châteaux de France
       Accueil        châteaux Val de Loire        châteaux pour réceptions        châteaux à l'abandon        Contact        Liens
 
 
 
Logis de la Niortière à Lusignan
 
 

         La Niortière est signalée dès 1441 comme appartenant à la commanderie de Roche (commune de Cloué), ancienne maison des templiers, puis de l’ordre de Malte. C’est probablement de cette époque que datent les fondations de la demeure actuelle, qui repose sur une très ancienne cave voûtée, munie d’un petit escalier à vis inclus dans le départ d’une tour arasée depuis. A cette date, nous trouvons la trace d’un Pierre Billocques, seigneur de La Niortière et autres lieux, inhumé en 1530 en l’église Notre-Dame de Lusignan. Cette famille, apparemment éteinte de nos jours, occupa différentes charges jusqu’à Jehan Billoques, mort en 1704, dont la pierre tombale, armoriée, porte comme inscription: Lieutenant Général et questeur examinateur au siège royal de Lusignan. Plus récemment, à l’époque de la Révolution Française, le logis est aux mains d’une branche de la puissante famille de Gourjault, autrefois seigneur de Venours (1610) et ardemment protestante. Alexandre Gourjault d’Angle fut élu maire de Lusignan le 1er février 1790. Il étonna bien des gens par son esprit cultivé, sa dignité, et son appel à l'entente. Son discours citait Platon. Il fut écarté sous la Convention après la mort du roi Louis XVI. Vendue en 1805, La Niortière est acquise par Guillaume Nyvard de Courgé, dont la famille avait déjà de nombreuses attaches dans le pays. Donnée en dot, en 1809, à sa fille Marie Nyvard de Courgé, épouse de Thomas-Paulin Poignand du Fontenioux, elle demeure dans la même famille jusqu’en 1948, date à laquelle elle change de mains par mariage. Sa situation, en plein pays protestant, lui valut, autrefois, bien des vicissitudes. Le château de Lusignan fut aux mains des protestants pendant près de vingt ans (1558-1574). Un boulet de canon de quarante livres environ, dit boulet de Coligny, témoigne encore, dans nos murs, de ces affrontements. En janvier 1576 ordre est donné aux troupes royales commandées par le duc de Montpensier de tout brûler entre Rouillé, Jazeneuil et Lusignan pour mettre fin à cette lutte acharnée. La Niortière brûle. Elle sera reconstruite après la paix d’Alès en 1629.
Le logis de la Niortière comporte initialement quatre pièces au rez-de-chaussée, puis vers 1640, il est doté d’un escalier de pierre et d’un étage. Élément nécessaire de passage, cet escalier à trois volées, et huit arcs cintrés, manifeste l’intérêt de l’artiste pour le beau, ainsi qu’une maîtrise nouvelle du travail de la pierre, recherche voulue en ce début du XVIIe siècle. La demeure est ensuite élargie par alignement de la façade sur la tour d’escalier. De cet élargissement résulte le toit à pentes inégales, ainsi qu’on peut le constater sur la façade nord. La toiture est garnie de jolies lucarnes. La cour carrée est bordée par l’alignement des bâtiments de l’ancienne ferme. Situé à l’extrémité, se trouve le pigeonnier du XVIIe siècle, dont la base repose sur une curieuse salle voûtée. Le bâtiment principal est prolongé, à l’ouest, par une aile construite au XIXe siècle et portant le nom de "pavillon La Salinière" du fait de l’alliance avec cette famille en 1810. Dans sa forme actuelle, cette demeure, qui a conservé son unité, évoque toujours une maison des champs comme on appelait les gentilhommières au XVIIe siècle. Elles n’avaient alors plus rien de féodal. (1)

logis de la Niortière 86600 Lusignan, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux de France, si vous possédez des documents concernant ce château (architecture, historique, photos) ou si vous constatez une erreur, contactez nous. Propriétaire de cet édifice, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant des photos pour illustrer cette page, merci.

A voir sur cette page "châteaux de la Vienne" tous les châteaux répertoriés à ce jour dans ce département.

 
 
 
 
   
 
   
 
 


(1)
   Extrait de Châteaux, Manoirs et Logis Vienne, en vente sur http://patrimoines-et-medias.pagesperso-orange.fr

Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
(IMH) = château inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, (MH) = château classé Monument Historique
Nos sources proviennent à 60% de la base Mérimée, culture.gouv.fr/culture/inventaire/patrimoine, que nous remercions vivement
Copyright ©chateauxdefrance@orange.fr     Tous droits réservés.