travée axiale. Les effets plastiques sont renforcés par les joints biseautés des pierres de taille qui encadrent les baies. La façade postérieure, que l’alignement des ailes fait paraître encore plus longue, se développe selon la même ordonnance. Des canaux formant un U, bordés par des allées de tilleuls et alimentés par un courant d'eau qui traverse la propriété, constituent le plus bel ornement du parc. De l'autre côté de la rue, une porte à demi enfouie ouvre Sur un passage voûté conduisant à une fosse circulaire recouverte d'une calotte appareillée. Il s'agit d'une glacière, raffinement du XVIIIe siècle conforme à l'élégance pondérée de la gentilhommière. (1)

Éléments protégés MH : les façades et les toitures : inscription par arrêté du 26 décembre 1969. Les jardins avec leurs canaux ; les portails ; la glacière : inscription par arrêté du 31 décembre 1993.

château de la Réauté, Grande Rue, 86240 Ligugé, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux de la Vienne" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
   

 

   
 
 


(1)
        Extrait de Châteaux, Manoirs et Logis Vienne, en vente sur http://patrimoines-et-medias.pagesperso-orange.fr

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.