châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château des Ormes - Les Ormes
 
 

 La seigneurie des Ormes est mentionnée en 1392. Ancienne châtellenie du Poitou, Les Ormes-Saint-Martin furent possédés jusqu’en 1608 par la famille de Marans. Après divers propriétaires, les frères Pussort, Antoine-Martin et Henri, s’en rendirent acquéreurs en 1642. Oncles maternels de Jean-Baptiste Colbert, ils reconstruisirent sans doute le château. Après la mort d'Henri Pussort, juge intraitable de l’intendant Fouquet, en 1697, le château passa de main en main. Enfin, en 1729, Marc-Pierre de Voyer de Paulmy, comte d’Argenson (1696-1764), acheta la baronnie des Ormes. Il y entreprit d’importants travaux d’agrandissement. Son fils, le marquis de Voyer (1722-1782) fit démolir la partie centrale du château qui consistait en un avant-corps arrondi, couvert d’un dôme, et flanqué de part et d autre d ailes et pavillons couverts de grands combles indépendants, caractéristiques du XVIIe siècle. Il la remplaça par un édifice d'architecture italienne, précédé vers la cour d’entrée d’une colonnade, qui était adossé, du côté de la Vienne, par une tour ronde surmontée d'une terrasse à laquelle on accédait par un escalier extérieur en vis. Le nouvel édifice fut détruit en 1823 par son fils Marc-René, Marquis d Argenson (1771-1842), député de l’opposition libérale sous la Restauration. À son emplacement, des arbres furent plantés. Enfin Marc-Pierre d’Argenson, député de la Vienne, fit reconstruire dans les premières années du XXe siècle le centre du château par l’architecte parisien Coulomb.
Sur la route de Châtellerault à Tours, un ensemble monumental s’offre au regard à la sortie du village des Ormes sur la droite. Formant la perspective du château, les écuries appelées La Bergerie présentent une façade colossale surmontée d’un fronton orné d’une statue de Cérès au milieu des fruits de la terre. Ce monument est attribué à l’architecte parisien Charles de Wailly dans les années 1760. De l'autre côté de la route, lui faisant face, une grille flanquée de deux petits pavillons XVIIIe siècle ferme le parc. Une avenue pavée et ombragée de plusieurs rangées d’arbres conduit à la grille principale de la cour d’honneur. Au fond de cette cour, le corps de logis principal, élevé sur un étage et couvert d’un toit à la Mansart, est agrémenté d’un ressaut central surmonté d un fronton orné; il date du début du XXe siècle et reprend avec habileté les "poncifs" de l’architecture du temps de Gabriel. Côté jardin, un avant-corps à pans coupés vient le parachever. Deux galeries basses modernes couvertes de terrasses relient le corps central aux deux pavillons latéraux à étage, également couverts de toits à la Mansart. Les deux pavillons du XVIIIe siècle subsistant du château ancien ont servi de modèle au corps central. Deux longues ailes de communs en forme de U viennent fermer l’ensemble: l’aile nord date du temps des Pussort, celle du sud fut édifiée symétriquement par la famille d’Argenson un siècle plus tard. (1)

Éléments protégés MH : le domaine du château (bâtiments avec leur décor intérieur, cours, jardins, parc, clôtures et sols), à l'exception des parties classées : inscription par arrêté du 10 juin 2005. Le domaine en totalité : bâtiments avec leur décor intérieur, cours, jardins, parc, clôtures et sols ; façades et toitures de la bergerie et du pavillon d'entrée sud, tels que représentés sur le plan annexé à l'arrêté : classement par arrêté du 19 septembre 2012.

château des Ormes, 22 rue Pierre d'Argenson, 86220 Les Ormes, tél. 01 42 27 55 61 ouvert au public du 20 juin au 31 août. En été, tous les jours 10h à 12h et 14h à 18h. Fermé le mardi. Visites guidées toute l'année sur rendez-vous.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux de la Vienne" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
   
 
   
 
 


(1)
   Extrait de Châteaux, Manoirs et Logis Vienne, en vente sur http://patrimoines-et-medias.pagesperso-orange.fr

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.