chateaux de France
             Accueil          Châteaux Val de Loire          Châteaux pour réceptions          Châteaux à l'abandon          Contact
 
 
 
Manoir de la Joblinière

 

 

         Le fief de la Joblinière relevait autrefois de la baronnie de Parthenay puis, en 1663, il fut réuni au duché de la Meilleraye. Son premier seigneur connu fut Nicolas Fauque, vers le milieu du XVe siècle. Il avait épousé Jeanne Chapelain. Devenue veuve, celle-ci se remaria en 1492 avec Raoul de la Porte, seigneur de la Porte, de la Lunardière et de Villeneuve-en-Gâtine. Elle lui apporta la terre de la Joblinière et une fortune d’environ 70 000 livres. La seigneurie revint ensuite à leur fils François, futur avocat. De son premier mariage avec Claude Brochard, il eut une fille, Suzanne, épouse de François du Plessis-Richelieu et mère du futur cardinal. En 1559, il se remaria avec Madeleine Charles qui lui donna cinq enfants, dont François, seigneur de la loblinière à la fin du XVIe siècle. En 1638, la terre de la Joblinière fut acquise par Charles de la Porte, seigneur de la Meilleraye, comte de Secondigny, baron de Parthenay et de Saint-Maixent, pair et maréchal de France et cousin germain de Richelieu. Son fils Armand Charles de la Porte lui succéda.

Il avait épousé en 1661 Hortense Mancini, mère du cardinal de Mazarin. En 1776, leur descendante, Louise Jeanne de Dufort de Duras, duchesse de Mazarin et de la Meilleraye, fille de Charlotte de la Porte et du duc d’Aumont, vendit le duché de la Meilleraye au frère du roi, le comte d’Artois, futur Charles X, mais la somme étant considérable, il fut contraint d’aliéner certains domaines, dont celui de la Joblinière qui fut acquis en 1779 par Jean Gabriel Marie Armand Clabat, chevalier, sieur du Chillou et de la Charpenterie, Emigré en 1791, il vit ses biens séquestrés et mis en vente. N’ayant pas trouvé acquéreur, le domaine de la Joblinière fut remis à ses héritiers en 1816. Le manoir, longue construction rectangulaire, était jadis flanqué d’une tour à chacun de ses angles. Une seule subsiste, recouverte de tuiles plates. La façade principale est percée de fenêtres à traverses et à meneaux et conserve une bene tourelle en encorbellement coiffée d’un toit en coupole, avec couverture en pierre. Le manoir de la Joblinière a été remarquablement restauré ces dernières années par ses actuels propriétaires.

 
manoir de la Joblinière 79600 Saint-Loup-Lamairé, propriété privée, ne se visite pas.

Ce site recense tous les châteaux et manoirs de France, si vous possédez des documents concernant ce château, (architecture, historique, photos, etc.) ou si vous constatez une erreur, contactez nous.


Propriétaire de cette demeure, vous pouvez enrichir notre base de données en nous adressant par mail un historique détaillé et des photos pour illustrer cette page, merci.

Licence photo©webmaster"B-E", libres de droit à condition de nous demander et citer la source. (1)

 
 
 

 

 
 
 
 
 
 

 

 


(1)   
Texte de loi sur le droit à l'image des biens (photos)


Sur ce site, tous les châteaux, châteaux forts, manoirs, maisons-fortes, ruines et vestiges importants, chateau hôtel-restaurant, chateaux avec chambres d'hôtes, gîtes, et les châteaux avec salles pour réceptions, vous trouverez la liste de tous les départements en page d'Accueil, mais également une page réservée aux châteaux à l'abandon, en péril, et les châteaux du val de Loire nous avons recensés aussi les châteaux dans les pays francophones, Suisse, Belgique et Grand Duché du Luxembourg voir châteaux Étrangers, et également les châteaux dans des bourgs classés parmi les plus beaux villages de France.

 
Copyright ©webmaster@chateau-fort-manoir-chateau.eu     Tous droits réservés.