châteaux de France
           Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact         Liens
 
 
 
Château de Grésigny

 

 

           Dès le XIIe siècle, Grésigny appartenait à une famille qui en portait le nom. En 1150, Thibaut de Grésigny signe, comme témoin, un jugement rendu contre Geoffroy, évêque de Langres. En 1318, Huguenin et Lucas de Presle, écuyers, seigneurs de Grésigny et de Beauvilliers en partie, partagent avec Béatrix de Bourgogne, comtesse de la Marche, un bien enlevé par force à l’abbaye de Vézelay. En 1471, Grésigny est entre les mains de Jeanne de La Mothe, dame de la Gorge, de Velard et de Railly, fille de Guillaume, et veuve d’Ustelin Lebourgeois, seigneur de Railly. Le château était alors dépourvu de fortifications et consistait en un rez-de-chaussée ni fossoyé ni fortifié, avec maison, granges, étables, vieilles murailles, courtil, verger, aisances et appartenances. Au XVIe siècle, le bâtiment passa dans la famille de Morot, originaire de Lorraine, Jean de Morot de Grésigny épousa Jacqueline Le Queux. Leurs fils Lazare, sieur de Bois-la-Dame, devint en 1608 écuyer ordinaire de la grande écurie du roi. Georges de Morot, fils de Lazare, servit comme chevau-léger de la garde royale.

On voit en 1654 Jean de Morot, fils du précédent, faire hommage de sa terre au château de Presle, à Georges Filzjean seigneur du lieu. C’est vraisemblablement vers cette époque que le château sera reconstruit. François de Morot s’illustra pendant les guerres de Louis XIV. Gouverneur de Gérone, il mourra en 1734 brigadier des armées du roi. Les Morot conserveront Grésigny jusqu’au XIXème siècle. Il passera à cette époque, par mariage, à Gabriel Pinon, comte d’Erceville.
Si le château d'aujourd'hui n'a plus rien a voir avec celui construit vers la fin du Moyen-age, il existe encore un certain nombre de trace de l'enceinte en grande partie arasée pour permettre surement au XVIIIe siècle la construction d'un pavillon et de diverses dépendances. Le château de Grésigny forme un corps de bâtiment isolé vers le milieu d'une cour bordée par de nombreux bâtiments de service ou dépendances agricoles. Les murs de clôture ont conservé leurs moyens de défense (meurtrières permettant de repousser un coup-de-main). (1)

 
château de Grésigny 89630 Beauvilliers, propriété privée, ne se visite pas, éléments protégés MH : les façades et les toitures du bâtiment sud donnant sur la terrasse ainsi que celles du pigeonnier ; la terrasse elle-même avec le puits : inscription par arrêté du 7 décembre 1976.

Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.

Propriétaire de cette demeure, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant par mail un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

Licence photo©webmaster"B-E", libres de droit à condition de nous demander et citer la source. (1)

 

 
 

 

 
 
 
 

 

 

 
(1)   
Source : Dictionnaire des Châteaux de France, Bourgogne et Nivernais, Françoise Vignier
(2)    Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)
Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 

Copyright © webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu Tous droits réservés