châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château de la Chèze à Latillé
 
 

            Le premier hébergement est attesté en 1378, mais la toponymie (lat. casa, maison) dénote une implantation antérieure. La construction actuelle incombe à Philippe Peyraud, fils d'un maire de Poitiers, bourgeois du corps de ville, conseiller au présidial, premier de la famille à porter le titre de la seigneurie. Ses descendants conservent le domaine jusqu'en 1814. Le propriétaire, dont la famille occupe les lieux depuis 1844, a récemment exhumé la grosse du marché conclu en mai 1648 avec les maîtres maçons Barthélémy Gilles et André Labbé. Le premier nommé est un véritable architecte, qui a travaillé sous Jacques Lemercier à Richelieu, mais aussi aux proches châteaux de Saint-Loup-sur-Thouet et de La Meilleraye, ainsi qu'au couvent des Filles Notre-Dame de Poitiers. Une avenue bordée d'arbres s'ouvre sur une belle grille en fer forgé, réalisée vers 1880 par un artisan de Latillé sur le modèle du XVIIe siècle.
Deux longues ailes de communs à lucarnes passantes délimitent la cour d'honneur et s'appuient sur le corps de logis; elles sont ponctuées d'un pavillon à chaque extrémité (celui de l'angle sud-ouest est aménagé en colombier). La façade, surmontée d'un haut toit à croupes, s'ordonne de part et d'autre d'un avant-corps au fronton triangulaire interrompu par une lucarne. Sous la corniche, entre deux consoles, figurait un blason, martelé à la Révolution. L'animation plastique de cette élévation un peu austère est confiée à un quadrillage d'une grande sûreté d'effet: des bandeaux lisses recoupent des chaînes de bossages en harpe montant de fond. La porte s'ouvre sur un vestibule voûté d'arêtes plates qui donne sur deux volées parallèles séparées par un passage. D'une belle ampleur, l'escalier monumental est inspiré de la typologie établie par Pierre Le Muet "dans sa Manière de bastir pour touttes sortes de personnes en 1623". Un mur de refend permet de doubler le logis en profondeur. Le contrat de 1648 prévoyait une chapelle et une distribution en appartements (par exemple, chambre avec antichambre et cabinet à usage de dégagement). La façade postérieure, plane, très ajourée, prolongée par des ailes basses plus récentes mais de même style, se développe avec monumentalité. Les baies rectangulaires, réparties en sept travées, et les lucarnes, au nombre de trois, sont soulignées de bossages. Le rapprochement des trois travées médianes, citation discrète de l'avant-corps, et l'emplacement des lucarnes latérales, surmontant le plein du mur, équilibrent la composition. Les modifications ultérieures n'ont pas altéré le parti initial: dépendances subordonnées au bâtiment principal, enfilade de salons lambrissés, orangerie néo-classique et parc à l'anglaise descendant jusqu'à l'Auxance. En somme, cet édifice, réalisé pour l'essentiel pendant la Fronde, associe respect de la tradition (position centrale de l'escalier) et innovations classiques (jeu des décrochements, sobriété du décor architectural, hauteur des fenêtres, spécialisation des pièces). Vers 1860, l'actuel parc à l'anglaise a été créé par un architecte paysagiste parisien. En 1890 le parc est agrandi. Près du château, côté jardin, se trouve une pièce d'eau datant de 1895, alimentée par un bélier hydraulique Bollée. (1)

Éléments protégés MH : le château avec les communs et l'orangerie : inscription par arrêté du 31 décembre 1985. Le parc du château en totalité, y compris ses murs de clôture et ses éléments architecturaux décoratifs et utilitaires (fabriques, conciergerie): inscription par arrêté du 8 novembre 2005.

château de la Chèze 86190 Latillé, tel : 05 49 54 53 18, propriété privée, visite commentée des extérieurs, du colombier, de la cuisine et du puits aux journées du patrimoine.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux de la Vienne" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
 
 
   
 
 


(1)
    Extrait de Châteaux, Manoirs et Logis Vienne, en vente sur http://patrimoines-et-medias.pagesperso-orange.fr

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.