châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Château d'Abain à Thurageau
 
 

        Le sort de ce malheureux château est un terrible exemple de l'effrayante puissance du vandalisme. Le fief, souvent écrit Abin, relevait de La Tour de Massognes. Les premiers seigneurs connus (les Cursay possédèrent le château du même nom de Saint-Genest d'Ambière) sont les Montléon, dont le dernier mâle, Louis, fut aussi seigneur de Touffou. Fille et héritière de Louis et de Sibylle Chapperon, dame d'Abain jusqu'à sa mort (1563), Claude de Montléon épousa en 1519 Jean Chasteigner, seigneur de La Roche-Posay, et apporta le château d'Abain à cette illustre famille du Poitou. Comme les Montléon, les Chasteignier, richement possessionnés, pourvus de charges importantes, méritaient pleinement leur titre de "hauts et puissants seigneurs". Très prolifiques, ils donnèrent nombre d'hommes distingués, dont Louis, qui combattit dans les rangs catholiques à Jarnac et Moncontour, accompagna en Pologne le duc d'Anjou, futur Henri III, ou Henri-Louis (1577-1651), l’évêque de Poitiers de la Contre-Réforme. Pourtant, la branche aînée, de La Roche-Posay, s'éteignit avec Charles. Le 15 mai 1667, pour régler la succession de ses parents, il avait abandonné la terre et seigneurie d'Abain à sa nièce, Marie-Lucie Sabatier, par représentation de la mère de celle-ci, Marie-Lucie Chasteignier, sa sœur. Marie-Lucie était mariée à Claude Lutier décéda en 1709. Par elle, la descendance féminine des Montléon et des Chasteignier conserva Abain jusqu'en 1812: leur fils, Claude-César Lutier, puis la fille de ce dernier, autre Marie-Lucie, mariée à Jean-Baptiste Chardebœuf, marquis de Pradel. S'ils habitaient le plus souvent Poitiers, Lutier et Chardebœuf faisaient de fréquents séjours en leur château d'Abain; le marquis de Pradel y fit construire une nouvelle chapelle, bénite en 1771. En 1812, Luce et Adélaïde Chardebœuf de Pradel Venditent le château à Charles Beufvier. Ce fut le début de ses malheurs. Le "comte de Beufvier" venait de se séparer (1810) de sa jeune épouse, Hélène de Raigecourt (f 1884), à qui il fit subir un calvaire: après la mort de son mari en 1838, cette filleule de madame Élisabeth fonda un couvent, où elle se retira. Elle donna le château en 1844 à sa sœur, Ernestine de Raigecourt, mariée à Adolphe de Las Cases. En 1897, leur petit-fils, Ludovic de Ripert d'Alauzier le mit en vente, avec son magnifique domaine. Le château, du XVIe siècle, avait encore grande allure. Le cadastre de 1817 et le photographe ont fixé sa forme rectangulaire flanquée de deux tours d'angle et le mâchicoulis. Il fut acheté par Jean Barbot, qui s'acharna à le détruire pierre par pierre. Seule échappa la pauvre tour, avec ses petites fenêtres rectangulaires, qui cache sa honte derrière des grilles. (1)

Éléments protégés MH : la tour : inscription par arrêté du 30 octobre 1925.

château d'Abain 86110 Thurageau, propriété privée, visite des extérieurs, vestiges.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Licence photo©webmaster B-E,
photos ci-dessous interdites à la publication sur internet, pour un autre usage nous demander.
A voir sur cette page "châteaux de la Vienne" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
   chaâteau d'Abain à Thurageau  chaâteau d'Abain à Thurageau
 
 chaâteau d'Abain à Thurageau  chaâteau d'Abain à Thurageau  
 
   
 
 


(1)
  Extrait de Châteaux, Manoirs et Logis Vienne, en vente sur http://patrimoines-et-medias.pagesperso-orange.fr

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.