châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de Foussac à La Bussière
 
 

           Foussac était une ancienne seigneurie avec droit de haute justice. Le lieu était mentionné dès 1473 sous le nom de Bois de Foussac. La partie la plus ancienne du château est probablement le pavillon nord, dont les murs mesurent environ 1,50 mètre d'épaisseur et qui est légèrement désaxé par rapport aux autres parties du bâtiment. Le pavillon nord est donc probablement le vestige d'un château antérieur, dont la datation ne peut pas être précisée car il a été totalement remanié lors de la construction du château actuel. Les fenêtres et les angles ont alors été traitées comme ceux du pavillon sud. Selon la date inscrite sur une pierre du limon sous le palier de l'étage (visible depuis le palier du rez-de-chaussée), le château actuel date de 1755. Un édifice avec corps central et deux pavillons latéraux a donc été construit en respectant une symétrie presque parfaite. La chapelle a été construite en 1770 et a reçu la bénédiction le 2 octobre de cette même année. Le château a probablement été reconstruit en 1755 par la famille de Laage de la Bertholière, propriétaire du domaine jusqu'en 1866. Le château appartient à partir de cette date à Eugène de la Coussaye. A une date inconnue, probablement à la fin du XIXe siècle ou au début du XXe siècle, la couverture, vraisemblablement en tuile plate à l'origine, est refaite en ardoise. Trois ouvertures ont probablement été ajoutées dans cette même période : une porte, aujourd'hui transformée en fenêtre, a été percée sur l'élévation est, près de la porte principale, et deux portes, dont une également transformée en fenêtre, ont été ouvertes sur la façade ouest du pavillon sud.
Dominant la rive ouest de la vallée de la Gartempe, le château de Foussac est un édifice de style classique, composé d'un corps central encadré par deux pavillons de plan approximativement carré. Il est construit en moellons pour le gros œuvre, à l'exception des pleins-de-travée qui sont appareillés en pierre de taille. La coloration rose de la pierre laisse penser qu'elle provient de la carrière de l'Age située au sud de la commune de La Bussière. Les élévations occidentale, côté cour, et orientale, côté jardin, sont presque identiques. Le corps central présente deux façades à trois travées. Au rez-de-chaussée, la porte principale, sur la travée centrale de chaque élévation, est légèrement excentrée au nord. Couverte en arc segmentaire, elle est encadrée par deux pilastres décorés de deux motifs floraux sculptés. La porte est surmontée d'un fronton au sein duquel les armoiries ont été martelées. Trois pots à feu en amortissement, dont un muni d'un feston, et deux médaillons sculptés de motifs floraux décorent le fronton. Les fenêtres sont toutes couvertes en arc segmentaire, à l'exception de celle accostée à la porte sur l'élévation est, ajoutée ultérieurement. Un bandeau souligne les baies de l'étage et une corniche surmonte les élévations. Le corps central est coiffé d'un toit à longs pans brisés et croupes brisées, à la Mansart, couvert en ardoise. Au-dessus de chaque façade, trois lucarnes en pierre, couvertes en arc segmentaire, éclairent le comble. Deux épis de faîtage métalliques et deux souches de cheminée dominent la toiture du corps central.
Deux pavillons latéraux sont saillants à l'ouest et à l'est. Les murs du pavillon nord, plus épais, sont probablement le vestige d'un édifice antérieur. A l'est, chaque pavillon présente deux fenêtres couvertes en arc segmentaire au rez-de-chaussée et à l'étage et une lucarne dans la toiture. A l'ouest, deux fenêtres en arc segmentaire, dont une très étroite, éclairent l'étage et une lucarne est aménagée dans le comble. Le rez-de-chaussée est percé d'une porte couverte en arc segmentaire et deux ouvertures supplémentaires ont été ajoutées pour le pavillon sud. Alors que le bandeau de l'étage n'est présent que sur le corps central, la corniche parcourt les différentes élévations des pavillons latéraux. Couverts de toits à longs pans et croupes, les pavillons sont surmontés chacun de deux épis de faîtage métalliques et d'une souche de cheminée. A l'intérieur, le rez-de-chaussée du corps central comprend deux pièces séparées par l'escalier. La pièce sud a conservé une cheminée en pierre, avec une hotte adossée, dont le linteau est orné de perles, et des piédroits en forme de colonnes surmontées de chapiteaux à volutes. L'escalier central est en pierre, tournant à retour, composé de deux volées droites de quatorze et dix marches. La main courante est portée par des balustres carrés rampants. L'escalier en pierre dessert l'étage et un escalier en bois permet ensuite d'accéder au comble. A l'étage, un couloir longeant l'élévation ouest distribue les différentes pièces.
A l'est, un jardin, de plan rectangulaire, est légèrement désaxé par rapport à la maison. L'allée centrale du jardin se prolonge au-delà du portail à piles maçonnées, jusqu'à la vallée de la Gartempe. Un degré convexe, constitué de six marches, fait communiquer le jardin et la terrasse bordant le château. Une terrasse moins haute borde également le château côté cour. La chapelle, située au sud du château, est un petit bâtiment coiffé d'un toit à longs pans et croupes couvert en tuile plate. Au nord, la porte, couverte en plein cintre, est surmontée de deux consoles constituées de deux quarts de rond, qui pourraient être des remplois. Ces consoles soutenaient peut-être un campanile. Deux fenêtres couvertes en plein cintre sont percées sur les élévations latérales. Les communs sont situés à l'ouest. Une longue aile comprend notamment un logement secondaire et des granges-étables. Au-dessus du logement, une lucarne en pierre présente un encadrement chanfreiné et un appui saillant mouluré.

Éléments protégés MH : les parties suivantes du château de Foussac: les façades et les toitures du logis; l'escalier central du logis; la chapelle en totalité; le jardin avec sa clôture : inscription par arrêté du 21 juillet 2015.

château de Foussac 86310 La Bussière, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux de la Vienne" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
   
 
   
 
 


(1)
     Extrait de Châteaux, Manoirs et Logis Vienne, en vente sur http://patrimoines-et-medias.pagesperso-orange.fr

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.