châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de la Raudière à Béruges
 
 

             L‘ancienne ferre "aux Roaus", mentionnée dès 1281, est située à Béruges, en bordure de la verdoyante vallée de la Boivre. L’agrément du cadre, la complémentarité des terroirs et la proximité de la capitale provinciale en firent un domaine apprécié des notables poitevins, notamment au XVIIe siècle. Une inscription gravée sur un linteau de porte et récemment découverte précise que "M. Thevenet a fait bastir cette maison et tout ce qui en despend, 1641" (le troisième chiffre du millésime, partiellement bûché, est difficilement lisible). René de La Fontaine, officier de finance, maire de Poitiers en 1652 et seigneur du proche L'Épinay, s’adjoint le titre de La Raudière. En 1675, six ans après la mort de l’échevin, la propriété est acquise par l’avocat René Penin. Il est alors fait état d’une maison noble, comprenant une salle, un grand escalier de pierre, et une chapelle, laquelle a son accès sur le jardin. Le souvenir d’un repas familial est rappelé sur le piédroit d’une fenêtre du rez-de-chaussée "le 4 mai 1685, nous étions céans à manger un cochon de lait". De nouveaux patronymes apparaissent dans les années 1770: un aveu est rendu par Garnier, procureur au présidial, et par son gendre Augustin Guillet, avocat, dont le mariage fut célébré dans la chapelle castrale en 1774.
La physionomie actuelle de l’ensemble est fixée par la campagne de travaux menée dans les années 1840: reprise des élévations du logis, allongement de la cour d’honneur terminée par un saut-de-loup, réédification de la chapelle dans le style néo-gothique. La grille commandant l’entrée est un bel ouvrage de ferronnerie par le jeu savant des courbes et contre-courbes, l’enroulement des volutes et le mouvement des palmes qui surmontent l’écu. Deux pavillons, dans le goût médiéval avec leurs échauguettes percées d’archères, précèdent de longues ailes de communs bien ordonnancées: l'harmonie des façades résulte du rythme des ouvertures en plein cintre, réparties sur deux niveaux, et du recours inattendu à la brique. La fuie implantée à proximité remonte au XVIIe siècle; les quatre baies d’envol, traitées en lucarnes passantes richement décorées (ailerons, frontons à volutes timbrés d’une pointe de diamant, boules d'amortissement), ainsi que la corniche moulurée à consoles, témoignent d’une grande qualité d’exécution. Détail plaisant, des volatiles roucoulant peuplent toujours les boulins. Le logis se compose d’un corps central à sept travées calé par de courtes ailes moins élevées. L’aile droite, peu remaniée, a conservé la marque de l’époque Louis XIII, perceptible dans le traitement des ouvertures (petites baies du rez-de-chaussée, lucarnes accostées de volutes et sommées d’un fronton curviligne). Le chambranle à crossettes de la porte et les lucarnes du corps principal s’inspirent des modèles du XVIIe siècle; la porte donnant sur le parc est agrémentée de citations de motifs Louis XV. L'alliance des styles s’accompagne ici du maintien des valeurs formelles propres au classicisme. (1)

château de la Raudière 86190 Béruges, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux de la Vienne" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
   
 
   
 
 


(1)
    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.