chateaux de France
             Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact
 
 
 
Manoir de la Favrière

 

 

    L’histoire de cette demeure remonte au moins au XIVe siècle comme l’atteste une note des archives de la Durbelière datée de 1315. Parmi toutes ses possessions, Pierre de Beaumont, seigneur de Bois-Charruyau, comptait la Favrière, simple manoir édifié sur un plateau dominant la vallée de l’Argent. Quand ce seigneur de peu de puissance maria sa fille Jeanne à Gilles Le Mastin, fils du seigneur de la Rochejaquelein de Voultegon, la Favrière revint aux Le Mastin au milieu du XVe siècle. Aussitôt, d’importants travaux furent engagés. Guillaume et Jean, fils de Gilles Le Mastin, étaient alors écuyers des chevaliers du seigneur de Bressuire, le puissant Jacques de Beaumont. Ce grand édificateur était en train de restaurer de fond en comble son château de Bressuire. Sans doute inspirés par les travaux que Jacques de Beaumont réalisait en sa demeure, les Le Mastin restaurèrent à leur tour la Favrière. Une cheminée à moulures prismatiques et à arc de décharge, montée à Bressuire, trouve sa réplique presque exacte dans la maison des vassaux.

   A la Révolution, l’ancienne maison de maîtres, transformée en ferme générale, fut occupée par les troupes du général Quétineau dans la nuit du 11 au 12 avril 1793. Deux mille cinq cents Républicains y bivouaquèrent avant d’aller installer leur artillerie dans le pré des Justices aux Aubiers. Là, ils luttèrent contre Henri de la Rochejaquelein qui inaugurait par cet acte le premier de ses combats pour l’ Armée Catholique et Royale. Le jeune chef vendéen mit en déroute la troupe de Quétineau qui, sans doute dépitée par son échec, canonna la chapelle de la Favrière et la détruisit entièrement. Cependant les Républicains prirent bien garde de préserver la galerie, fleuron de l’endroit. Le manoir de La Favrière fut par la suite acquis par les Montesquiou-Fezensac avec le dernier des émigrés. Le marquis Odart de Rilly d’Oizonville le légua à Mme de Cassagne qui le vendit enfin en 1987 aux actuels propriétaires. Débarrassée de sa gangue de lierre et d’épines, restaurée avec passion, la Favrière livre peu à peu tous ses secrets.

 
manoir de la Favrière 79250 Nueil les Aubiers, M. et Mme Maudet, visites et expositions en été.

Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.


Propriétaire de cette demeure, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant par mail un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

Licence photo©webmaster"B-E", libres de droit à condition de nous demander et citer la source. (1)

 
 
 

 

 
 
 
 
 
 

 

 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.